Salade de pomme de terre à la raclette

Je tiens cette recette d’un livre que mon beau-père m’a offert pour Noël sur le thème des repas du soir. C’est un bon recueil de bonnes idées pour se mitonner des plats uniques attrayants et agréables.

Cette salade-ci était faite à l’origine avec du munster, du bacon et une vinaigrette à la bière. J’ai adapté avec les restes de mon frigo. Je la trouve parfaite pour un pique-nique hivernal gourmand au pied des pistes de ski. Elle est bien complète et surtout rassasiante.

J’en profite pour dédier cette recette au Cuisinons de Saison de Claudine pour sa mâche et ses pommes de terre !

Imprimer

Salade de pomme de terre à la raclette

Une salade gourmande à base de pommes de terre, de charcuterie, de salade et de cornichon, comme une raclette en plein hiver !
Type de plat Salades composées
Cuisine Hiver, Montagne
Temps de préparation 10 minutes
Temps de cuisson 20 minutes
Temps total 30 minutes
Portions 2 personnes

Ingrédients

Pour la salade

  • 400 g pomme de terre grenaille
  • 3 tranche jambon fumé de la Forêt Noire (45g)
  • 2 tranche raclette (50g)
  • 4 cornichon
  • 1 poignée mâche

Pour la sauce

  • 1 cas huile d'olive
  • 1/4 échalote (5g)
  • 2 cas bière
  • 1/2 cac moutarde à l'ancienne au pain d'épices Edmond Fallot

Instructions

Cuissons et préparation des pommes de terre

  • Faites cuire les pommes de terre avec leur peau dans un grand volume d'eau (départ eau froide) pendant une vingtaine de minutes à partir de l'ébullition.
  • Quand la lame d'un couteau s'enfonce facilement dans les pommes de terre, égouttez les, puis épluchez les et coupez les en rondelles.
  • Déposez les rondelles de pommes de terre dans un saladier qui ferme et nappez les avec la vinaigrette. Refermez le saladier et secouez bien pour mélangez. Laissez tiédir.
  • Une fois que les pommes de terre sont refroidies, ajoutez tous les autres ingrédients de la salade et mélangez bien pour les répartir.

Préparation de la vinaigrette

  • Fouettez l'huile d'olive avec la bière et la moutarde jusqu'à obtenir une sauce émulsionnée onctueuse.
  • Emincez finement l'échalote et ajoutez la à la vinaigrette.

Préparation des autres ingrédients

  • Dans une poêle, faites revenir à feu moyen les tranches de jambon cru, jusqu'à ce qu'elles deviennent croustillantes. Laissez les refroidir et déchirez les en petits morceaux.
  • Coupez les cornichons en rondelles et détaillez les tranches de raclette en 9 morceaux.

Tortellini speck & cèpes

A force de fréquenter mon homme, j’ai fini par vraiment apprécier de manger des raviolis. C’est un peu devenu mon plat de la loose quand j’ai passé une journée pas très agréable. Alors pour me chouchouter un peu les papilles, je me suis lancée dans la confection de raviolis aux champignons avec une touche de jambon cru pour réhausser les saveurs fumées et boisées des cèpes séchés !

Ces petites choses prennent un temps fou à préparer (à vous en faire regretter l’illégalité du travail des enfants) mais le résultat en bouche compense largement la peine que l’on s’est donné. Il est intéressant d’en préparer une grande quantité et de les congeler. Un petit tour de 5 min dans de l’eau bouillante et le tour est joué ! Aussi bons que des frais !

