Teurgoule : le riz au lait NORMAND au four

18871457_10155313991558168_1489256994_n

On fait difficilement plus traditionnel et plus emblématique comme plat (en plus du camembert) de ma région. La teurgoule, c’est une faible quantité de riz pour une grosse quantité de lait entier bien crémeux, qui cuit pendant une demi-éternité dans un four avec un soupçon de cannelle et de vanille. Petit à petit, le riz gonfle et s’attendrit pendant le lait devient de plus en plus crémeux et épais avant de former une belle peau sur le dessus…

Clairement c’était un plat adapté quand on avait un poêle chez soi qui chauffait doucement toute la nuit. Maintenant, faire tourner son four pendant 6 à 7h ça frôle l’aberration voire le crime contre l’humanité… réchauffement climatique … blablabla… Néanmoins cela reste délicieux. Le riz au lait, tout le monde l’aime différemment et tout dépend de la cuisson. Si vous poussez comme moi, presque tout le lait est absorbé et vous avez une texture plutôt proche du gâteau de riz mais si vous laissez cuire moins longtemps, ce sera très crémeux et plus proche de la version habituelle du riz au lait. Ici je vous propose de tricher un peu et de précuire le riz à la casserole pour diminuer le temps de cuisson au four.

On m’a toujours dit que c’était dans les vieux pots qu’on faisait les meilleurs confitures et bien pour la teurgoule, c’est un peu pareil. Il faut privilégier de grandes terrines en terre cuite (votre meilleur fournisseur sera la village de Noron-La-Poterie, qui porte son nom de manière très appropriée).

Pour 2 à 4 personnes :

Ingrédients :

  • 60cl de lait frais entier
  • entre 60 et 100g de sucre
  • 50g de riz rond
  • 1/8 cac de cannelle
  • 1 cac d’arôme de vanille
  1. Préchauffer le four à 150°C
  2. Dans une grande terrine, mélangez le lait avec le riz, le sucre, la vanille et la cannelle.
  3. Enfournez pour 1h, puis baisser le four à 120°C et laissez cuire encore 5h.

OU

  1. Dans une grande casserole, mélangez le lait avec le riz,le sucre, la vanille et la cannelle.
  2. Portez à ébullition et laissez cuire 30 min à petite ébullition en couvrant la casserole partiellement (attention, ça peut vite déborder).
  3. Préchauffez votre four à 150°C.
  4. Versez ensuite le riz avec son lait dans une terrine.
  5. Enfournez pour 15 min à 150°C puis baissez à 120°C.
  6. Poursuivez la cuisson 2h30 à 3h selon le crémeux que fou souhaitez.

DSCN6742 DSCN6760 DSCN6752

13 Comments

  1. Cécile

    29 décembre 2017 at 15 h 01

    Bonjour,
    Est-ce qu’il ne manque pas le sucre…? 😉

    1. Christelle

      29 décembre 2017 at 18 h 30

      ahahahah oui ! en effet ! je crois que c’est la quantité indécente de sucre requise qui m’a dissuadée de l’écrire ^^
      Remarque je suis cohérente, je n’ai même pas parlé du sucre dans le descriptif de la recette !
      Comptez entre 60 à 100g selon votre appétence pour le sucre.

  2. Céline / une abeille en cuisine

    12 juin 2017 at 11 h 58

    Je vis en Normandie, suis blogueuse culinaire, l’hiver je cuisine dans un poêle à bois et pourtant je n’ai jamais cuisiné ce plat moi même! Bon je garde ta recette de côté pour quand on rallumera le poêle, tu me donnes bien envie

    1. Christelle

      13 juin 2017 at 11 h 12

      Je n’avais pas capté que tu étais normande !!! Ca doit être le pied le poêle à bois pour ça… le côté chaleureux, intime et un peu ancestral !
      Ecoute tu me diras le résultat ! je suis bien curieuse ! Ma mère en faisait au four aussi mais en trichant comme moi pour limiter la facture.

      1. Céline / une abeille en cuisine

        13 juin 2017 at 15 h 09

        Je ne suis pas Normande d’origine mais j’y vis depuis quelques années, en Seine-Maritime. En fait c’est à mi temps partiel si on peut dire car l’autre moitié du temps je suis à Paris. Et oui j’adore cuisiner avec le poêle et une fois qu’on en a bien l’habitude on sait comment le gérer pour obtenir telle ou telle température. Et comme tu dis ça permet certaines recettes qui ont besoin de cuire en longueur où de mijoter que l’on a perdu l’habitude de faire avec la modernité. Tout ce qui est un peu tradi ça me convient carrément ☺

        1. Céline / une abeille en cuisine

          13 juin 2017 at 15 h 12

          Je me relis et je vois « à mis temps partiel » lol je n’ai pas les idées en place

        2. Christelle

          13 juin 2017 at 15 h 58

          D’accord, je comprends mieux !
          Je t’envie pour le poêle ! Mais c’est sûr que ça ne doit pas être évident à maîtriser au départ !
          J’aime bien ressortir les recettes traditionnelles. Ce sont celles que je préfère. Mais pour le coup, heureusement que la cocotte-minute a été inventée !

  3. Cooking Julia

    10 juin 2017 at 9 h 55

    C’est bon la teurgoule ! Bon courage pour ton changement d’ordinateur…

    1. Christelle

      13 juin 2017 at 11 h 15

      Merci, c’est pas gagné… 🙂
      Tu connais donc la teurgoule ? très peu de gens connaissent ce dessert !

  4. Julie

    8 juin 2017 at 22 h 32

    Avec une cuisson lente et douce, j imagine que ton riz n a rien à voir avec le mien ! Bonne soirée bisous

    1. Christelle

      13 juin 2017 at 15 h 50

      Je ne peux pas te dire, moi je n’aime pas ça ^^ Il n’y a que mon homme qui l’a gouté ! 😀

  5. lespetitsplatsdeBéa

    8 juin 2017 at 21 h 51

    il faut de la patience et pourtant ces photos donnent vraiment envie de……………patienter devant le four biz

    1. Christelle

      13 juin 2017 at 16 h 00

      Je crois que je me serais endormie devant ! ^^

Leave a Reply