La jeune garde : à manger comme chez vous !

WP_20171028_19_54_18_Pro

17155424_625622697622278_2206829724520072713_nEn rentrant cet été en Normandie, nous avons pris des covoitureurs. Parmi eux, un nous a vendu ce petit resto situé dans le quartier des Capucins comme étant le bon plan sur Bordeaux avec un rapport qualité-prix imbattable. Ayant enfin trouvé une occasion de le tester, nous avons pu constaté que sa cuisine authentique est effectivement généreuse.

Monté par un trio d’amis ce restaurant respire la jeunesse et le côté bonne franquette proche de la débrouille. Vous ne voyez pas de quoi je parle ? Visualisez : le « serveur » se pointe, grand sourire et s’adresse à vous toi comme si tu avais fais les 400 coups avec lui au lycée et que vous étiez en coloc « bon, qu’est ce qu’on mange aujourd’hui ? ». Mais ce n’est pas fini ! Le summum du détachement est atteint au moment où nous avons demandé quels étaient les tapas du jour… Notre serveur se retourne vers sa pote en cuisine « tu as prévu quoi en tapas ce soir ? « . Elle, un peu perplexe et prise au dépourvue, improvise après avoir regardé le continu du frigo (libérant au passage une odeur bien forte et prometteuse de fromages) « des samossas courge-fromage ou boudin-pomme ». Le serveur qui se retourne vers nous, innocent, « vous avez entendu ? ».

J’adore cette spontanéité et le fait de se prendre aussi peu au sérieux ! Je trouve ça audacieux et astucieux. Cela prouve au moins, qu’en plus de se fournir régulièrement au marché pour fournir une cuisine de saison, ils ne font pas dans le gâchis et cherchent à tout utiliser quitte à accommoder les restes dans des tapas justement ! Après cette désinvolture posera peut-être problème à des personnes habituées à un service plus carré et traditionnel. L’ambiance est résolument jeune et décontractée. C’est l’adresse de l’étudiant en fin de cursus ou du jeune qui démarre dans la vie et qui cherche son QG pour l’afterwork et décompresser un peu.WP_20171028_19_57_17_Pro

Revenons au menu ! C’est une cantine avec des produits saisonniers donc pas de carte fixe à vous proposer mais toujours de belles surpises au rendez-vous. Dans le titre je vous parle d’une cuisine comme chez vous, puisque vous y trouverez des plats totalement accessibles à réaliser chez soi : des lasagnes, des salades composées, du poulet rôti etc… C’est également cuisiné et servi de manière aussi généreuse que si vous alliez dîner chez votre grand-mère ! Autant vous avez assez de choix (selon moi) pour les plats que c’est un peu plus restreint pour les desserts (uniquement deux, autant vous dire que pour mon homme qui n’aime pas le chocolat, il n’avait pas réellement le choix ^^). Mais cela peut se comprendre vu les dimensions du restaurant. C’est petit et ce serait dommage d’avoir trop d’invendus.

Pour nous sustenter, nous avons choisi ce soir là de partager un saint marcellin rôti à l’ail avec ensuite un burger pour Monsieur et des lasagnes de butternut au chèvre pour les Dames.

WP_20171028_20_13_13_Pro

Je ne m’attendais pas à ce que le saint marcellin soit si aillé ! Vous je reconnais une utilité à l’ail pour donner du goût au plat, mais lui et moi, on ne s’entend pas très bien. Il s’obstine à ne pas se laisser digérer et se rappelle à mon bon plaisir dans mon haleine des jours durant (glamour quand tu nous tiens). Donc j’ai été assez timide sur le fromage pour une fois, mais je dois reconnaître que c’était une expérience bien agréable que ce fromage chaud et dégoulinant de nos tartines de pain grillé au goût renforcé par l’ail frais finement émincé. Amateurs de sensations fortes, n’hésitez pas à vous jetez sur la partie où se situe l’ail (mon no man’s land personnel).

Quand le burger a pointé le bout de son nez, j’ai presque commencé à regretter mes lasagnes … C’était une véritable montagne accompagnée d’un panier de frites bien dorées et très alléchantes… Le pain était bien gonflé et moelleux, le steak d’une épaisseur plus qu’appréciable. Mon homme avait l’air comblé ! Il m’a dit que c’était tout ce qu’il attendait d’un burger et qu’il concurrençait le Big Mac (son maître-étalon en matière de burger).

WP_20171028_20_28_10_Pro

De notre côté la satisfaction était tout aussi intense ! Les lasagnes n’étaient pas sèches pour un sou et le dessus irrésistiblement bien gratiné. J’ai été assez surprise pour le crémeux qu’apporte la purée de butternut. c’était vraiment délicieux. En revanche je me serais attendu à un goût de chèvre un peu plus prononcé. Petit détail gourmand, la salade de roquette était servi avec des zestes de citron et cela m’a agréablement surprise ! C’était très rafraichissant et contrastait très bien avec les lasagnes chaudes et riches.

Le dessert a été fruité pour le Monsieur avec une tarte aux pommes et chocolaté pour les femmes avec un fondant au chocolat et avocat. Les deux desserts étant servis avec une chantilly à la fleur d’oranger délicieusement légère et parfumée (un gros coup de coeur pour notre team de filles!). La tarte aux pommes n’a pas soulevé de grand enthousiasme auprès de mon homme même s’il l’a mangé de bon coeur. Sans qu’il la trouve mauvaise, je pense qu’il aurait peut-être aimé un dessert un peu moins banal après son incomparable burger. de notre côté, le gâteau au chocolat était pas mal. J’ai un peu de mal avec le côté poivré de l’avocat une fois cuit. En dehors de cela les part sont vraiment généreuse. J’ai eu un peu de mal à terminer mon assiette mais c’était un très bon dîner automnal.

L’expérience m’a beaucoup plu. De la taille des portions au choix des recettes, en passant par l’ambiance relax. C’est une adresse que je recommande chaudement et ce d’autant plus que vous pouvait y admirer de temps en temps des expo d’art. Je cautionne tout : la transparence avec la cuisine ouverte, le caractère jovial, spontané voire un peu familier du service, la cuisine de saison composée de plats que vous pourriez faire chez vous, sa déco à cheval entre cantine scolaire et le zinc améliorée. Les prix sont abordables et vous offrent un rapport qualité-prix des plus intéressants. Seul mystère que je n’ai pas élucidé : le choix du logo !

Résumé

« La Jeune Garde »
Cantine
Entrée : 5€
Plats : 12€
Dessert : 4 à 6€
Arrêt Victoire (Tram B)
19 rue des Douves
33000 Bordeaux

09 83 73 32 54

Leur page facebook

Les ⊕⊕⊕ Les Θ
Cuisine de saison, familiale
Rapport qualité-prix excellent

Vous devriez aussi aimer:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *