Gyoza Factory : le take away japonais qui croustille

Exit les sushi ! Les gyoza sont l’avenir du take-away japonais ! Un format petit et pratique, une texture croustillante et fondante à fois, une farce généreuse et savoureuse. Que demander de plus ?! Les gyoza ont tout bon pour vous faire craquer sans vous faire culpabiliser!

Je vous expliquais hier que j’avais eu la chance d’être invitée à la soirée spéciale de la Gyoza Factory, animée par Michel Cymes, venu faire la promotion de la boutique encore toute jeune de son ami Frédéric Lescale. Cela fait à peine 2 mois que les raviolis japonais ont leur enseigne dédiée à Bordeaux mais le succès semble déjà là !

Mais de quoi s’agit-il exactement ?
Tout le concept de la boutique tourne autour des GYOZA (il s’agit de la déformation phonétique en japonais des raviolis chinois JIAOZI). Ce sont des raviolis cuits à la vapeur puis poêlés au wok pour leur donner ce côté croustillant irrésistible ! Traditionnellement, ils sont d’abord poêlés puis déglacés avec un peu d’eau et cuits à couvert quelques minutes. Mais ici, dans un soucis de rapidité pour le service, le patron a jugé plus pratique de les faire précuire à la vapeur puis de leur donner un petit aller-retour à la plancha pour les dorer !
Le potentiel est énorme! On peut varier les farces à l’infini ! Bien sûr, pour les puristes, il y a le traditionnel avec une farce au porc et au chou chinois, mais notre patron préféré laisse parler son imagination et vous propose des recettes plus inédites à base de confit de canard par exemple. Toutefois, il s’attache aussi à faire des compositions de saison ou végétariennes pour que chacun puisse y trouver son compte sans jamais se lasser. 

Tout est fabriqué dans l’arrière boutique, où tout tient dans un vrai mouchoir de poche. Ce n’est certes pas du fait main de A jusqu’à Z, mais la farce est minutieusement élaborée par notre chef en herbe avec les conseils d’une diététicienne (sa femme ^^). Donc pas d’inquiétude de ce côté là, vous pouvez vous laisser aller, c’est tout à fait raisonnable. On se rend difficilement compte de la masse de travail que représentent ces petits chaussons. Frédéric nous a avoué que s’il devait faire les raviolis lui même, il n’en produirait que 400/h. Heureusement, la machine à gyoza est là et atteint sans problème les 1500 ravioli/h. C’est une véritable bête de compétition. Je l’ai aperçue en fonctionnement et c’est assez prodigieux de voir la manière dont la farce tombe sur le rond de pâte, qui est ensuite joliment plié en chausson !

Et la petite histoire dans tout ca ? 
Il aura fallu 1an et demi à Frédéric et sa femme préférée Laurence pour mûrir ce projet novateur et le concrétiser. Le temps pour elle de déplacer ses activités sur Bordeaux et pour lui de passer un CAP en cuisine. En effet, Frédéric n’avait pas vraiment d’expérience des fourneaux. Son monde à lui, c’était l’audiovisuel ! J’aime beaucoup ces histoires de reconversion ! C’est un beau message d’espoir pour toutes les personnes qui se sentent mal dans leur vie professionnelle.

Sinon le cadre, il est comment ? 
La boutique est décorée dans des tons noirs et bois. Tout est rectiligne, net, propre. Je trouve que ça colle tout à fait avec l’image que j’ai des japonais. L’aspect traditionnel, un peu rigide mais pourtant tellement avant-gardiste et futuriste avec l’omniprésence des technologies de pointe. Comme par hasard, on retrouve cette pointe de modernité avec l’affichage animé des menus sur l’écran juste au-dessus du comptoir. L’espace est minuscule (à peine 9m²), il y a certes des tablettes avec quelques tabourets, mais c’est plus histoire que vous puissiez patienter au chaud le temps qu’on prépare votre commande, plutôt que pour y manger réellement. Vous pouvez d’ailleurs suivre directement la prépration de vos ravioli car la cuisson se fait sous vos yeux, juste derrière le comptoir.

DSCN6103

Quand on pénètre dans ce petit sanctuaire, on est assailli par une délicieuse odeur … J’ai mis longtemps avant de réaliser à quoi elle me faisait penser. Bon… ca ne va pas paraître très flatteur, mais c’est une odeur qui me fait franchement saliver. Elle était en tout point semblable à celle du McDo. Pas la friture, non ! Plutôt l’odeur dans votre voiture quand vous passez au McDrive… Moi j’adore !

Niveau dégustation cela donne quoi ? 
Les menus sont établis de manière claire et dans des couleurs très vives. J’aime beaucoup le pep’s qui se dégage de la carte et de la communication en général. Plusieurs menus sont à votre disposition, allant de 6 à 10 gyoza, pour s’adapter à votre appétit et votre soif de découverte.

DSCN6108

On nous a gentiment offert à l’occasion un sac menu. Il se composait de :

  • un boîte en carton avec 8 gyoza sur leur lit de riz (king size le lit, aucune chance que mourriez de faim!)
  • 4 petits pots de sauce (1 sauce par type de gyoza : c’est vraiment top, d’avoir le bon mariage)
  • une petite salade (parfumée avec de l’aneth et de la coriandre, peu, voire pas ensaucée, j’ai beaucoup apprécié)
  • 1 boisson (de l’eau pour moi)
  • des mini carambars (enfance quand tu nous tient)
  • des couverts emballés (j’aurais bien aimé avoir le choix avec des baguettes, pour le côté aventurier, surtout quand on tente de manger du riz avec, après il faut être honnête, les raviolis peuvent clairement se manger à la main !)

J’ai vraiment adoré mon doggy bag ! J’avais les 4 garnitures du moment en double. J’en ai profité pour me faire un ramen avec les ravioli traditionnels et j’ai fait réchauffer les autres quelques minutes à la poêle. J’ai eu une préférence pour le poulet-coco. Pas vraiment nippon en terme de saveurs, mais délicieux ! Surtout avec sa sauce au curry. Ils sont très bien garnis niveau farce. Après, je ne sais pas si c’est parce que j’ai attendu le lendemain pour les manger, mais les bords avaient tendance à se décoller. 

En conclusion, j’ai vraiment été séduite par le concept et la jovialité de son père fondateur ! Il a la confidence et le sourire faciles. C’est un vrai plaisir de discuter avec lui ! Sans doute la touche qui rend ses gyoza encore meilleurs qu’ils ne le sont déjà. La qualité est au rendez-vous. Personnellement, j’ai beaucoup aimé mes garnitures. Mon seul reproche serait éventuellement les horaires d’ouverture un peu restreints pour le moment… Mais à part ça, vraiment, allez-y ! C’est une expérience à tenter et je dirais même à retenter !

Résumé

« Gyoza Factory »
Raviolis cuits à la vapeur et grillés
Menu : 6,5 à 11,5€

(Sur place) ou à emporter

Lu-Sam : 11h30-14h30
Je-Sam : 18h30-22h

Arrêt Gambetta (tram B)
6 rue George Bonnac
33000 Bordeaux06 81 50 32 86

Leur site
Leur page facebook 
Les ⊕⊕⊕ Les Θ
Rapport qualité/prix très intéressant
Originalité du concept
Sain
Que du take-away

Vous devriez aussi aimer:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *