Les petits mots bleus : lectures et relaxation

WP_20160824_021

J’ai testé l’extension du salon de thé Les Mots Bleus. J’en avais déjà beaucoup entendu parlé mais je n’ai jamais été fichue de passer devant pour l’essayer (oui, je remonte toujours la rue des remparts ou Bouffard mais jamais celle des ruat). Alors quand j’ai vu qu’ils avaient ouvert une autre échoppe sur la place de l’Hotel de ville, je me suis dit que j’allais en profiter ! Autant dire que j’ai été séduite par l’atmosphère quasi studieuse et à la mode Ikea de cet hybride entre salon de thé et salon de lecture.

Il y a du bois, des tons bleu, blanc et marron clair. C’est calme, agréable et propre. Un long comptoir pour les solitaires ou sinon des petites tables carrés en bois pour les personnes accompagnées. Et des livres un peu partout… Oh oui, des livres !!! Même si je me ballade partout avec ma liseuse, je suis toujours aussi amoureuse des vrais livres ! Ceux en format papier, que l’on peut feuilleter, écorner, annoter… avec leurs odeurs de neuf ou leurs taches d’humidité… ceux avec leurs pages qui brillent ou ceux qui vous noircissent les doigts avec leur l’encre et leur papier de mauvaise qualité…

Seuls inconvénients, il est situé dans une zone très passante et bruyante (voitures, tram, piétons…) et il n’y a pas de terrasse (de toute manière personne n’aurait envie de se faire frôler par le tram pendant sa lecture ou sa pause détente). Mais il y a le serveur pour compense ! Patient, doux et au physique avantageux. 😉 Manquerai-je de professionnalisme dans la rédaction de mes articles ?! Non, je ne vois pas de quoi vous parlez ! Et puis, ne me jetez pas la pierre, c’est toujours plus agréable d’être servie dans de bonnes conditions ! Je dis « patient » et « doux » parce qu’il ne s’est pas énervé que je mette mille ans avant de me décider pour ma boisson, puis encore mille autres années avant que je me décide pour prendre ou non un truc à grignoter avec et le tout couronné par un petit quart de siècle à  fureter partout à prendre mes photos et lire la tranche ou la couverture de chaque livre, plutôt que de m’assoir sagement à une place et à l’attendre avec ma commande… Après il a enduré cela avec stoïcisme et calme sans doute parce qu’il n’y avait personne d’autre que moi à servir. C’est encore les vacances, alors ce n’est pas le gros rush non plus.

13592440_1656783257978972_2410525409700756638_n

C’est idiot mais j’aurais plutôt vu un beau tableau en lettres d’imprimerie façon machine à écrire pour afficher le menu plutôt que la grande ardoise avec l’écriture manuscrite toute de travers… Cela aurait rajouté un petit cachet studieux. L’image de l’enfant qui écrit avec lenteur et application, le nez au ras de son cahier et un bout de langue qui pointe entre les lèvres serrées par la concentration.

Je voulais avant tout me rafraichir et s’en sont suivis des pourparlers houleux dans ma tête :
Bon, qu’est ce que tu veux Christelle ? Un truc vraiment frais, léger et fruité. Un smoothie ? Oui pourquoi pas. C’est bio… Ok, j’ai rien contre… Ah zut, c’est pas mixé sur place, c’est de la petite bouteille toute prête. Bon dommage, ce sera non. Un Milkshake ? oh ouais ! hummm t’es sûre ? un peu lourd non si t’es invitée ce soir … Tu risques de ne plus avoir faim… Bon quoi alors ?! T’es dans un salon de thés après tout … Puisque tu me forces la main… Je vais donc prendre un thé.

Heureusement la sélection de thés est limitée! Je suis partie pour le mélange Russe Nuit Blanche. Très bon. Un peu trop infusé sur la dernière tasse. Malheureusement, si j’avais une coupette avec des carrés de sucre, je n’en avais pas pour retirer le filtre à thé… Dommage. Leurs petites théières contiennent l’équivalent de 2,5 tasses. On a gentiment accepté de me faire une deuxième eau sur mon thé. Parfait !

Que serait une pause goûter sans petite collation ? J’ai jeté un oeil aux tartes et autres gâteaux proposés. Je n’étais pas vraiment inspirée… Le crumble n’avait pas l’air très présentable (et je n’avais pas faim à ce point là). Les tartes ne tapaient ni dans la haute couture, ni dans le soin scrupuleux de la tarte de grand-mère (mais si, la belle croûte épaisse et très bien faite). Dans l’ensemble je n’ai pas trouvé ça « salivant » sans douter cependant que cela puisse être très bon. Le fondant au chocolat bien caché derrière le comptoir m’aurait plu mais j’avais une invitation à diner le soir et je préférais me réserver pour ça. Alors j’ai choisi une valeur sûre : prendre un petit en cas sous forme de cookies. Beaucoup de choix ! Chocolat noir, chocolat blanc, amande, noisette …

J’ai trouvé le cookie un peu petit et cher pour le prix (1,9€) mais avec un bon goût. C’était des pépites (non mieux que ça, de gros chunks, voire des presque des carrés) de chocolat bien noirs. Niveau texture : ni fondant ni secs. Bon. Acceptable. Au final je me retrouve avec une pause gourmande à 5,4€. C’est très correct et l’ambiance est très calme et apaisante.

Résumé

« Les petits Mots Bleus»
Salon de thé et de lecture
Déjeuner : 8,90€
quiches, croque, cake et plat du jour
Thé : 3,5€
Cookie : 1,9€
Part de gâteau : 3,9€


Ma-Sam : 11h-19h
Dim : 14h-19h

leur site internet
05 56 90 01 93


Les petits mots bleus
Arrêt Hotel de Ville (Tram A et B)
3 Place Jean Moulin
33000 Bordeaux 
leur page Facebook les Petits Mots Bleus


Les mots bleus
Arrêt Gambetta (Tram B)
40 rue Poquelin Molière
33000 Bordeaux
leur page Facebook Mots Bleus

Les ⊕⊕⊕ Les Θ 
Les livres partout !
Le cadre agréable
Manque de soin sur la présentation des gâteaux

Vous devriez aussi aimer:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *