Pommes de terre sautées à la graisse de canard

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ma grand-mère excellait pour faire des pommes de terre sautées. Ma mère et mes soeurs m’en ont toujours parlé ! Elle coupait ses pommes de terre en tranches très fines et les faisait cuire dans une grande poêle en les retournant une par une ! Quand on sait la quantité de petits-enfants qu’elle avait, on ne peut contester le fait que ma grand-mère était très patiente  !

Aujourd’hui je me fais aussi des pommes de terres sautées, souvent pour agrémenter mes salades (comme ici ou ), je n’ai pas sous savoir-faire ni sa patience, mais je les fais rissoler dans de la graisse de canard et je les agrémente d’herbes de provence et de piment d’Espelette pour apporter plus de saveurs.

Après le Jambon braisé au Porto, voici donc ma deuxième participation au défi du mois de Mars 2015 sur le thème des Recettes de Grand-Mère de Recette.de .

Pour 2 personnes :

Ingrédients :

  • 300g de pommes de terre grenailles
  • 15g de graisse de canard
  • 1/2 cac de piment d’Espelette
  • 1 cac d’herbes de provence
  • 1 cac  de fleur de sel
  1. Brossez les pommes de terre et coupez les en lamelles.
  2. Plongez les dans une casserole d’eau froide que vous portez ensuite à ébullition.
  3. Dès le début de l’ébullition, égouttez les pommes de terre et essuyez-les.
  4. Dans une grande poêle, faites fondre la graisse de canard, quand elle est bien chaude, déposez-y les pommes de terre.
  5. Faites cuire une trentaine de minutes en remuant souvent pour les que les pommes de terre s’enrobent bien de graisse et dorent toutes.
  6. A mi cuisson ajoutez les herbes de provence ainsi que le piment d’Espelette. Ajoutez la fleur de sel au moment de servir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Petite info complémentaire :

Je préfère garder la peau sur mes pommes de terre. Ca leur donne un petit côté rustique. De plus, je préfère les grenailles car une fois en rondelle, leur diamètre est plus homogène et j’obtiens des rondelles plus régulières.

1 Comment

  1. ysianelle

    13 mars 2015 at 13 h 01

    je confirme les pommes de terre sautées de ta gd mère dans son immense tuile à galette où dans sa sauteuse en fonte que j’ai gardée, étaient divines, tous s’en souviennent.
    Je l’ai regardée faire bien souvent et jamais je ne l’ai égalée. Maintenant je sais, en plus du savoir faire autour des pommes de terre qu’elle choisissait méticuleusement elle ajoutait du temps, de la patience, la joie de régaler son monde et le plaisir d’un repas simple agrémenté de fines herbes ciselées avec raffinement à la main : (ail, persil, cerfeuil, ciboulette et feuilles de thym avec parcimonie) sel, poivre du moulin.
    Mais n’oublions pas non plus ses piles de galettes de sarrasin qu’elle commençait pour nous au petit matin et que nous dégustions avec régal au sortir de la » tuile » avec cette confiture de fraise ou de rhubarbe, du beurre et du sucre. Que d’amour nous a t elle donné dans ces moments simples et chaleureux et si fatigant pour elle.
    Merci maman.

Leave a Reply