Pizza coppa, rocamadour et pesto

IMG_0465

Mon défi du moment ? Réussir à combler les envies culinaires de mon hommes, qu’il me présente toujours au dernier moment. La dernière fois, il voulait absolument un curry de carotte … je l’ai transformé en un curry poulet-coco à la courgette, aubergine et carotte. Samedi soir, c’était plus sur le thème de la pizza. A 18h, pendant notre session shopping, Monsieur se soucis de notre repas du soir et m’annonce qu’il voudrait bien une pizza (sans savoir à quoi bien évidemment). J’ai fini par lui proposer une coppa-chèvre (parce que je sais qu’il adore ça) en commençant à me demander comment faire une pâte bonne sans être obligée d’acheter une version tout faite (que je trouve très sèche).

Voilà comment je me suis retrouvée à préparer une pizza de A jusqu’à Z au dernier moment. Je tiens à préciser que préparation de la pâte incluse, j’ai torché la chose en 1h30 à peine ! Mais comment faire une pâte à pizza qui tient la route,  sans succomber à la facilité d’une pâte toute faite (et toute sèche) ou encore sans se lancer dans une pâte fermentée et un pétrissage qui va en coller plein les mains ? Je vous le donne dans le mille : on sort sa recette de pâte à pain sans pétrissage !

C’est vraiment le pied. Ca donne un résultat très proche de celle des pizzeria sans souffrance ! On mélange tout à l’arrache, on laisse lever dans un endroit bien chaud 30 min à 1h, le temps pour la pâte de bien buller. On étale à l’arrache sur une plaque (j’aime ce côté aléatoire avec les croûtes irrégulières), on garnit et hop c’est prêt pour un festin !

La base pesto est une riche idée ! cela confère beaucoup de caractère et de fruité à la pizza. Personnellement, je l’aurai bien servie avec une belle poignée de roquette et j’aurais rajouté des pignons de pin, mais mon homme n’en raffole pas (pour le moment, ne vous inquiétez pas). En attendant, elle a fait l’unanimité. Sur les conseils du petit-frère de passage dans la cuisine, j’ai fait précuire la pâte sans garniture et je dois reconnaître que c’est une astuce brillante! Cela permet d’obtenir une pâte bien croustillante, sans trop cuire le reste de la garniture.

Pour 2 personnes :

Pour la pâte :

  • 200g de farine
  • 170g d’eau
  • 10-12g de levure fraiche de boulangerie
  • 1/2 cac de sel

Pour la garniture :

  • 6 tranches de coppa
  • 2 rocamadour
  • 1 poignée de copeaux de parmesan
  • une dizaine de tomates cerises
  • 50g de fromage blanc (1 grosse cas)
  • 50g de pesto (1 grosse cas)
  1. Préparez la pâte : dans un grand saladier, mélangez la farine avec le sel. Délayez la levure dans l’eau.
  2. Mélangez les deux préparations entre elle à l’aide d’une cuillère en bois. La pâte sera très collante.
  3. Couvrez de film alimentaire et laissez reposer 30 min à 1h dans un endroit bien tiède.
  4. Préchauffez votre four à 210°C et tapissez la plaque de votre four avec du papier sulfurisé.
  5. Abaissement de la pâte : sur un plan de travail copieusement fariné, versez la pâte à pizza qui doit avoir un aspect bulleux et un peu liquide. Farinez bien vos mains et le pâton.
  6. Etirez grossièrement ce pâton en un rectangle ou un cercle. La pâte est très élastique et cela devrait se faire facilement. Attention toutefois à ne pas percer la pâte. Essayez de lui donner une épaisseur relativement homogène.
  7. Faites précuire la pâte 5 min.
  8. Dressage : mélangez le pesto avec le fromage blanc. Tartinez la pâte avec ce mélange.
  9. Répartissez la coppa et les tomates cerises coupées en rondelles.
  10. Emiettez le rocamadour partout à la surface de la pizza et ajoutez quelques copeaux de parmesan.
  11. Enfournez pour 10 min supplémentaire, le temps pour le fromage de fondre et de gratiner légèrement.
  12. Servez avec de la roquette ou quelques feuilles de basilic.

Petite info complémentaire :

La pâte aurait été meilleure (selon moi) avec un goût de fermentation un peu plus prononcé. Si vous avez le temps, pensez à la préparer la veille et laissez la reposer au réfrigérateur pendant la nuit.

IMG_0451 IMG_0464

IMG_0463 IMG_0461

Vous devriez aussi aimer:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *