Menu de Noël 2015

Bonjour à tous,

Je ne serai pas très présente ni sur mon blog ni sur les vôtres en cette période de fêtes car je passe mes journées en cuisine à tout préparer pour régaler ma famille !

Cela fait 6 ans maintenant que je me charge du réveillon de Noël et ma mère du repas du 25. Au départ, c’était une initiative pour que notre mère puisse profiter, elle aussi, des fêtes et manger à table avec nous plutôt que d’être toujours fourrée dans la cuisine. Au fur et à mesure, c’est devenu un vrai plaisir pour moi de me casser la tête à trouver LE menu qui ira bien pour le réveillon !

Cette année, j’ai commencé les préparatifs dès le 20 Décembre (dès mon arrivée en Normandie en fait ^^) ! J’ai vraiment envie de faire les choses en grande pompe, car pour la première fois depuis des lustres, toute ma famille sera réunie ! Au bas mot : 7 adultes et 6 enfants !!! Alors je mets les petits plats dans les grands !

Tout le monde arrive le 24 dans l’après-midi ou avant. Même si on (ma mère et moi) préfère éviter pour ne pas être trop dérangées par les enfants dans les préparatifs. En général nos festivités se déroulent ainsi :

  1. 20h : Repas des enfants et apéro de la patience
    Les enfants mangent en général en premier sur les coups de 20h et nous prenons l’apéro tous ensemble. Depuis 2 ans ma mère laisse les enfants choisir le contenu de leurs assiettes… Bilan des courses, on se retrouve avec des kébabs, des hamburgers-frites et l’année dernière nous avons même eu le droit à un menu à thème … Ma nièce ne voulait que du NUTELLA ! (de la gaufre en passant par les beignets et les crêpes…). Pas folle la guêpe ! Vous auriez résisté vous, si on vous avait proposé de réaliser vos moindres souhaits en cuisine à cette âge là?
  2. 23h : Messe de minuit
    Bref après le repas des enfants nous attendons patiemment la messe de minuit (enfin…qui se termine à minuit). Toute ma famille ne s’y rend pas. Et c’est plutôt pratique D’une part cela permet qu’il reste toujours quelqu’un pour surveiller la cuisson des viandes et d’autre part, tous les enfants ne sont pas encore en âge d’aller à la messe alors il faut bien qu’il reste du monde pour les garder!
  3. 00H30 : Mise aux fourneaux ! 
    A notre retour de la messe, je prends possession de la cuisine et autant vous dire que cela devient un no man’s land ! C’est mon territoire et hors de question que qui que ce soit vienne m’envahir ! Je veille très jalousement sur mon domaine ! Pendant ce temps là, ma mère dresse sa table de Noël et si les plus jeunes qui croient encore au père Noël sont couchés, on en profite pour déposer les cadeaux au pied du sapin. Avant le passage à table, nous faisons souvent une photo de famille où je tire la tête parce qu’on m’arrache à ma cuisine. ^^
  4. 1h20 : A table ! 
    Notre repas débute à la lueurs des chandelles sur les coups de 1h du matin (temps de préparation oblige…). Il dure en général 2h. Chacun prend son temps pour manger, je prends mon temps en cuisine puisque que j’apporte les plats assiette par assiette. J’essaie de leur faire des belles présentations (la seule fois de l’année où je me casse la tête à me transformer en restaurant semi-gastro !).
  5. 2h30 : Déballage des cadeaux
    Nous commençons à déballer les premiers cadeaux au moment du dessert. On en garde 1 chacun pour que les enfants constatent le matin que le Père Noël est également passé pour les Adultes.
  6. Le midi du 25 
    C’est ma mère qui prend le relais dans la cuisine. Ma dernière mission : réaliser le gâteau d’anniversaire de mon filleul qui est né le jour de Noël (oui, il y a 6 ans, j’ai passé ma nuit de Noël à la maternité, j’ai sauté le petit déjeuner et mon beau-frère m’a emmené au McDo à midi …). Etant vraiment très peu présente pour mes filleuls, j’essaie de me rattraper (au moins pour celui là) en lui faisant un gâteau un peu spectaculaire… Jusqu’à présent, il a eu le droit à son Flash McQueen en 3D et pâte à sucre et à la Tête de Spiderman. Cette année ce sera un gâteau à damiers (monsieur voulait du chocolat et de la vanille en parfum).
  7. Le soir du 25 
    On fait les restes (les pires restes du monde, on est bien d’accord 😉 ).

Bien sûr, nourrir tout ce petit monde avec de bons plats, bien présentés et sans trop les faire patienter requiert une très bonne organisation ! Cette année, j’ai décidé de congeler le maximum de choses possible et de décongeler au dernier moment (du moins tout ce qui peut l’être sans gâcher ses qualités organoleptiques). J’attaque en général dès 8h voire 7h du matin en même temps que je déjeune. On débute par les desserts et tout ce qui peut se congeler.

Mon menu se compose systématiquement :

  • d’une première entrée (type « poisson/crustacés » ou type « viande ») puis
  • d’une deuxième entrée autour du foie gras (Paris-Brest, terrine, crème brûlée … je varie, mais le foie gras est un INCONTOURNABLE) suivi
  • d’un plat principal (du type opposé à celui de l’entrée) et enfin
  • d’un dessert.
  • Au départ, je faisais également une bûche, mais il s’avère que ma famille peinait déjà à arriver à la fin du repas alors j’ai fini par arrêter la bûche.
Deux foies gras pour le prix d'un ! Un classique Porto-Qautre épices-miel avec un foie gras vanille et chocolat pour lui tenir compagnie !
Deux foies gras pour le prix d’un ! Un classique Porto-Quatre épices-miel avec un foie gras vanille et chocolat pour lui tenir compagnie !

