Velouté de topinambour et sa tartine de boudin à la bresaola

dscn0122

Pour se remettre des excès des fêtes, les soupes sont idéales. Rassasiantes, riches en fibres et surtout en eau pour se réhydrater, bien éliminer et purifier l’organisme. Toutefois hors de question de se chantonner à la vieille soupe aux choux de Grand-Mère qui ferait fuir n’importe quelle personne saine d’esprit. La soupe n’est pas forcément synonyme d’ennui gustatif et de privation, comme le prouve cette recette !

Du véritable velours sur la langue, une saveur semblable à celle de l’artichaut avec des notes un peu sucrée. J’ai rajouté une pointe de vanille pour accentuer la douceur du velouté. C’est l’accompagnement avec le boudin bien poivré et la bresaola bien salée qui fait l’accord assaisonnement parfait. Le velouté tout doux d’un côté, le croustillant de la charcuterie bien cuite de l’autre… On obtient un repas complet et détonnant pour satisfaire tout le monde.

J’en profite pour soumettre cette recette à Cuisinons de Saison de Claudine.

Pour 2 personnes :

Pour le velouté :

  • 500g de topinanbours
  • 1 petite pomme de terre
  • 25cl d’eau
  • 1/2 cac d’arôme de vanille
  • 1 cas bombée de crème fraîche

Pour les tartines :

  • 1 boudin noir
  • 2 tranches de bresaola
  •  6-8 touffes de mâche
  • 1 quart de baguette aux graines
  1. Préparez le velouté : pelez les topinambours et la pomme de terre et coupez les en petits dés.
  2. Mettez le légumes dans une grande casserole, mouillez avec l’eau et portez à douce ébullition.
  3. Laissez mijoter 10 à 15 min. Un couteau doit s’enfoncer facilement dans les morceaux de légumes.
  4. Mixez longuement pour lissez le velouté. Ajoutez éventuellement de l’eau petit à petit pour donner une texture à votre convenance.
  5. Ajoutez l’arôme de vanille et la crème fraiche en dernier. Réservez.
  6. Préparez les tartines : coupez la baguette en deux et faites la griller.
  7. Dans une poêle faites revenir à feu vif les tranches de bresaola pour les rendre croustillantes. Brisez les en petits copeaux.
  8. Otez la peau du boudin noir, raclez sa chair et tartinez la sur les baguettes grillées.
  9. Parsemez de mâche et de copeaux de bresaola.
  10. Servez dans la foulée avec un bol de soupe.

dscn0107

dscn0144-bisdscn0143

6 Comments

  1. Marion

    6 janvier 2017 at 7 h 20

    Ta soupe est très très gourmande ! Vive l’hiver !

    1. Christelle

      9 janvier 2017 at 8 h 50

      hihihih ! Merci ! Moi j’adore l’hiver! surtout quand il s’accompagne d’un bon froid sec !

  2. Patty

    5 janvier 2017 at 18 h 23

    Miam! Très belle présentation et en plus une bonne soupe après tout ce que l’on a mangé pendant les fêtes c’est parfait! Belle soirée à toi. Bisous!

    1. Christelle

      9 janvier 2017 at 8 h 43

      Merci 🙂
      C’est vrai que c’est agréable de faire des repas moins lourd et d’avoir des quantités plus raisonnable dans son assiette. Après je suis comme Claudine, le topinambour a transformé mon estomac en champ de bataille ^^

  3. gut

    5 janvier 2017 at 18 h 02

    Comme c’est gentil de penser aux légumes un peu délaissés dans notre cuisinons de saison ! j’avoue que je fais peu de topinambours qui me dérègle complètement les instestins. C’est bien dommage car comme tu le décris si bien c’est une saveur vraiment délicieuse !
    Ton velouté est à tomber avec sa tartine de boudin et bresaola ! merci ma chère christelle ! bisous

    1. Christelle

      9 janvier 2017 at 8 h 57

      Si ça peut te rassurer, cela a eu le même effet sur moi ! C’était Bagdad dans mes intestins! C’est très frustrant d’aimer quelque chose et de ne pas pouvoir le manger sous peine de mettre tout le monde mal à l’aise autour 😉
      Ca faisait une éternité que je n’avais pas mangé de boudin en plus ! Cette petite recette m’a fait bien plaisir !

Leave a Reply