Imprimer

Tortellini speck & cèpes

Des raviolis savoureux où les arômes de sous-bois des cèpes s'harmonisent avec la saveur capiteuse du jambon fumé.
Type de plat Plat principal
Cuisine Italie
Temps de préparation 2 heures
Temps de cuisson 40 minutes
Temps total 4 heures 40 minutes
Portions 6 personnes

Ingrédients

Pour la pâte à raviolis

  • 140 g farine
  • 60 g semoule de blé dur fine
  • 2 oeuf
  • 2 cas huile de noisette

Pour la farce cèpe & jambon cru

  • 75 g champignons frais (cèpes, pieds de mouton...)
  • 10 g cèpe séché (+5 cl eau bouillante pour les réhydrater)
  • 25 g échalote (1/2 échalote)
  • 25 g parmesan
  • 25 g crème fraiche épaisse (2 sachets de sauce pomme-frite du McDo)
  • 15 g speck (1 tranche de jambon fumé de la forêt noire sinon)
  • 1/2 cac huile de noisette
  • 1/3 cac fond de veau
  • 1/4 cac ail semoule

Instructions

Préparez la farce

  • Réhydratez les champignons séchés dans l'eau bouillante.
  • Emincez finement l'échalote, le speck, les champignons frais et les champignons réhydratés (après les avoir égouttés mais en conservant le jus).
  • Faites revenir l'échalote avec l'ail dans l'huile de noisette.
  • Quand l'échalote a l'air fondante, ajoutez le speck et les champignons. Poursuivez la cuisson 5 min.
  • Ajoutez le jus des champignons, couvrez et laissez cuire à feu doux une quinzaine de minutes.
  • Ajoutez la crème, le fond de veau et le parmesan puis laissez réduire 5 min.
  • Mixez cette préparation grossièrement. Vous devez obtenir une pâte avec des petits morceaux dedans. Laissez refroidir.

Préparez la pâte

  • Dans un saladier, mélangez la farine avec la semoule. Creusez un puits et versez dedans l'oeuf battu et l'huile de noisette.
  • Mélangez avec une cuillère en bois puis pétrissez avec doigts jusqu'à former une buole homogène et souple. Au besoin rajouter un peu d'eau ou de farine pour avoir la texture adéquate.
  • Enveloppez cette pâte dans du film plastique et laissez reposer 30min.

Façonnage des raviolis

  • Divisez la boule de pâte en plusieurs portions (6 environ). Prenez en une et gardez les autres emballées (pour éviter qu'elles ne sèchent trop).
  • Etalez cette boule au rouleau puis passez la au laminoire pour l'affiner.
  • A l'aide d'un emporte pièce circulaire (un bouchon d'épices Ducros), découpez des disques de pâtes.
  • Déposez 1/4 cac de farce sur chaque disque puis repliez la moitié du cercle sur lui-même pour former une demie-lune. Soudez bien les bords avec vos doigts.
  • Repliez chaque extrémité l'une sur l'autre pour former une sorte de nombril.
  • Déposez le tortellini que une feuille de papier sulfurisé. Procédez ainsi jusqu'à épuisement de la pâte.
  • Laissez sécher 2h à température ambiante. Vous pouvez congelez les raviolis sur une plaque et les ranger ensuite en vrac dans un sachet.

Cuisson

  • Plongez les raviolis 3 à 5 min dans de l'eau en ébullition. Egouttez et servez avec une sauce crème façon Alfreddo (crème et ail) et un filet de poulet.

Jack-be-little rôti et son risotto fumé

Les saveurs de l’automne s’invitent à nouveau dans ma cuisine avec cette Jack-be-Little rôtie au four et garni d’un savoureux risotto aux champignons des bois et jambon fumé de la Forêt Noire. J’ai eu beaucoup de mal à résister au crémeux de ce risotto et à ses saveurs boisées ! 

J’ai utilisé la petite courge trop mignonne offert par les Chemins de la Ferme. C’est aussi l’occasion pour moi de participer au défi Recette autour d’un ingrédient # 33, organisé par Martine du blog Kilomètre-0 sur le thème des champignons des bois. Ce défi a été initié par les deux blogueuses Samar, du blog Mes inspirations culinaires et Soulef, du blog Amour de cuisine.

Pour 2 personnes :

Ingrédients :

  • 2 jack-be-little
  • 75g de riz arborio
  • 30g de jambon fumé de la Forêt Noire
  • 10g champignons séchés
  • 5 cl de vin blanc
  • 30 cl de bouillon de poulet (1/2 cube)
  • 1 oignon nouveau
  • 1 cac d’huile de sésame
  • 1/3 cac de sauge séchée
  • 25g de parmesan râpé
  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Etêtez votre jack be little et creusez la. Enfournez la pour 1h avec son couvercle.
  3. Emincez finement la partie blanche de l’oignon nouveau et garder le vert pour le service. Réhydratez les champignons séchés 10 min dans le bouillon de poulet bouillant.
  4. Effilochez le jambon fumé et faites le revenir dans une poêle avec les champignons séchés. Le jambon doit devenir un peu croustillant.
  5. Retirez de la poêle et à la place faites revenir à feux moyen l’échalote dans l’huile de sésame.
  6. Quand elle devient translucide, ajoutez le riz et mélangez bien à l’aide d’une spatule en bois pour enrober tous les grains de riz de matière grasse.
  7. Quand le riz devient translucide, passez à feu doux et mouillez avec le vin blanc.
  8. Quand presque tout le vin blanc a été absorbé, ajoutez 5 cl de bouillon au riz et laissez le absorber la quasi intégralité du liquide.
  9. Continuez à ajouter le bouillon petit à petit jusqu’à épuisement. Ajoutez la sauce avec les 5 derniers cl de bouillon.
  10. En fin de cuisson, ajoutez le parmesan, les champignon et le jambon. Mélangez bien.
  11. Sortez les courge du four et garnissez les avec le risotto. Parsemez de copeaux de parmesan et des tiges d’oignon nouveau ciselées.

Crédit photos : mon chéri ! 

Les participantes et Justin :

  1. Soulef du blog Amour de cuisine avec des raviolis aux cèpes avec une crème aux champignons
  2. Samar du blog Mes Inspirations Culinaires avec une soupe forestière aux topinambours et champignons des bois
  3. Martine du blog Kilometre 0 avec des saint-jacques et soles aux cèpes
  4. Ponpon du blog La cuisine de ponpon avec  une tarte aux poireaux et champignons des bois
  5. Julie du blog Passion cuisine de Julie avec une tarte de butternut aux cèpes
  6. Jackie du blog Jackie cuisine avec des tartelettes aux saveurs de sous-bois
  7. Brigitte du blog Les filles a Table avec un petit ragoût de girolles et pâtes fraîches.
  8. Delphine du blog Oh la gourmande avec une quiche sans pâte aux champignons et bacon
  9. Sylvie du blog la table de Clara avec des petits gratins champignons poireaux et pommes de terre
  10. Michelle du blog plaisir maison avec sa ficelle picarde
  11. Hélène du blog keskonmangemaman avec des galettes de champignons bruns
  12. Catalina du blog le blog de cata avec des farfalles fraîches à la crème, poulet et champignons
  13. Isabelle du blog Quelques Grammes de Gourmandises avec des aiguillettes de poulet sauce aux girolles
  14. Lilie du blog La cuisine maison et pourquoi pas moi avec une soupe de courge musquée et de cèpes
  15. Aurelie du blog J’ai toujours aimé le jaune moutarde avec des champignons sautés au rocamadour
  16. Christelle du blog la cuisine de poupoule avec une mini tourte aux girolles
  17. Marion du blog cuisine chez la marmotte avec des steaks de champignons
  18. Michèle du blog croquant fondant gourmand avec une crème de champignons
  19. Rosa du blog  la cuisine de Rosa  avec champignons de Paris piquants
  20. Patty du blog je cuisine donc je suis avec champignons Odessa
  21. Emeline du blog Vite fait, bien cuisiné avec une calzone aux girolles et autres champignons des bois
  22. Natly du blog cuisine voozenoo avec des cèpes à la crème et ravioles frits
  23. Coco du blog Cuisine en folie avec une tourte aux champignons de Paris, girolles et chanterelle
  24. Gabrielle de Petite Cuillère et Charentaises avec  une fregola aux cèpes et à la saucisse
  25. Ilhem du blog les Délices de Kenza avec une blanquette de veau aux cèpes
  26. Lic du blog Aussi délicieux qu’un gâteau avec le fudgignon
  27. Chris de la cuisine facile de Chris  avec une quiche aux girolles et feta.
  28. Flo du blog Au fil du thym avec un potimarron farci aux girolles et coucous
  29. Patricia du blog PATIPATI, cuisinons pour le plaisir avec un potimarron farci aux risotto champignons et lardons
  30. Sabrina du blog Sab’n’pepper avec un risotto d’orge perlé  aux champignons
  31. Christelle  du blog Toque de choc avec  son Jack-be-little rôti et son risotto fumé
  32. Mimm du blog les Délices de Mimm avec une fricassée de poulet aux cèpes
  33. Salima du blog Le blog de cestsalimaquicuisine avec une tortilla aux girolles
  34. Justin du blog The garden-Of- Delights avec un risotto de potimarron et champignons de bois
  35. Sophie du blog La tendresse en cuisine avec des tagliatelles et oeuf frit aux girolles, sauce crème à l’amaretto et amandes grillées.

Taboulé boursin, poivron et jambon sec

Je passe beaucoup de temps à recréer des plats industriels pour prouver à ma moitié qu’on peut se faire de bonnes choses à manger sans que ce soit ni compliqué, ni très long. Là, je me suis inspirée de la salade Italienne Mix pour nous préparer un taboulé pour un pique-nique à la plage.

Pour l’assaisonnement, j’ai mis à profit la sauce tomate douce Sakari qui m’a été offerte par mon partenaire Signé Aquitaine. Elle permet d’obtenir un dosage vraiment très équilibré en ail, piment et tomate. Du coup, je me suis lancée dans des saveurs basques avec du poivron grillé, du boursin ail&basilic (pas très basque, d’accord, mais je voulais un fromage frais) et du jambon de Bayonne. J’ai rajouté un peu de roquette pour ajouter une note de verdure et aussi pour son côté poivré croquant.

Pour 2 personnes :

Ingrédients :

  • 75g de semoule à couscous (moyenne de préférence)
  • 30g de sauce tomate douce Sakari
  • 30g de coulis de tomate
  • 1 cas d’huile d’olive
  • 1 cas de jus de citron vert
  • 40g de poivrons rouge ou vert
  • 30g de boursin au basilic
  • 2 tranches de jambon de Bayonne (ou 35g de chiffonnade de jambon)
  • 10g de roquette
  1. Préchauffez votre four à 230°C en mode grill.
  2. Epépinez le poivron et passer le une quinzaine de minutes sous le grill. Sa peau doit noircir et se boursoufler.
  3. Placez le poivron chaud dans un sachet congélation et laissez tiédir.
  4. Mélangez la sauce tomate avec le coulis et faites chauffer jusqu’à ce que le ménage fume (1 min au microonde).
  5.  Versez ce mélange sur la semoule à couscous. Mélangez brièvement à l’aide d’une fourchette. Laissez la semoule gonfler et refroidir.
  6. Effilocher les tranches de jambon.
  7. Pelez le poivron (la peau doit partir toute seule) et coupez le poivron en petites lamelles.
  8. Egrennez la semoule réhydratée à l’aide d’une fourchette.
  9. Versez l’huile d’olive et le jus de citron par dessus.
  10. Ajoutez ensuite tous les autres ingrédients (jambon, fromage, roquette et poivron).
  11. Laissez reposez de préférence une nuit au réfrigérateur.

Burger fumé au Mont d’Or et poulet BBQ

Chaque nouvelle livraison de formages de chez Jean D’Alos me donne envie de créer des burgers ! Je l’ai fait avec le Maroilles et avec l’Abondance et maintenant, c’est au tour du Mont d’Or. Encore une fois, c’est un fromage qui me fait penser à la neige et à la montage (mais j’ai déjà un burger raclette et un burger montagnard à mon actif)… Alors j’ai du me creuser encore plus la tête pour me renouveler…

Au départ, je voulais faire un steak végétal avec du potimarron et de la châtaigne, histoire de miser sur les saveurs un peu traditionnelles de Noël. Mais j’ai eu la flemme devant la quantité d’ingrédients nécessaires.

