Snickerdoodle

J’ai déjà fait plusieurs fois ces petites douceurs et à chaque fois, c’est le même plaisir. Il est donc grand temps que je les partage avec vous ! Ce sont des cookies que l’on retrouve beaucoup aux Etats-Unis et qui malgré leur potentiel régal sont assez peu répandus sur le Vieux Continent. Je suis partie de la recette de The Novice Chef, mais j’ai aussi jeté un oeil à celle de Sally’s Baking Addiction et pour élargir encore plus vos horizons, je vous suggère la page Cookie Hound.

Imaginez un cookie extra fondant, enrobé d’une fine coque de sucre toute croquante sous la dent et les saveurs chaudes et réconfortantes du pain d’épices qui s’épanouissent dans votre bouche. C’est comme un arrière-goût (ou un avant-goût) de Noël !


La poudre à flan permet d’obtenir une texture bien chewy et fondante, tout en donnant en même temps un goût de vanille équilibré. Si vous n’en trouvez pas remplacez-la par de la maïzena et remplacez une partie du sucre par du sucre vanillé. La poudre à flan que j’ai utilisé ici ne contient pas de sucre. Si c’est le cas de la vôtre (ce qui est fort probable), pensez à diminuer un peu la quantité de sucre de la recette.

J’utilise une cuillère à glace de 5 cm de diamètre pour façonnez mes cookies. Les cookies sont vraiment très généreux… Vous pouvez sans problème opter pour une taille plus raisonnable.

Imprimer

Snickerdoodle

Un cookie extra fondant, enrobé d'une fine coque de sucre toute croquante sous la dent et les saveurs chaudes et réconfortantes du pain d'épices qui s'épanouissent en bouche.
Type de plat Dessert
Cuisine Etats-Unis
Temps de préparation 20 minutes
Temps de cuisson 10 minutes
Temps total 30 minutes
Portions 10 cookies

Ingrédients

Pour la pâte à cookie

  • 175 g farine avec levure incorporée = fermentante
  • 15 g poudre à flan vanille
  • 100 g beurre mou = margarine
  • 100 g sucre
  • 50 g cassonade
  • 1 oeuf
  • 1/8 cac sel
  • 1/8 cac levure chimique

Pour l'enrobage

  • 30 g sucre
  • 2 cac épices pour pain d'épices (ou que cannelle si vous préférez)

Instructions

  • Préchauffez votre four à 180°C.
  • Mélangez à la cuillère en bois, le beurre bien mou (pommade) avec les sucres. Ajoutez ensuite l'oeuf.
  • Puis incorporez la farine mélangée à la levure, le sel et la poudre à flan.
  • Facultatif : laissez reposer 30 min au réfrigérateur.
  • Dans une coupelle, mélangez le sucre avec les épices en poudre.
  • Façonnez des boules de cookies à l'aide d'une cuillère à glace, puis roulez les dans le sucre aromatisé.
  • Déposez chaque boule de cookie enrobée sur une feuille de papier sulfurisé en les espaçant bien.
  • Enfournez pour 10 min. Laissez refroidir sur la plaque à pâtisserie, hors du four.

Notes

Les cookies que j'ai pris en photos ne contenaient que 150g de farine (un oubli de ma part) et je trouve qu'ils se sont un peu trop étalés, donc respectez bien les 175g pour avoir des cookies plus dodus et un peu moins plats.

Pain d’épices

On est loin de la période des fêtes où l’on a l’habitude de déguster ce genre de chose. Mais à l’origine, je destinais cette recette à des tapas au bleu, magret séché et pomme. Au final, j’ai eu la flemme de les prendre en photos, mais j’en garde un bon souvenir. C’est une association divine.

C’est la recette de ma co-directrice de thèse ! J’ai adoré son pain d’épices si moelleux et équilibré. Depuis, je ne fais plus que cette recette, même si elle est loin de la tradition, sans oeuf, sans lait et à la farine de seigle. Il faut le préparer au moins la veille pour le lendemain pour qu’il ait le temps de sécher un peu. Il n’en sera que meilleur.

