L’Autre Petit Bois : immersion aux pays des merveilles

DSCN8084

Si vous cherchez un endroit à l’ambiance atypique pour un repas simple mais consistent, je vous conseille sans hésiter l’Autre Petit Bois. Une fois franchi le seuil vous pénétrez dans une atmosphère de conte de fées un peu surannée, à mi chemin entre la forêt de Blanche Neige et la maison de la grand-mère du Petit Chaperon Rouge. On retrouve la même mise en scène de brocante et d’objets chinés dépareillés et entassés pèle-mêle qu’au salon de thé La Diplomate.

C’est un établissement dont je n’ai entendu que du bien et honnêtement, je me faisais une fête à l’idée d’y manger ! J’y suis allée un lundi soir vers 20h sans avoir réservé. Il y avait déjà un peu de monde mais pour une fois, ce n’était pas salle comble. On nous a fait un accueil agréable et laissé choisir entre une table au rez-de-chaussée ou à l’étage. Nous sommes partis là-haut et mon ami a insisté (à juste titre) pour qu’on prenne une table haute avec des chaises normales plutôt que de manger avachis dans les fauteuils moelleux et leur table basse.

On vous présente le menu sous la forme de feuillets aussi fripés et froissés qu’un sharpei, pincés sur une planche en bois. Ici, on fait dans le généreux et le simple : des tartines copieuses ou des cassolettes gourmandes avec des produits traditionnels comme du foie gras, du confit de canard, du munster… Mon ami s’est laissé tenté par le croque Landais (il lui voue un culte) et j’ai longuement hésité avant de succomber finalement pour le camembert rôti en sucré-salé.

La carte salée de l'Autre Petit Bois
La carte salée de l’Autre Petit Bois

J’ai trouvé le service un poil longuet même si en soi, cela ne m’a pas dérangé car la conversation était intéressante. J’ai été agréablement surprise car nous pouvions toujours nous entendre parler et pourtant il y avait des tables à plusieurs convives autour de nous. Je craignais que ce soit plus bruyant. C’est peut-être l’effet des arbres qui isolent un peu du bruit…

Je me suis attablée avec plaisir devant mon camembert. Il était enseveli sous un mélange de : poivron, lardon, noix, boule de raisins et basilic. C’était bon mais je reconnais avoir trouvé qu’il manquait un peu de caractère. Par sucré-salé, je m’attendais à quelque chose de plus tranché. Le raisin reste un invité assez conventionnel des plateaux de fromages. Je pense que j’aurais apprécié que l’accent soit plus mis sur le côté sucré ou acidulé avec du miel, des cranberries ou des pommes ! Toutefois, on ne peut nier que c’est très copieux ! Même si ça ne nous a pas empêchés de nous laisser tenter par un dessert !

La carte des desserts est très bien fournie! pour chaque référence, il y a en général deux choix possibles, dictés de tête par notre serveuse. Par exemple, ce soir là, il y avait un moelleux au chocolat noir classique et un autre coeur chocolat blanc. Niveau cheesecake il fallait se décider entre un oréo ou un spéculoos. Et ainsi de suite pour le tiramisu, la tarte maison etc… Une de mes collègues m’avait décrit avec passion son expérience du thé gourmand, alors j’ai suivi son choix. La serveuse m’a récité la carte des thés de mémoire (chapeau !) en guidant mon choix : quel type de thé ? plutôt noir ? vert ? Dans mon envie de faciliter ma digestion, j’ai dit oui à la mention d’un thé vert menthe.DSCN8107

J’ai réalisé mon erreur quelques instants plus tard quand on a déposé devant moi une théière orientale en métal poli. J’avais effectivement commandé un VRAI thé à la menthe. Mais sur le coup, je n’ai pas capté qu’il serait réellement fait de manière traditionnelle, c’est à dire avec BEAUCOUP de sucre… Soyons honnête, celui là était excellent et relativement peu sucré, mais vu l’assiette de mignardises qui l’accompagnait, c’était plus que ne pouvait en supporter ma glycémie (d’autant que je ne sucre jamais mon thé). Je n’ai pas pu le finir. Je l’aurais plus apprécié à sa juste valeur, si je l’avais pris seul en fin de repas.

Je n’ai jamais vu de thé gourmand aussi complet et indécent que celui là. On est loin des 3 mini-bouchées qui se battent en duel que l’on trouve dans la plupart des brasseries… J’avais devant moi :

  • une part de cheesecake spéculoos (bien fondant, sucré et gras, délicieux)
  • une part de clafoutis à la cerise (bon goût d’amande amer et bien sucré aussi)
  • un rocher coco (un peu trop dense et sec selon moi)
  • un mini muffin fourré de confiture d’orange amère (j’aime pas trop ça et en plus il était tout sec)
  • une barre au riz souflé et shamallow
  • trois touffe de chantilly (très sucrée elles aussi)

Bon, vous l’avez compris, j’étais dans l’ensemble satisfaite mais un peu écoeurée à la fin de mon repas. J’ai beau adorer le sucré (je pourrais ne manger que ça), là, ça faisait trop. Je pense qu’il vaut mieux garder le thé gourmand pour une pause dans l’après-midi plutôt qu’en dessert après un plat principal déjà assez copieux. Quant à mon ami, il avait le sourire jusqu’aux oreilles avec son tiramisu qui le comblait au delà de l’imaginable. Nous nous sommes tranquillement attardé pour entamer notre digestion, sans que cela pose de problème particulier.  DSCN8094

Au final, c’était une expérience agréable. J’ai apprécié l’atmosphère chaleureuse et hors du commun de cet endroit. La cuisine servie, y est simple mais va à l’essentiel : de bons produits, de bonnes associations, de bonnes quantités et du choix ! Cerise sur le gâteau, les prix sont très abordables et corrects. Un lieu que je conseille pour une pause entre copines et pourquoi pas un dîner en amoureux. N’hésitez pas à découvrir le bar à vin originel Le Petit Bois, 18 Rue du Chai des Farines.

Résumé

« L’Autre Petit Bois»
Salon de thé, restaurant, bar à vin
Plat : 8-10€
Dessert : 5 à 8€

Lu-Dim : 12h-00h30Arrêt Place de la Bourse (Tram C)
12 Place du Parlement
33000 Bordeaux

05 56 48 02 93

leur page facebookLes ⊕⊕⊕Les ΘAtmosphère très originale
Rapport qualité/prix intéressant
thé gourmand hors de communDesserts très sucrés

2 Comments

  1. Emau

    28 mars 2016 at 12 h 27

    Dommage que je n’habite pas ta région.
    Bises

    latabledeclara.over-blog.com

    1. Christelle

      29 mars 2016 at 9 h 55

      C’est vrai que j’ai beaucoup de chance à Bordeaux. L’offre est très variée et nous avons beaucoup de très bonnes adresses. Au moins, si tu passes dans le coin, tu sais où aller !

Leave a Reply