Donc au final, j’ai opté pour des produits qui évoqueraient un feu de cheminée et aussi l’hiver. Que des saveurs fumées et chaudes, particulièrement cocooning (parce que c’est bien là l’esprit du burger : se faire plaisir #LeGrasCestLaVie) : du jambon cru de la Forêt Noire, une poêlée de champignons, du poulet BBQ (plutôt que du boeuf pour ne pas masquer le goût du fromage), de la mâche et bien sûr le fameux Mont d’Or ! Le tout avec mes buns volcaniques spéciaux et servis avec des frites de patates douces !

Pour 2 personnes :

Ingrédients :

  • 2 buns volcaniques au Mont d’Or
  • 2 escalopes de poulet
  • 2 tranches de jambon cru de la Forêt Noire
  • 80g de champignon de Paris frais
  • 30g d’échalote
  • 1 noisette de beurre
  • 50 mL de sauce BBQ
  • 1 cas de crème fraîche
  • 2 petites poignées de mâche
  • 2 tranches de 30g de Mont d’Or (ou reblochon)
  1. Préparez le poulet : coupez les escalopes de manière à ce qu’elles rentrent dans les buns (pas trop juste, elles vont réduire un peu à la cuisson).
  2. Mettez les à mariner dans la sauce BBQ au moins 2h au réfrigérateur.
  3. Préchauffez le four à 180°C.
  4. Faites cuire les escalopes sur la grille de votre four 10 min. Poursuivez la cuisson encore 10 à 15 min en les badigeonnant toutes les 4-5 min de sauce BBQ à l’aide d’un pinceau.
  5. Pendant ce temps, préparez la poêlée de champignons : épluchez les champignons et coupez les en lamelles. Emincez l’échalote.
  6. Faites revenir les échalotes à feu moyen.
  7. Quand elles sont translucides (5 min) ajoutez les champignons. Mélangez et couvrez. Laissez cuire 5 à 10 min. Les champignons vont cracher de l’eau et devenir mous.
  8. En fin de cuisson ajoutez la crème fraiche et 1 cac de la sauce BBQ de la marinade.
  9. Mélangez bien et réservez.
  10. Préparatifs ultimes : coupez les buns en deux.
  11. Dans une poêle, faites revenir les tranches de jambon cru pour les rendre croustillantes puis à la place mettez le bas des buns à dorer (ils vont prendre le goût du jambon en plus de toaster).
  12. Dressage :  badigeonnez légèrement le bas du bun de sauce BBQ de la marinade.
  13. Déposez la mâche puis la poêlée de champignons.
  14. Déposez le poulet BBQ avec une tranche de Mont d’Or par dessus.
  15. Couvrez avec le dessus du bun. Piquez la tranche de jambno cru sur le dessus.
  16. Remettez les burger 2-3 min dans le four pour faire fondre le fromage sans cuire la mâche.
  17. Servez dans la foulée avec des frites de patates douces aromatisées au 4 épices et au paprika fumé.

Quiche au potimarron, bleu et noix

L’originalité de cette quiche réside surtout dans sa pâte à base de poudre de noix. Je me suis dit que cela se marierait bien avec le Bleu des Causses et que cela renforcerait le petit goût de noisette du potimarron. Une recette pour accueillir l’automne tout en douceur et terminer la mise à l’honneur du Bleu des Causses par Jean d’Alos et moi !

Pour 2 personnes :

Pour la purée :

  • 400g de potimarron
  • 2,5cl d’eau
  • 1 cac d’huile d’olive
  • 1 branche de thym
  • 1/4 cac piment d’Espelette
  • 1/8 cac de muscade
  • poivre 5 baies

Pour la pâte :

  • 60g de farine complète
  • 20g de poudre de noix
  • 15g de beurre mou
  • 30g d’eau

Pour l’appareil :

  • la purée
  • 1 oeuf
  • 1 cas de maïzena
  • 50g d’oignon
  • 2 tranches de noix de jambon (25g)
  • 30g de bleu des Causses
  1. Préparez la pâte : mélangez la farine avec la poudre de noix puis sablez avec le beurre mou.
  2. Agglomérez la pâte avec l’eau et formez une boule.
  3. Emballez la dans du film étirable (ou un sachet congélation) et laissez reposer à température ambiante le temps de préparer le reste.
  4. Préchauffez le four à 180°C.
  5. Préparez la purée : pelez le potimarron, coupez le en petits dés.
  6. Ebouillantez les dés 5 min. Egouttez les.
  7. Emincez l’oignon, déchirez la noix de jambon en petites lanières et coupez le bleu en petits dés.
  8. Faites revenir les lanières jambon dans une poêle à feu moyen.
  9. Quand elle a craché son gras, ajoutez l’oignon et poursuivez la cuisson jusqu’à ce qu’il soit translucide. Retirez les de la poêle.
  10. A la place faites revenir le potimarron dans l’huile d’olive avec le thym effeuillé.
  11. Quand les dés sont dorés, ajoutez l’eau, couvrez et laissez cuire à feu doux une quinzaine de minutes, jusqu’à ce que la chair soit tendre et que les dés s’écrasent tous seuls.
  12. Ecrasez le tout en purée. Assaisonnez avec le piment d’Espelette, la muscade et le poivre.
  13. Préparez l’appareil : ajoutez l’oeuf et la maïzena à la purée et mélangez bien. Enfin ajoutez les morceaux de jambon et l’oignon.
  14. Dressage : étalez la pâte de manière à garnir un moule de 18 cm de diamètre.
  15. Piquez la pâte avec une fourchette et versez la purée dessus. Répartissez ensuite les dés de bleu à la surface. Enfoncez les légèrement.
  16. Enfournez pour 30 min environ. Servez chaud ou froid

Croûte à l’Abondance

Une recette traditionnelle savoyarde que l’on réalise à partir de pain rassis. C’est un peu comme un gratin ou une fondue sans le risque de faire tomber son morceau de pain.

Normalement, le pain rassis est humidifié au vin blanc avant d’être recouvert d’une tranche de poitrine fumée puis de fromage à pâte pressée cuite (Beaufort, Abondance, Comté…). Vous pouvez aussi le servir avec un oeuf sur le dessus.

C’est particulièrement roboratif et pas vraiment une recette d’été ! Mais une bonne injection de fromage, qu’est ce que ça fait du bien ! J’en profite pour vous rappeler que les soirées dégustation à la découverte de 10 fromages reprennent ce mois-ci chez Jean d’Alos ! Pensez à vous inscrire !

Pour 1 personne :

Pour la béchamel liquide :

  • 10cl de lait
  • 10cl de vin blanc sec
  • 1 cas de farine
  • 1 cac de fond de veau
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 50g d’Abondance

Pour les croûtes :

  • 1 grande tranche de pain rassis
  • 1 ou 2 tranches de jambon fumé de Savoie !
  • quelques rondelles d’oignon
  • quelques cornichons (pour le service)
  • 1 gousse d’ail
  1. Préchauffez le four à 200°C.
  2. Préparez la béchamel : râpez le fromage grossièrement et mettez 15 g de côté environ.
  3. Délayez la farine et le fond de veau dans le lait.
  4. Faites épaissir ce mélange à feu doux dans une casserole puis ajoutez y progressivement le vin blanc.
  5. La béchamel doit juste napper le dos d’une cuillère. Ajustez l’assaisonnement avec du poivre et la noix de muscade (par la peine de saler, il y aura le jambon et le fromage pour cela).
  6. Retirez du feu et incorporez le fromage rapé.
  7. Dressage : frottez un plat à four et la tranche de pain avec la gousse d’ail pelée.
  8. Déposez la tranche de pain dans le plat.
  9. Répartissez des lanières de jambon fumé sur le pain avec les rondelles d’oignons.
  10. Arrosez la avec la béchamel fluide. La tranche doit baigner dedans.
  11. Recouvrez la surface avec le reste de fromage râpé.
  12. Enfournez 15 min au four puis 5 min en mode grill pour bien gratiner la surface.
  13. Servez bien chaud avec les cornichons et une salade verte.

