Chinois : brioche à la crème pâtissière et pépites de chocolat

DSCN8019

Après avoir vu le chinois au chocolat et pralin de Chrystel d’Entre Rire et Cuisine, j’ai eu une grosse envie de chinois à mon tour. Je suis fidèle au basique : le bon vieux chinois à la crème pâtissière vanille et aux pépites de chocolat. J’ai ressorti ma recette fétiche de brioche au lait concentré et j’ai lancé ma machine à pain ! Telle que je l’ai faite, on obtient 6 grosses parts. C’est indécent mais du pur régal.

DSCN8036

Les photos ne sont pas des plus travaillées, elles ont été prises de bon matin, au moment de mon petit déjeuner. Clairement, j’avais bien trop l’eau à la bouche pour faire du travail propre et soigné !

Pour 1 chinois de 6 parts :

Pour la brioche :

  • 175g de farine spéciale brioche
  • 30g de sucre  blanc
  • 5g de levure fraîche
  • 70g de lait concentré NON sucré
  • 1/2 oeuf
  • 30g de beurre mou
  • 1/2 cac d’arôme de vanille
  • 1/8 cac de sel

Pour la garniture :

  1. Préparez la pâte : placez vos ingrédients dans votre MAP, dans l’ordre suivant :
    • d’abord la couche liquide avec : lait, oeuf, vanille et levure émiettée
    • puis la couche sèche avec : farine, sucre, sel
  2. Lancez le pétrissage seul (1h30 pour moi).
  3. A l’issue du programme (temps de pousse inclus), sortez votre pâte de la cuve et écrasez la avec vos mains pour en chasser l’air.
  4. Façonnage : étalez la sur un plan de travail fariné en un grand rectangle de 0,5mm à 1cm d’épaisseur.
  5. Recouvrez la surface de crème pâtissière en laissant un bord de 1cm à une extrémité du rectangle.
  6. Parsemez de pépites de chocolat.
  7. roulez la pâte sur elle même pour former un gros boudin pas trop serré.
  8. Découpez 6 parts de boudin à l’aide d’un couteau bien tranchant.
  9. Répartissez les en couronne dans un moule à manqué.
  10. Couvrez et laissez doubler de volume dans un endroit tiède.
  11. Préchauffez votre four à 180°C.
  12. Badigeonnez la surface de la brioche gonflée avec de l’oeuf battu ou du lait concentré non sucré.
  13. Enfournez pour 20 min environ.

DSCN8032

Petite info complémentaire :

Au départ, j’avais disposé mes 6 rondelles en étoile, puis je les ai déplacées en couronne (elles ont tellement bien poussé, qu’elles ont totalement colonisé le moule.  Vous pouvez aussi coupez 7 rondelles et les disposer en couronne avec la dernière part au centre. Le chinois sera juste un peu moins haut comme les rondelles découpées seront moins épaisses.

J’ai fait tomber mon moule par terre (avec la brioche dedans, oui, oui, sinon ça ne serait pas drôle)… d’où sa forme étrange …

DSCN8030 DSCN8023

Ils ont testé :

Les internautes adeptes du thermomix 

27 commentaires

    • Je vous remercie pour votre retour ! Je suis heureuse que vous soyez en train de vous régaler 😉
      C’est vrai que je sucre très peu mes crèmes pâtissières, vous pourrez ajuster pour la prochaine du coup ! 😀
      Bonne journée !

    • C’est tellement bon la brioche, alors quand tu la garnis en plus, ça devient totalement irrésistible! 😀
      Bonne journée à toi aussi 🙂

    • Merci 🙂
      C’est vraiment étrange pour ta MAP! elle est ancienne ? C’est vrai que je n’utilise jamais la mienne pour cuire, je n’aime pas la croûte que cela fait, ni la forme du pain. Du coup, je ne sais pas trop comment elle se comporterait…

      • Non, elle n’est pas ancienne car c’est la seconde que j’achète et en réalité je ne m’en sers comme toi que pour la levée des pâtes et pour une fois que je l’utilisais pour cuire, elle a surchauffé !! Je vais essayer aujourd’hui ton chinois, je vais bien voir !!

        • Ca m’étonne pas … déjà rien que la mienne, quand elle se met en chauffe pour faire lever la pâte, elle dégage beaucoup de chaleur … Tiens moi au courant de tes prouesses !

          • Le chinois est fait et goûté, un petit délice ultra moelleux, j’adore !! Quant à la machine, direction poubelle, elle tourne et m’a mélangé les ingrédients mais elle ne chauffe plus, j’ai du mettre en pousse dans mon four chauffé puis éteint. Je pense que j’abandonne la MAP, de toutes façons, je ne m’en sers pratiquement plus, j’ai un KA qui me suffit !! Merci Christelle pour ta petite recette, je vais la mettre sur le blog

          • Je suis contente que le chinois vous ait plu ! Prépare ton KA, j’en ai autre fraise-chocolat qui arrive bientôt ! 😉

    • j’en ai jamais acheté d’industriel. J’achète parfois de la gâche tranchée mais j’ai jamais tenté le chinois à cause du glaçage dessus. J’aime vraiment pas ca, je trouve ca inutile même si c’est esthétique… Si tu réussis les brioches, tu ne peux pas rater un chinois !

  1. Il est super beau ton chinois malgré sa chute ! Aie ton moule en a pris un sale coup dis donc ! enfin il vaut mieux que ce soit lui que toi !
    Pour en revenir à ton chinois j’en ai rarement vu d’aussi réussi sans vouloir te flatter ! tu es vraiment douée en viennoiseries ! je l’ai testé une fois mais je ne l’ai pas trouvé top donc pas publié. J’avais trouvé la mie très serrée, comme chaque fois d’ailleurs que je fais des roulés. je ne comprends pas pourquoi ?
    Je me déciderais peut être à le re-tenter mais ce sera avec cette recette qui me plait bien mais je ferais l’impasse sur la chute du plat ! Je pense que ce n’est pas obligatoire hein ?
    Gros bisous christelle

    • J’ai réussi à redresser le moule! je l’ai réutilisé depuis et il est toujours étanche ! Je suis plutôt fière de moi ^^

      Merci beaucoup Claudine, ça me flatte quand même ! 😉 Même si, le mérite revient à ma machine à pain qui pétrit très bien! Après, depuis que j’ai découvert la brioche au lait concentré et que j’utilise la farine spéciale brioche (elle est enrichie en gluten et elle contient de la poudre d’oeuf) je trouve le résultat et le goût bien meilleurs.
      Peut-être que tu étales ta pâte trop finement et du coup, il ne reste plus assez de pâte pour faire suffisamment de mie ?

      Pour la chute du plat, effectivement, je ne te le conseille pas. J’ai testé et tu perds de la garniture et ca génère pas mal de ménage derrière…

    • Merci beaucoup !
      OUI ! Je l’ai vu! J’aime bien l’idée de mettre une sous couche de pâte sous les boudins. Tu as fait quelque chose de très généreux et bien gourmand !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *