Tarte aux mûres sauvages, noix de coco et citron vert

IMG_0536

C’est la première fois que je peux ramasser des mûres depuis une éternité (sans blague, au moins 3 ans) ! Il faut bien que ça ait des avantages de ne plus vivre en ville ! Pendant que je prenais un malin plaisir à les ramasser (d’ailleurs un peu déçue devant leur côté maigrichon et un peu sec), mon cerveau réfléchissait déjà à ce qu’il allait bien pouvoir en faire. Pas de confiture cette année mais plutôt une belle tarte ! Je m’étais mise en tête que ça devait bien aller avec du citron vert et de la noix de coco donc j’ai concrétisé ma rêverie.

J’ai fait une tarte de 18 cm de diamètre assortie d’un format individuel, donc je pense qu’en réalité vous pouvez faire une tarte de 22 cm voire 24 cm sans problème avec ces proportions. Le nappage à l’agar-agar est bien brillant et donne un rendu vraiment très agréable. Je n’ai malheureusement aucune idée précise des quantités que j’ai utilisées. J’ai d’ailleurs préparé un peu trop de nappage mais c’est difficile d’en préparez en très petite quantité (à cause du dosage de l’agar-agar).

Pour 6 personnes :

Pour la pâte sablée coco :

  • 115g de farine
  • 20g de noix de coco
    60g de beurre mou
  • 45g de sucre
  • 1/2 oeuf
  • 1/8 cac de levure chimique

Pour la crème pâtissière citron vert :

  • 25 cl de lait
  • 4 cas de sucre (~60g)
  • 1 cas de maïzena
  • 2 oeufs
  • 1 citron vert (zeste et jus)

Pour la garniture et le nappage :

  • 3-4 poignées de mûres non abîmées
  • 15 cl d’eau
  • 3 cas de sucre (~50g)
  • 1 sachet de sucre vanillée
  • 1/4 cac d’agar-agar
  • 6 mûres (pour donner de la couleur au nappage)
  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Préparez le fond de tarte : mélangez la farine avec la noix de coco, le sucre et la pointe de levure chimique.
  3. Sablez avec le beurre
  4. Ajoutez l’oeuf battu puis amalgamez la pâte en une boule. Filmez cette boule et laissez la reposer 30 min au réfrigérateur.
  5. Préparez la crème pâtissière : zestez le citron vert et pressez son jus.
  6. Faites bouillir le lait
  7. Pendant ce temps, fouettez les oeufs avec le sucre, les zestes et le jus de citron, puis ajoutez la maïzena.
  8. Versez le lait chaud petit à petit sur le mélange aux oeufs sans cesser de fouetter.
  9. Versez ce mélange dans la casserole et faites épaissir à feu doux en fouettant régulièrement.
  10. Quand le mélange est bien épais, retirez du feu et filmez au contact avec du film alimentaire. Laissez refroidir.
  11. Etalez la pâte à tarte de manière à foncer un moule à tarte de 24 cm de diamètre.
  12. Faites cuire ce fond de tarte 20 min à blanc ou jusqu’à ce qu’il soit doré. Laissez refroidir.
  13. Dressage : versez la crème pâtissière refroidie sur le fond de tarte.
  14. Déposez les mûres lavées et séchées sur la crème pâtissière.
  15. Réservez la tarte 30 min au réfrigérateur.
  16. Préparez le nappage : faites bouillir l’eau avec les 6 mûres et les sucres.
  17. Ecrasez les mûres à la fourchette dans le jus et filtrez cette préparation pour retirer les grains.
  18. Reportez le mélange sur le feu et ajoutez l’agar-agar. Mélangez jusqu’à ce qu’il soit bien dissout.
  19. Laissez refroidir 5 min.
  20. A l’aide d’un pinceau ou d’une cuillère, nappez la tarte de cette gelée. Si elle est encore trop liquide, attendez encore un peu que sa température baisse avant d’en napper le gâteau.
  21. Laissez figer au moins 15 minutes au réfrigérateur avant de pouvoir servir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Petite info complémentaire :

Pour cuire les pâtes à blanc, il faut apposer un poids dessus pour éviter qu’elle ne gonfle. Souvent on place une feuille de papier sulfurisé par dessus la pâte crue et on y verse des haricot sec ou alors des billes en céramique pour lester. Sinon, je trouve très pratique d’utiliser un moule à gâteau d’un diamètre un peu plus petit…

IMG_0545 IMG_0522 IMG_0546 IMG_0544

24 commentaires

    • hihih merci ! j’aime bien faire les photos pas à pas. Il faudrait que j’utilise mon trépied pour que le rendu soit parfait !

  1. Super cette tarte, je n’aurais pas pensé au mariage mure coco mais maintenant que je te lis j’ai super envie de tester! Pas de mûres chez moi mais je pense en planter un jour ou l’autre car ça me fait trop envie et les barquettes du commerce ont un prix indécent je trouve: bisous!

    • Franchement la mûre rend super bien avec ! Les deux arômes sont assez doux mais la mûre va sur le côté sauvage acidulé et la coco sur l’exotisme un peu suave, j’ai adoré !
      J’ai déjà vu des mûriers « domestiqués » ils donnent des mûres encore plus grosses que les sauvages ! J’étais impressionnée !

    • héhé 🙂 il n’y a rien que je n’aime moins que les tartes fines. Je trouve ça trop fin et pas assez généreux ! Alors forcément que je me colle aux tartes, elles sont bien épaisse ^^

  2. Toi tu sais me faire rêver : pâte sablée à la noix de coco, crème au citron vert, le tout surmonté de mûres fraiches… Je vais être obliger d’essayer cette tarte aussi joie qu’ alléchante…. Bonne journée. Bises

    • Merci Gaëlle. J’ai été très agréablement surprise ! L’ensemble tient vraiment la route ! et puis d’une certaine manière, cela modernise un peu le goût de la mûre !

  3. Moi c’est l’inverse ! j’avais un super champs juste devant chez moi où je pouvais faire chaque année une belle provision de mures ! c’est fini maintenant c’est construit et il n’y a pas que les mûres que je regrette ! ta tarte est vraiment superbe Christelle !! je suis contente que pour toi ce soit l’inverse ! gros bisous

    • Nous avons rencontré le même problème en Normandie ! Les 2 champs à côté de chez nous qui suffisaient à remplir 1 seau entier ne sont plus … Obligés de prendre la voiture et d’aller les chercher plus loin !

    • Ca me rassure ! Même en Normandie, où cela n’a pas du tout manqué d’eau (au désespoir de ma mère) la récolte a été ridicule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *