Confiture mûre-banane

IMG_7804

[ratings]

Dans mon coin, les mûres se méritent chèrement. Je ne compte plus les piqûres d’orties, ni les griffures à cause des ronces ! Mais la gourmandise fait que je suis prête à endurer toutes ces souffrances rien que pour la bonne odeur de la confiture en train de cuire sur le feu !
IMG_7790

Les mûres, c’est un peu comme la rhubarbe ou les framboises pour moi. J’ai du mal à concevoir d’aller en acheter en magasin. Surtout qu’on nous les vend à prix d’or, alors qu’il suffit d’une petite sortie en campagne de quelques heures pour revenir avec un seau plein à ras bord ! Ce n’est que le tout début de la saison (et j’enrage à l’idée que je serais de retour à bordeaux quand elles seront toutes mûres à point pour être ramassées).

Je me plains régulièrement des confitures de ma mère qui sont devenues beaucoup trop sucrées sous prétexte que les petits enfants adorent ça, et pour être sûr qu’elles soient bien prises. Car c’est bien connu, dans les règles de l’art, il faut approximativement autant de sucre que de poids en fruits pour obtenir une belle confiture.

Alors pour retrouver le plaisir de manger des tartines beurre-confiture au petit-déjeuner, j’ai choisi d’ajouter de l’agar-agar (une gélifiant naturel) pour pouvoir mettre moins de sucre. Le résultat est concluant : une confiture sucrée raisonnablement, avec une texture idéale qui s’étale bien sur une tartine sans couler partout. Le petit goût de banane est le bienvenu sans gâcher pour autant la saveur des mûres !

Pour 1 pot « Bonne Maman » (et un demi de plus !) :

  • 400g de mûres fraîches
  • 1 banane (environ 75-80g)
  • 150g de sucre
  • 1/2 cac d’agar-agar en poudre
  • 10cl d’eau
  1. Dans une casserole mélangez les mûres avec la banane en rondelles et le sucre. Mélangez bien.
    IMG_7794
  2. Faites cuire une petite dizaine de minutes, jusqu’à ce que les mûres s’écrasent facilement. Vous devez atteindre l’ébullition du mélange.
  3. Retirez du feu et armez vous de votre mixeur. Mixer bien l’ensemble pour avoir un mélange lisse.
  4. Facultatif : filtrez avec une passoire (ou un presse purée) pour retirer les grains des mûres, si vous préférez.
  5. Diluez l’agar-agar dans l’eau, ajoutez le à la confiture.
  6. laissez bouillir encore 5 minutes à feu doux en mélangeant.
  7. Versez immédiatement dans des pots propres (stérilisés c’est mieux), refermez les pots, retournez les et laissez les refroidir à l’envers.
    IMG_7799

Petite info complémentaire :

Tant que le pot n’a pas été ouvert, cela se conserve presque indéfiniment ! En revanche, comme cette confiture contient moins de sucre, les bactéries et autres moisissures risquent de se développer plus facilement (c’est une question de disponibilité de l’eau, mais on va s’épargner ces considérations scientifiques =) ) Conservez la, au frais.

IMG_7801

2 Comments

  1. Dominique DESCHAMPS

    22 août 2017 at 16 h 09

    Bonjour,

    Je suis tombée par hasard sur votre recette et je dois dire qu’on a le même procédé de faire , le plaisir de cueillir malgré les piques piques … J’en ai des grosses de mûres et des sauvages beaucoup cette année et pour la confiture moins de sucre et de l’agar -agar … excellent
    J’en ai aussi congelé de même que des cassis et des myrtilles pour faire tartes l’hiver aux trois fruits rouges un délice avec cannelle ,un soupçon de muscade .

    1. Christelle

      5 septembre 2017 at 10 h 09

      Bonjour Dominique,
      J’en ai refait il y a peu et je suis toujours aussi satisfaite de l’aga-agar pour alléger légèrement en sucre les confitures ! Ca fait plaisir de voir que d’autres cuisinières ont les mêmes astuces!
      J’ai été assez déçue par ma récolte de mûres cette année. il a fait tellement chaud avec si peu d’eau sur Bordeaux, qu’elles sont minuscules et peu juteuse.
      c’est une très bonne idée de congeler les fruits. au moins, on en profite un peu pendant l’hiver.
      Je n’ai jamais gouté la muscade avec les fruits rouges ! j’y penserai la prochaine fois !

Leave a Reply