Pâtisseries réconfortantes pour La Douce Parenthèse

La fermeture de Sugary, a signé la perte de mon QG et je suis toujours à la recherche de ma nouvelle perle rare, un lieu intime et accueillant aux plats abordables, gourmands et variés. Alors, sur les conseils de ma wings en cuisine, je suis retournée dans la rue Maucoudinat, non pas pour me régaler avec une des merveilleuses pizza de chez Masaniello mais pour tester la tarterie / salon de thé La Douce Parenthèse, qui a ouvert il y a un peu plus d’un an.

Ici le décor fait beaucoup penser à l’atmosphère suédoise de chez Fika Lisa ou Koeben. On y retrouve des nuances de bleu et de jaune et beaucoup de bois. un coin salon, un espace avec des tables « normales » et comme l’esprit en vogue en ce moment le veut, il y a bien évidement du mobilier dépareillé. C’est un espace clair et plutôt calme.

On peut admirer sur le comptoir les gâteaux du jour bien abrités sous leur cloche verre ainsi que le petit espace cuisine où tout votre repas est préparé. Il y a également une étagère avec les grandes boîtes de thés pour vous aider à faire votre choix. D’ailleurs à ce sujet, n’hésitez pas à demander conseils à nos hôtes. Elles savent très bien vous guider à travers leur sélection de thé de la maison Bourgeon. Et oui ! plus besoin d’attendre Noël et son marché allée Tourny ou les petites échoppes dans Mériadeck pour vous réapprovisionner ! Vous retrouverez ici la version vrac ou en petite boite absolument adorables pour offrir. Je me suis laissée séduire par le thé vert rose-litchi pour mon repas. Sa douceur et sa légèreté étaient tout à fait adaptées. J’ai beaucoup apprécié d’être servie avec une belle théière solitaire avec les sabliers pour avoir une infusion parfaite du thé. J’adore vraiment le côté miniature et 2 en 2 des théières solitaires ! J’en possède deux chez moi et je les préfère à mes deux grandes théières lors de mes instants cocooning. J’ai demandé une deuxième eau au moment du dessert et le thé était encore très parfumé.

Le caractère original et la plus-value énorme de cette petite cantine est de vous  proposer un menu totalement personnalisable où pour une fois vous pouvez assouvir vos caprices et demander un peu de tout !  Votre assiette pour 8€ se compose d’une salade accompagnée d’une portion de soupe ou de quiche.  Mais vous pouvez opter pour une 2 demies parts de quiche ou alors 1 demie part de quiche avec une demie part de soupe ! Fini de lorgner sur l’assiette du voisin !

Chaque midi vous allez découvrir une sélection de plusieurs tartes et soupes ainsi que desserts. Les mélanges sont parfois assez inattendu comme lors de notre venue :

  • haricots verts-feta
  • thon-tomate
  • poire, endive et bleu

Les pâtes sont le plus souvent faites maison (sauf pour la pâte feuilletée qui est bio et achetée toute prête). En plus de mettre en valeur le bio, l’accent est également mis sur le local à travers une collaboration avec les cafés de l’Alchimiste mais aussi les jus de fruit Meneau.

Je peux difficilement me prononcer car un groupe de 10 personnes était attablé ce jour là. Mais étant donné que tout est prêt et qu’il n’y a que les quiches à réchauffer, je suppose que le dressage des assiettes est relativement rapide. De mon point de vue les quiches étaient bonnes mais manquaient un peu d’assaisonnement. J’aurais bien relevé un peu plus celle au bleu. J’ai également trouvé la texture nettement plus crémeuse que celles de chez Sugary.

Mais avis peut-être un peu mitigé sur les quiches est totalement contrebalancé par les desserts. Nous avions au choix : moelleux au chocolat, namandier ou petits biscuits citron-pavot. Mon homme qui n’aime pas le chocolat, pour qui les noix ne sont globalement pas son truc et auquel l’association citron-pavot devait paraître très aventureuse, a fini par jeter son dévolu sur le namandier. Je l’ai observé porter son premier morceau de gâteau à sa bouche avec une moue sceptique et peu emballée. Son visage a ensuite totalement changé avant qu’il ne me dise : « il faut que tu goûtes, c’est trop trop bon ! Ca tu m’en refais quand tu veux ». Je l’ai alors gouté et en effet le goût était sublime. Pas trop sucré mais délicatement sublimé par une touche de fleur d’oranger, très fondant et humide en bouche.

De mon côté, j’ai bien évidemment choisi le moelleux au chocolat comme d’habitude avec un peu d’appréhension car j’ai toujours peur que ce soit trop sec et pas conformes à mes attentes. Mais au final, j’ai été tout aussi comblée que mon chéri. Fondant avec un bel équilibre sucre-chocolat. Exactement ce qu’il me fallait pour bien terminer mon repas.

Nous avons pris notre temps pour ce petit repas léger mais néanmoins bien gourmands. La rue est assez calme alors c’est plutôt agréable de profiter de la terrasse.

En bref, c’est une très jolie adresse pour vous poser au moment du goûter dans l’après-midi et ce même si vous avez des enfants car il y a quelques jeux de société (mais aussi des jeux pour les plus petits) à disposition. Le rapport qualité-prix est tout à fait correct. Vous allez bénéficier d’un service souriant et très doux qui complète à merveille cette expérience de relaxation et de détente hors du temps.

Résumé

« La Douce Parenthèse»
Tarterie & salon de thé
Plat : 8€
Menu déjeuner : 11€
Menu goûter : 4€

Lu – Sam : 11h30 – 19h

Arrêt Place du Palais (tram A)
8 rue Maucoudinat
33000 BORDEAUX

06.46.14.46.59

Leur page facebook
Leur site internet

Les ⊕⊕⊕ Les Θ
Décor calme et apaisant
Choix intéressant de quiche/soupe

 

2 Comments

  1. Viviane

    8 octobre 2018 at 8 h 52

    C’est un très joli concept qui me plait bien, j’aime la déco et surtout le contenu de vos assiettes !
    Bon lundi. Bizh

    1. Christelle

      12 octobre 2018 at 9 h 57

      j’ai beaucoup aimé leur vaisselle. j’avoue, si j’avais un intérieur bien à moi à décorer, je ferais sans doute quelque chose de similaire 🙂

Leave a Reply