Choisisez un miel au goût plutôt prononcé pour un pain d’épices à la saveur encore plus riche. Comme je le destinais à être mangé avec du fromage, j’ai préféré utiliser un miel doux. Je l’ai donc réalisé avec le miel d’acacia bio de la marque Savimiel que m’a fourni mon partenaire Signé Aquitaine.

Pour un petit pain d’épices
(15 cm) :

Ingrédients :

  • 125g de farine
  • 50g de sucre
  • 50g de miel
  • 10 cl de lait
  • 1/2 oeuf
  • 1/2 cac d’épices pour pain d’épices
  • 1/2 cac de levure
  1. Préchauffez le four à 180°C (150°C pour moi).
  2. Faites tiédir le miel avec lait.
  3. Mélangez tous les ingrédients entre eux, jusqu’à obtenir une pâte lisse.
  4. Versez dans un petit moule à cake chemisé de papier sulfurisé.
  5. Enfournez pour 45 min à 1h.

Brunch dominical #7 : lait d’or à la poire et amande

Pour vous chouchouter un peu, je vous propose un brunch très gourmand !  Du chocolat, du fromage, un bon cocktail fruité pour se donner la pêche ! Bref au menu pour ce dimanche, je vous propose :

Le lait d’or, c’est la dernière boisson à la mode avec les green smoothie. Il s’agit d’une boisson avec du lait végétal et du curcuma , qui va lui donner sa belle couleur dorée. On lui prête quantité de vertus (propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, effet protecteur sur l’estomac et le foie… blablabla….), alors pourquoi s’en priver et ne pas tester ?

Pour 1 personne :

Ingrédients :

  • 1 poire
  • 175g de lait d’amande
  • 1/2 cac de 4 épices
  • 1/2 cac de curcuma en poudre
  • 1/8 cac de poivre noir
  • 1/2 cac de miel (facultatif)
  • 2 glaçons
  1. Coupez la poire et épépiner la. Pas besoin de la peler.
  2. Mixez tous les ingrédients ensemble jusqu’à obtenir un mélange relativement lisse.
  3. Ajoutez éventuellement du miel si vous trouvez le mélange trop épicé.

Petite info complémentaire :

Si vous avez raté mes brunchs précédents, je vous suggère de faire un petit tour sur les liens suivants :

Brunch #1 :

  • smoothie fraise-melon-ananas à la crème de balsamique
  • bagel aux oeufs brouillés, bacon et cheddar
  • petite salade de pousses d’épinard, melon et tomates
  • fromage blanc au muesli et miel

Brunch #2 :

Brunch #3 :

  • thé glacé menthe-pêche-melon
  • rösti au parmesan façon bacon & egg
  • verrine de fromage blanc aux pommes caramélisées

Brunch # 4 : 

Brunch # 5 : 

Brunch # 6 :

Tartare de saumon au Maroilles et 4 épices

Un tartare pour les amateurs de sensations fortes et surprenantes ! Marier du poisson avec du maroilles peut paraître un peu osé mais au final, le mélange n’est pas désagréable. Je m’en étais déjà rendue compte avec le tartare de thon à la calédonienne (au fromage de chèvre). J’ai voulu retenter l’expérience avec du Maroilles. La grenade et l’avocat permettent d’adoucir son caractère bien trempé. En plus, j’aime beaucoup jouer sur ces notes sucré-salée et cela sied tout à fait au Maroilles qui ne dénote pas du tout. Après on ne va pas se mentir, le goût est très fort et très particulier. Si vous avez vraiment peur, optez pour un formage à croûte lavée un peu moins corsé comme le palet Bourguignon.

Pour 2 personnes :

Ingrédients :

  • 150g de saumon frais
  • 25g de saumon fumé
  • 20g de maroilles
  • 10g d’oignon nouveau (moitié partie verte/moitié partie blanche)
  • 1 cas d’huile de sésame
  • 1 cac de jus de citron
  • 1/4 cac de 4 épices
  • poivre à votre convenance
  • 1/2 grenade
  • 1 avocat
  1. LA VEILLE : coupez le saumon et le saumon fumé en petits dés (max 1cm de côté).
  2. Ciselez l’oignon en morceaux très fins.
  3. Ecrasez à la fourchette le maroilles avec l’huile de sésame, le jus de citron et les épices.
  4. Dans un saladier, mélangez tous ces ingrédients ensemble.
  5. Filmez et laissez reposer 1 nuit au frais.
  6. Le JOUR J : pelez la grenade et séparez les grains. Pelez l’avocat et coupez le en dés.
  7. Ajoutez les grains de grenade au tartare.
  8. Déposez une couche de dés d’avocat au fond d’un cercle à pâtisserie puis ajoutez une couche de tartare de saumon.
  9. Servez.

Tartinade de chèvre aux pruneaux et Armagnac

J’avais déjà fait des samossas avec ces saveurs. A l’occasion d’un apéro dinatoire chez moi, j’ai voulu retenter mais avec une version plus crémeuse et gourmande. Je suis arrivé à ces rillettes de chèvre, parfumée, de pruneau, de paprika fumé et de 4 épices avec une lichette d’Armagnac pour donner encore plus de pep’s !

Cette tartinade se suffit en elle-meême avec du pain mais elle pourra tout à fait être incorporé dans des pâtes ou des samossas par exemple !

Pour 1 pot :

Ingrédients :

  • 1 crottin sec (60g)
  • 1 petit suisse (60g)
  • 8 pruneaux
  • 1/2 cac de paprika fumé (mélange Potatoes Ducros)
  • 1/4 cac de 4 épices
  • 1/2 cac de Piment d’Espelette
  • 1 cas d’Armagnac
  1. Mixez tous les ingrédients ensemble jusqu’à obtenir une pâte onctueuse et homogène. Vous pouvez aussi travailler la pâte à la fourchette.
  2. Stockez dans un pot quelques heures au réfrigérateur avant de l’utiliser pour que les arômes se mélangent bien.

Petite info complémentaire :

J’ai réalisé des samossas avec cette tartinade. Ils faisaient partie d’un apéro dinatoire, particulièrement réussi ! Il proposait entre autres :

Moelleux au potimarron

Un gâteau d’automne par excellence ! Il allie potimarron avec des épices pour Pain d’épices pour un rendu chaleureux très agréable au coin du feu (ou de la couette en l’occurence). J’ai reproduit la recette du blog italien La tana del coniglio. Cela change agréablement des gâteau au chocolat et autres cakes pour le goûter.

Pour 10 personnes :

Ingrédients :

  • 180g de farine
  • 170g de potimarron
  • 100g de sucre
  • 50g de beurre mou 
  • 2 oeufs
  • 1/2 cac de levure chimique
  • 1/4 cac d’épices Pain d’épices
  • graines de courge
  • muesli
  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Coupez le potimarron en dés et faites le cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’il soit mou.
  3. Mixez le pour faire un purée lisse.
  4. Fouettez le beurre avec le sucre puis ajoutez les oeufs un à un en mélangeant bien.
  5. Incorporez ensuite la purée de potimarron puis la farine mélangée aux épices et à la levure petit à petit. Vous devez obtenir une pâte lisse et orangée.
  6. Beurrez et farinez un moule à manqué de 20cm.
  7. Versez la pâte puis répartissez des graines de courge et un peu de muesli à la surface.
  8. Enfournez pour 45 min à 1h. Une pique enfoncée au coeur du gâteau doit ressortir sèche.

Ils ont testé :

Céline d’Une Abeille en Cuisine avec son verdict :  » il est divinement moelleux et goûteux »

Burger Aloha : rôti de porc et ananas caramélisés

C’est le burger Big Kahuna de chez Dubrown, avec ses tranches d’ananas rôti qui m’a inspiré ce burger exceptionnel ! Pour une fois, je peux me vanter sans rougir de cette réussite hors du commun, car j’ai un second avis pour m’appuyer : ma mère !

Il s’agit d’un burger avec : une sauce sucrée-salée au caramel et 4 épices, des rondelles d’ananas rôti, une côte de porc fumée marinée dans du jus d’ananas et des épices avant d’avoir été grillée avec un peu de fromage à croûte lavée. Je l’ai servi avec des frites au four assaisonnée de sumac, de poivres noir et blanc et de mélange Espagnol Ducros.

J’avais utilisé du Port-salut en guise de fromage (je voulais un fromage à croûte orangée pas trop fort), mais après dégustation je conseille plutôt de prendre un fromage à croûte lavée au goût plus prononcé (type livarot, pont l’évêque, palet bourguignon, langres, soumaintrain, maroilles ou époisses … ). Pour vous donner une idée du rendu potentiel, je cite le site Androuet : « La pâte de ces fromages est très légèrement jaune orangée et développe des arômes puissantes un peu résineux aux saveurs fines mais affirmés de champignon, oignon, parfois d’étable. »

En terme de préparation, vous pouvez préparer le confit d’oignon et les buns à l’avance (j’aime suivre cette recette ou celle-ci). Vous pouvez même envisager de décongeler des buns coupés en deux avant congélation. Il n’y a que la préparation de la viande, qui est un peu plus épineuse et qui requiert de s’y prendre la veille (voire l’avant veille). C’est d’ailleurs sa préparation qui va nous fournir la sauce qui va assaisonner le burger.

Pour 2 burgers :

Pour le burger :

Pour le confit d’oignon :

  • 1 gros oignon
  • 1 cac de vinaigre balsamique
  • 1/2 cac de miel
  • 1/2 cac d’huile d’olive
  1. Préparez le confit : coupez l’oignon en lamelles.
  2. Faites chauffez l’huile dans une poêle à feu doux. Ajoutez l’oignon et mélangez bien.
  3. Couvrez et laissez cuire une quinzaine de minutes. L’oignon doit devenir transparent et très fondant.
  4. Ajoutez le vinaigre et le miel et mélangez bien. Poursuivez la cuisson encore 5 min à découvert. Réservez.
  5. Préparez l’ananas : badigeonnez les rondelles d’ananas avec de la sauce caramel ananas.
  6. Faites les dorer de chaque côté à la poêle avec un peu de jus d’ananas ou d’eau.
  7. Dressage : coupez les buns en deux et faites dorer la base au grille-pain.
  8. Tartinez chaque base d’1 cas de sauce ananas-caramel. et recouvrez d’oignons confits.
  9. Déposez la salade puis la tranche de viande par dessus.
  10. Ajoutez le fromage puis 2 rondelles d’ananas.
  11. Nappez d’encore un peu de sauce et refermez le bun.
  12. Servez immédiatement.

Rôti de porc à la suédoise ou à l’hawaïenne

Je me suis inspirée d’une recette suédoise pour préparer des côtes de porc fumées. Cette recette nécessite un peu de préparation car la viande est d’abord marinée, puis cuite dans son jus et suivie un refroidissement lent, avant d’être enfin rôtie. Mais le jeu en vaut la chandelle car elle est véritablement excellente. La viande est délicieusement parfumée et tendre !

Je tiens cette recette des restaurateurs de chez Koeben. La recette originale fait intervenir de la bière brune à la place du jus d’ananas. Mais comme je destinais cette viande à un burger un peu exotique à l’ananas, je me suis dit que ce serait une variante intéressante. On tombe dans des saveurs aigre-douce à se rouler par terre.

Pour 2 personnes :

Pour la marinade :

  • 2 côtes de porc fumées ( 250g)
  • 250 mL de jus d’ananas
  • 2 grains de poivre noir
  • 1 grain de poivre blanc
  • 1 baie de genièvre
  • 1 feuille de laurier sauce
  • 1/4 cac de 4 épices
  • 1/2 cac d’oignon séché

Pour la sauce :

  • le jus de cuisson
  • 20g de sucre
  • 1 cac de moutarde forte
  • 1 jaune d’oeuf
  1. Marinade : mélangez les ingrédients de la marinade entre eux. La viande doit être recouverte de liquide. Au besoin, rajoutez plus de jus d’ananas ou d’eau.
  2. Laissez mariner une nuit au frais.
  3. Cuisson au jus : portez la viande dans sa marinade à ébullition.
  4. Comptez 10 min de cuisson à petits frémissements.
  5. Laissez la viande refroidir dans son jus jusqu’à ce revenir à température ambiante.
  6. Préparez la sauce : égouttez la viande.
  7. Faites réduire le jus de cuisson de moitié.
  8. Réalisez un caramel à sec.
  9. Quand le caramel est blond, déglacez le avec le jus de cuisson réduit.
  10. Poursuivez la cuisson à feu doux encore quelques minutes en remuant sans cesse pour dissoudre les éventuels grains de caramel (sinon un passage au mixeur ). Vous devez obtenir une sauce sirupeuse bien épaisse.
  11. Hors du feu, ajoutez la moutarde forte à la sauce.
  12. Rôtissage : préchauffez le four à 240°C.
  13. Prélevez 1 cas de sauce que vous mélangez au jaune d’oeuf.
  14. Badigeonnez la viande avec ce mélange.
  15. Faites cuire sous le grill 5 min par face.

Petite info complémentaire :

Pour des pièces de viande beaucoup plus importantes (comme un rôti) prévoyez des temps de cuisson bien plus longs. Chez Koeben, ils suggéraient de faire 40 à 50 min au jus en veillant à ce que la température au coeur de la viande ne dépasse pas les 70°C.

Vous pouvez également prendre du jambon à l’os pour cette recette.

Terrine de foie gras au miel et épices [Noël 2015]

Et voici la deuxième terrine de l’année ! Une terrine plus classique avec des arômes de Porto et un peu de 4 épices pour la touche plus exotique. Le plus simple est d’acheter un foie gras déjà dénervé et déveiné. Si jamais vous tentez de le faire vous même et que vous vous retrouvez avec beaucoup de petits bouts de foie, ce n’est pas trop grave. Une fois cuit et tassé dans la terrine, on ne se rendra plus compte de rien. Rien de très sorcier, si ce n’est que, comme pour le foie gras à la vanille, il faut penser à préparer sa terrine à l’avance. 

Je l’ai servi avec des blinis au sarrasin et des toasts briochés, un peu de confiture de figues à la vanille et de la roquette pour relever le tout !

Pour 1 terrine :

Ingrédients :

  • 1 foie gras déveiné d’environ 500g (2 lobes)
  • 8 g de sel fin
  • 1 cas de miel d’acacia
  • 1/2 cac de 4 épices
  • 1/8 cac de poivre
  • 1 cas de Porto
  • 1 cac de cognac
  1. 3 JOURS AVANT : Mélangez toutes les épices avec le miel et les alcools.
  2. Arrosez les deux lobes du foie avec ce mélange.
  3. Filmez et laissez mariner toute une nuit en retournant les lobes au moins 2 fois. 
  4. 2 jours AVANT : Préchauffez votre four à 150°C.
  5. Ôtez le film de la terrine et placez la terrine dans un bain-marie à 70°C (vous devez pouvoir plongez le doigt dedans sans vous brûler).
  6. Enfournez pour 40 min.
  7. A la sortie du four, prélevez l’excédent de graisse fondue et réservez la dans un ramequin.
  8. Filmez à nouveau la terrine et appliquez un poids dessus. Récupérez la graisse qui s’écoule.
  9. Laissez refroidir complètement puis placez la au réfrigérateur.
  10. La VEILLE : Faites fondre la graisse en rab et versez la sur la terrine. Laissez figer puis replacez au réfrigérateur.
  11. Le JOUR J : sortez la terrine 30 min avant dégustation pour qu’elle revienne à température ambiante.