Douillon à la poire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Douillon est une spécialité normande. C’est une poire enrobée de pâte et cuite au four.  Il existe également sa variante à base de pomme qui se nomme alors Bourdelot. C’est assez rustique mais cela fait un dessert très gourmand et plaisant servi avec de la glace à la vanille, une touffe de chantilly et du coulis de chocolat (que j’ai oublié dans mon frigo au moment du service bien entendu…) !

Qui plus est, c’est une recette qui s’adapte facilement aux goûts de chacun ! J’ai personnalisé mes douillons avec un coeur de chocolat et de la cannelle (pour moi), et du caramel aux noix de pécan (pour mon copain) ! Après mûre réflexion, je tremperai mes poires intégralement dans le chocolat la prochaine fois !

J’ai une préférence pour la pâte sucrée (voire une pâte sablée) plutôt qu’une pâte feuilletée. Je trouve les pâtes feuilletées du commerce souvent trop grasse et avec un goût étrange. C’est bien quand il s’agit de réaliser une quiche et que son goût sera masqué par les autres ingrédients, mais là, la pâte est vraiment un ingrédient clé, alors autant assurer sur son goût.

 

logo Au passage, j’en profite pour participer au Culino Versions du mois de Février sur le thème de la Poire et du chocolat ! Il vous restera un peu de pâte sucrée avec ces proportions.

Pour 2 personnes :

Pour la pâte sucrée :

  • 100g de farine
  • 50g de beurre mou
  • 25g de sucre dont 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cac d’arôme de vanille
  • 2 cac d’eau
  • 1 pincée de sel

Pour le douillon :

  • 2 poires (j’ai utilisée des Rochas)
  • 4-6 carrés de chocolat noir (ou 2 cubes de caramel au noix de pécan)
  • cannelle
  • jaune d’oeuf pour dorer

Pour le service :

  • 2 boules de glace vanille (200mL)
  • 5cl de crème liquide ENTIERE
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • coulis de chocolat ou de caramel
  1. Préparez la pâte : mélangez la farine avec les sucres et le sel.
  2. Sablez la pâte avec le beurre mou puis amalgamez-la avec l’arôme de vanille mélangé à l’eau.
    OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  3. Formez une boule, emballez la dans un sac congélation ou du film étirable et conservez la au réfrigérateur.
  4. Préparation des poires : pelez les poires en préservant leur queue. Evidez la base de la poire pour former une petite cavité.OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  5. Garnissez cette cavité d’une garniture au choix (à titre d’exemple : chocolat, caramel mou, confiture de figues …). Pour le chocolat, je l’ai fait fondre au préalable, puis je l’ai coulé dans la cavité avant de le faire durcir en plaçant la poire au réfrigérateur une dizaine de minutes.OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  6. Préchauffez votre four à 180°C.
  7. Formation des douillons : sortez la pâte du réfrigérateur. Séparez la en deux boules. Abaissez ces boules en cercle d’environ 0,5 cm d’épaisseur.
  8. Déposez une poire au centre de chaque cercle de pâte. Saupoudrez éventuellement de cannelle ou de sucre vanillé ou d’alcool de poire (voire du calvados)…
    OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  1. Puis emballez la poire avec la pâte en laissant la queue dépasser.OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA
  2. Déposez les douillons sur une feuille de papier sulfurisé, dorez les avec du jaune d’oeuf avant d’enfourner pour 20-30 min. La croûte doit dorer. Si jamais la croûte dore trop avant la fin du temps de cuisson, enrobez les couillons de papier aluminium pour que les poires aient de le temps de devenir un peu plus fondante. Si vous utilisez des poires au sirop, vous pouvez réduire le temps de cuisson.
    OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA
  3. Pour le service : préparez la chantilly pendant que les couillons tiédissent, montez la crème liquide très froide en chantilly avec le sachet de sucre vanillé.
  4. Servez le douillon encore tiède avec la chantilly, de la glace à la vanille et du coulis de chocolat ou de caramel.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petite info complémentaire :

Vous pouvez faire précuite les poires dans un sirop épicé avant de les faire prisonnières dans leur cocon de pâte mais attendez qu’elles soient refroidies et égouttez les bien auparavant pour ne pas trop détremper la pâte. De même, choisissez plutôt des poires bien sucrées mais peu juteuses.

Pour encore plus de gourmandise, je pense qu’il serait possible de tremper intégralement la poire dans du chocolat pour la piéger dans une coque avant de l’enrober de pâte. Fontaine de chocolat garantie à la dégustation!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous devriez aussi aimer:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *