Le Buro des Possibles : le brunch 100% veggie, 100% gourmand

Petite session brunch au détour d’un weekend à Bordeaux. 

Le corona virus passe presque inaperçu, comparé à ce que l’on peut voir à Bruxelles. Des bouteilles de désinfectant présentes, certes, mais des vigiles pas forcément attentifs sur leur usage systématique, des masques relativement facultatifs, des terrasses agrandies bondées car optimisées par les restaurateurs qui y voient une aubaine… Bref. 

Un espace engagé : du concept à l'assiette !

Je vous propose une excursion quartier Saint Michel pour un brunch complètement végétarien, fait maison et tendance bio-locavore autant que POSSIBLE.

C’est la promesse de Zoé, Laure et Alexandra qui vous accueillent dans un espace spacieux (effet Covid ?), coloré et à deux vitesses :

  • Une zone coworking, sur le principe de l’Anti-café parisien, où l’on paye à la durée
  • une zone plaisir, d’inspiration salon de thé où l’on paye ce que l’on consomme.

C’est aussi un lieu responsable. On fait attention à la gestion des déchets, à l’origine des produits, aux saisons, à privilégier la seconde main et le recyclage mais sans pression car bien évidemment : c’est POSSIBLE !

Le salon de thé est situé en retrait de la place Maynard, donc vous avez la garantie de profiter d’un repas loin de l’atmosphère agitée de la brocante, si vous vous atablez sur la petite terrasse. Ceci dit l’espace intérieur peut s’avérer assez bruyant. 

Je ne sais pas pourquoi, mais la décoration intérieure m’a fait penser à une école de campagne. Sans doute à cause de ses couleurs gaies, son mobilier reçyclé, la patine sur les meubles, les petites accessoires… C’est un espace où il fait bon s’attarder. Une véritable chaleur humaine s’en dégage. Mon copain a salué l’initiative de collecte de protections périodiques pour les femmes dans le besoin et de mon côté, j’ai apprécié de pouvoir jeter un oeil dans la cuisine ouverte.

La formule brunch qui tue à 22€ !

Vous aviez une faim de loup ? Promis, cela ne va pas durer longtemps. La formule est fixe : 

  • une boisson chaude à choisir
  • une boisson fraîche (pour nous une citronnade maison)
  • un petit pot de granola sur son lit de fromage blanc et sirop d’érable
  •  une assiette salée avec bun végétarien coloré à la betterave, œuf au plat et légumes rôtis du marché
  •  un dessert du jour 

Parenthèse boissons chaudes :

Il y a un supplément de 2€ si vous prenez le chocolat chaud. Il est fait à partir de chocolat fondu, parfumé d’épices au choix et moussu. C’est bon mais la différence de prix m’a gênée. 

Le meilleur plan, cela reste le thé qui arrive dans une grande théière pour une seule personne ! Il ne me manquait qu’une petite coupelle pour retirer le moment voulu le thé qui infusait. 

Mais revenons au brunch : comme les assiettes sont standards, on est servi relativement rapidement. 

Le petite verre de citronnade maison est vraiment le bienvenu. Surtout quand on connait la chaleur étouffante qui peut régner dans les petites rues de Bordeaux l’été. Elle est bien citronnée et judicieusement sucrée pour le commun des mortels (pas pour les folles comme moi qui boivent du jus de citron pur). 

Le petit pot de granola maison suit avec la part de gâteau (une fougasse à la fleur d’oranger avec une compotée de fruits rouges pour nous). Et là, arrive la résistance : une sublime assiette de porcelaine recouverte d’un bun rosé, garni d’un oeuf au plat, de confit d’oignon et d’une multitude de légumes. C’est coloré, c’est délicieusement odorant et bien garni. L’eau vous monte immédiatement à la bouche ! J’ai attaqué ni une ni deux ! 

J’ai complètement succombé aux courgettes rapées avec la noisette, le basilic et le fromage frais. C’était tout simple mais tellement divin au palais ! Même mon homme qui regarde toujours les légumes d’un air suspicieux, s’est exclamé qu’il pourrait en manger tous les jours ! Que dire de ce bun si moelleux et charmant ? Il est digne des meilleurs buns? Aucun arrière goût de betterave, une légère odeur de brioche, aucune sécheresse. Et c’est sans compter la qualité de sa garniture avec sa patate douce fondante, ses oignons sucrés-salés complètement irrésistibles et son pesto qui vient titiller la langue en se mêlant au jaune coulant de l’oeuf au plat, à la cuisson parfaitement maîtrisée… 

Comment ai-je pu déplorer l’absence de croissant ou de baguette à tartiner ?! J’ai déjà peiné à venir à bout de ce festin, jamais je n’aurais pu me permettre une bouchée supplémentaire.

Nous avons pris notre temps avant de nous attaquer à la partie sucrée. Aucune pression, aucune interruption par les serveuses depuis qu’on nous a servi sauf pour nous réapprovisionner discrètement en eau. 

Le granola est très généreux avec ses noisettes entières et sa touche de cannelle. Vraiment bon. Mais heureusement qu’il est servi en petite quantité ! J’ai juste trouvé qu’à force d’être enfermé dans son adorable petit pot, il a pris un peu de l’humidité du yaourt et a perdu en croustillant.

La fougasse a aussi été un vrai plaisir. Moelleux et agréablement parfumée, à condition d’aimer la fleur d’oranger qui ne passe pas inaperçu. Le mariage avec la compotée de fruits est parfait et fait glisser le tout sans y penser ! C’était un petit dessert sans prétention mais qui apporte beaucoup de satisfaction gourmande. 

En conclusion

Un brunch sans faute, tant sur le goût que le cadre. Un prix tout à fait raisonnable. A privilégier pour les becs salés ou les mangeurs plus traditionnels. Je pense à mon père par exemple, qui n’est pas du tout familier du concept du brunch et qui refuserait de mélanger sucré et salé dans des pancakes par exemple. Ici, on peut facilement le faire passer pour un repas classique avec 2 desserts. 

Bonus parents : un brunch enfant au prix réduit de 13€

N’oubliez pas de réserver ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *