Makrout salé figue et chèvre [four]

DSCN1892

Une variante très originale des traditionnels gâteaux maghrébins, de quoi se dépayser pendant la période du Ramadan. Ces petites bouchées en forme de losange sont composées d’une pâte à la semoule de blé fine fourrée de pâte de dattes. Chaque gâteau est frit puis trempé dans du miel. Il s’agit de gâteaux de fêtes.

Ca faisait un moment, que je voulais tenter de faire des makrout après en avoir goûté à mon labo (les traditionnels, bien gras et sucrés). J’ai craqué lorsque j’ai vu le rayon saisonnier de mon supermarché garni d’immenses sacs de semoule et de montagnes de pains de pâte de dattes, de figues et d’abricots. Fidèle à moi même, je n’ai pas voulu reprendre la recette de Soulef d’Amour de Cuisine telle qu’elle et j’ai choisi d’apporter mon grain de sel en proposant une version salée pour l’apéro !

C’est bien connu, les figues font très bon ménage avec le fromage de chèvre. Alors j’ai utilisé du Bonde de Gâtine (croûte centrée), que j’ai découvert lors de la Nuit des Fromages de fin Mai chez Jean d’Alos. Lors de cette soirée, nous avions aussi pu déguster deux autres fromages de chèvre : le renommé Chabichou et le plus anonyme Bi-caillou.

Pour une douzaine :

Pour la pâte :

  • 150g de semoule fine
  • 50g de beurre clarifié
  • 25g d’eau
  • 10g d’eau de fleur d’oranger
  • 1/4 cac de sel
  • 1/8 cac de ras-el-hanout

Pour la farce :

  • 30g de pâte de figues
  • 30g de fromage de chèvre (Bonde de Gâtine)
  • 10g de fromage de chèvre frais
  1. Préparez la pâte : mélangez la semoule avec le sel et le ras-el-hanout.
  2. Versez le beurre fondu par dessus et mélangez bien avec vos doigts pour que l’intégralité de la semoule soit « mouillée » et puisse absorber le gras de manière homogène.
  3. Couvrez et laisser reposer 1h.
  4. Mouillez avec l’eau mélangée à la fleur d’oranger. Travaillez du bout des doigts sans pétrir jusqu’à former une boule compact (au besoin ajoutez un peu d’eau).
  5. Emballez la boule dans un sachet congélation et laissez reposer 15 min.
  6. Préparez la farce : mixez ensemble tous les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte souple.
  7. Préchauffez le four à 180°C.
  8. Façonnage : formez un boudin avec la pâte à la semoule.
  9. A l’aide de vos doigts, faites une rigole au centre du boudin, sur toute sa longueur.
  10. Roulez la farce en un boudin de la longueur de la rigole et glissez dedans.
  11. Refermez le boudin de pâte semoule sur la farce en remontant les bords de la pâte sur la farce.
  12. Roulez le boudin scellé doucement sur votre plan de travail pour l’allonger, jusqu’à obtenir un boudin de 2cm de diamètre.
  13. Utilisez un moule à empreinte sur le boudin pour l’aplatir tout doucement et imprimer le motif des makroud.
  14. Découpez ce long rectangle en losanges.
  15. Déposez les serrés les uns contre les autres (sinon la pâte de figue va brûler) sur une feuille de papier sulfurisé.
  16. Enfournez pour 30 min. Les makrout doivent être joliment dorés.
  17. Servez avec du miel liquide, de la salade et pourquoi pas des feuilles de menthe !

DSCN1888

Petite info complémentaire :

Je n’avais pas de moule à makrout, alors j’ai utilisé une règle d’écolier pour aplatir mon boudin de pâte, puis j’ai découpé des losanges à l’aide d’un tranchoir. Je me suis amusée à faire les dessins avec le dos de la lame de mon couteau.
DSCN1895

14 Comments

  1. Cooking Julia

    11 juin 2016 at 8 h 16

    Pour l’apéro, c »est hyper original, j’aimerais bien goûter ! Bises

    1. Christelle

      12 juin 2016 at 12 h 58

      tu n’as plus qu’à tester chez toi 😉
      bises !

  2. LadyMilonguera

    11 juin 2016 at 0 h 41

    Des makrouts salés, voilà qui est original !

    1. Christelle

      11 juin 2016 at 7 h 49

      merci 🙂 une petite idée saugrenue qui m’a traversée l’esprit ^^

  3. Sandrine

    9 juin 2016 at 20 h 47

    Ça soit être très bon j adore l association du chèvre avec la figue

    1. Christelle

      10 juin 2016 at 21 h 09

      Ce sont des bouchées qui changent des toasts. J’ai beaucoup aimé !

  4. Corinne / Mamou & Co

    9 juin 2016 at 13 h 11

    Je ne connais déjà pas les makrouts sucrés, alors les salés tu imagines !! Toujours plus inventive cette Christelle 😉

    1. Christelle

      10 juin 2016 at 21 h 08

      Si tu es très gourmande et friande de bouchées sucrées et splendides, ne mets jamais les pieds dans une pâtisserie orientale ! On a la Rose de Tunis à Bordeaux , c’est un vrai régal pour les yeux et les papilles !!

  5. Muriel

    8 juin 2016 at 19 h 59

    Une version salée très intéressante! quelle bonne idée… bises

    1. Christelle

      8 juin 2016 at 22 h 18

      Je suis contente qu’elle reçoive un bon accueil ! J’avais un peu d’appréhension à l’idée de présenter cette recette !

  6. gut

    8 juin 2016 at 13 h 32

    La seule fois que j’en ai goûté c’était au Maroc ! je ne les avais pas appréciés mais à cette époque là je n’aimais pas du tout les gâteaux alors ça ne veut rien dire.. ce serait sans doute différent maintenant surtout les tiens vu que tu y as mis du fromage !!
    Merci donc ! gros bisous

    1. Christelle

      9 juin 2016 at 12 h 39

      J’ai un peu de mal avec les pâtisseries orientales, trop de sucre et de gras (un peu gonflé venant de moi, je sais bien ^^) mais les makrout et les cornes de gazelles sont les exceptions qui confirment ma règle.
      J’ai bien aimé ce dérivé. Cela fait des biscuits apéro sympa !

  7. thithoad

    8 juin 2016 at 10 h 10

    une association sucrée salée qui me plait bien!
    bonne journée

    1. Christelle

      8 juin 2016 at 22 h 17

      J’ai fait goûtée à quelques unes de mes collègues et elles ont bien apprécié malgré le fait que c’est plus sec dans la version cuit au four.

Leave a Reply