Tous les ans, j’aime bien me fixer des objectifs différents. Une année, j’ai eu envie de soupe [Noël 2010]. Une autre année, je m’impose de faire un plat au poisson (je trouve ça plus compliqué de trouver l’inspiration pour le poisson, surtout qu’il faut que cela plaise à tout le monde). L’année passée, j’ai remplacé l’entrée par du fromage (à la longue, j’étais frustrée de ne pas faire de plateaux de fromages). Bizarrement, je trouve toujours les idées de desserts en premier. J’ai une préférence pour les desserts glacés. Ils passent plus facilement et en prime, on peut les faire à l’avance. Pour cette année, je prépare absolument tout : même le pain d’accompagnement (blinis pour le foie gras et pain à la châtaigne pour le plat principal). Voici donc mon menu de cette année :

1ere entrée :
Cromesquis de crabe à la noisette et saint-jacques poêlées aux pommes et calva

2eme entrée :
Duo de terrines de foie gras (porto-4 épices au miel et chocolat-vanille)
Blinis de sarrasin

Plat principal : 
Epaule d’agneau farcie aux fruits secs
Pomme duchesse vitelotte
Arche de parmesan
Petits légumes croquants

Dessert : 
Ferrero Rocher glacé géant
Raffaello glacé géant

Etant donné que tout le monde dort à la maison le 24 au soir (ou plutôt au matin pour nous), j’ai voulu leur préparer plein de brioches maison pour le petit déjeuner ! J’ai réalisé de grosses briochettes (rhum-cannelle et fleur d’oranger). J’ai même préparé une couronne des rois bordelaise (fruits confits et rhum) qui malheureusement, n’a pas très bien levé… J’ai même trouvé le temps de préparer de succulents et énormes pains aux raisins pour ma maman, qui en raffole.

Maintenant vous comprenez pourquoi, je ne serais pas très disponible. Sans compter que je veux passer du temps avec mes proches. Vous aurez donc les articles après coup! D’ailleurs, je m’excuse par avance de la qualité des photos : il fait plutôt sombre dans la cuisine de ma mère donc je dois travailler avec les lumières allumées et cela donne une teinte jaunasse, que je déteste, aux photos. L’angle des étapes de préparation sera également étrange car si je me place au-dessus de mes plats, vous aurez mon ombre… donc elles seront prises de côté. Enfin, le repas aux chandelles n’est pas le meilleur moyen de mettre en valeur les plats…

Je vous souhaite de très agréables fêtes de fin d’année. Profitez bien de ces festivités ! 

5 Comments

  1. Corinne / Mamou & Co

    22 décembre 2015 at 10 h 36

    Après avoir lu « tout » ton article, je fais une entorse à ma « pause » pour te laisser un commentaire 😉 Il te reste une place ? Pas en cuisine, hein, à table !!! 😉 Quoique, je ne sais pas si comme vous, j’arriverais à attendre 1 h 20 du mat’ pour manger un repas aussi pantagruélique !!!! En tous cas, ta famille a bien de la chance d’être aussi gâtée par tes soins 🙂 Je te souhaite de merveilleuses fêtes de Noël, elles s’annoncent bien ! Gros bisous Christelle

    1. Christelle

      22 décembre 2015 at 21 h 07

      Tu es bien courageuse d’avoir tout lu et sans les images en plus pour égailler ta lecture ! 😀
      Tu sais quand y’en a pour 7 doit bien y en avoir pour 8 ! En plus, j’ai effectivement un dessert en rab, alors oui pas de problème! tu peux venir ! 😉 D’ailleurs, ma mère a vu la taille des desserts et elle a presque eu une attaque ! ^^
      C’est une tradition chez nous la cuisine. Quand ce n’était pas moi, c’était notre mère qui nous gâtait ! Il faut que je lui fasse honneur. Et Après tout, elle a passé beaucoup de temps à nos mitonner de très bons petits plats, alors ce n’est qu’un juste retour des choses!

      Je vous souhaite à vous aussi de très bonnes fêtes ! C’est un moment vraiment merveilleux à faire en famille! Mais attention à ak crise de foie 😉

      1. Corinne / Mamou & Co

        30 décembre 2015 at 20 h 43

        C’est vrai, je n’avais pas les photos moi !! 😉 Mais tu es maintenant connue comme le loup blanc, je crois que j’ai raconté le déroulement de ta soirée de Noël à tous ceux que j’ai croisé et salué par la même occasion votre patience et votre courage à attendre aussi longtemps !!!!! 🙂 Bisous Christelle et très bon réveillon (si tu as encore une petite place après ce méga festin !)

        1. Christelle

          1 janvier 2016 at 15 h 05

          J’ai encore plus profité de l’après festin à vrai dire! Plus de pression, la possibilité d’enfin pouvoir manger ces terrines de foie gras qui nous narguaient ma mère et moi …;-)
          Notre patience a été bien mal récompensée cette année… La messe de minuit était horrible… Les cantiques ont été massacrés. C’était très décevant…

Leave a Reply