Soufflé à l’Abondance et sauce au raisin

J’ai l’impression que le soufflé est une recette démodée et laissée de côté. Sans doute à cause de son côté intransigeant et impatient, car un soufflé, cela n’attend pas ! Ce sont les invités, qui attendent ! Et pourtant quelle merveille de légèreté !

Toujours en partenariat avec Jean d’Alos, je vous propose (un peu en avance) une recette pour faire une transition de l’été vers l’automne avec ses vendanges. L’Abondance rencontre ici le raisin et la fève tonka pour un soufflé goûtu et haut en couleurs.

Plutôt que de servir le soufflé nature, j’ai voulu l’accompagner d’une sauce qui fasse penser à la montagne et plus particulièrement à la Savoie, région d’origine de notre fromage à l’honneur ce mois-ci (enfin d’Août plutôt). J’ai improvisé une sauce parfumée avec du jambon de Savoie et du jus de raisin (histoire de changer du traditionnel mariage : figue-jambon-fromage). Je trouve que la fève tonka se marie beaucoup mieux que la muscade avec le fromage. C’est plus fruité et fin.

Pour 1 personne :

Pour le soufflé :

  • 10g de farine
  • 10g de beurre
  • 80g de lait
  • 1 oeuf
  • 25g d’Abondance râpé
  • 1 pincée de fève tonka
  • 1 pincée de poivre

Pour la sauce :

  • 75g de jus de raisin
  • 15g de jambon de Savoie
  • 5g d’oignon
  • 1 cac de concentré de tomate
  • 1/4 cac de fond de veau
  • 1/4 cac de maïzena
  1. Préparez la sauce : coupez le jambon en lanière et émincez finement l’oignon.
  2. Faites les revenir ensemble dans une petite poêle.
  3. Quand l’oignon est fondant, mouillez avec le jus de raisin et laissez mijoter 5 min.
  4. Mixez bien l’ensemble et filtrez la sauce.
  5. Délayez le fond de veau et la maïzena dans le concentré de tomate. Puis ajoutez ce mélange à la sauce filtrée.
  6. Faites épaissir à feu doux dans la poêle. Réservez.
  7. Préparez le soufflé : faites fondre le beurre à feu doux.
  8. ajoutez y la farine et faites roussis légèrement sur le feu pendant 2 ou 3 minutes.
  9. Mouillez d’un coup avec le lait froid et mélangez jusqu’à ce que cela épaississe (vous devriez pouvoir voir le fond de la casserole). Poivrez et assaisonnez à la fève tonka selon votre goût.
  10. Laissez tiédir.
  11. Préchauffez le four à 170°C.
  12. Séparez le jaune du blanc de l’oeuf.
  13. Ajoutez le jaune d’oeuf et le fromage râpé à la béchamel.
  14. Montez le blanc en neige ferme puis incorporez le délicatement à l’aide d’une spatule à la béchamel.
  15. Beurre une mini cocotte de 10 cm de diamètre et versez la pâte dedans. Le moule doit être rempli au 3/4, pas plus !
  16. Enfournez pour 25 à 30 min.
  17. Servez immédiatement, nappé de la sauce refroidie.

Petite info complémentaire :

Ce n’est pas parce que le soufflé est bien gonflé qu’il est forcément cuit à coeur. Si vous le sortez trop tôt, c’est la catastrophe assurée ! Il va dégonfler en un claquement de doigt !

Ces proportions donne une entrée très copieuse. Vous pouvez envisager de séparer la pâte dans deux petits ramequins.

Salade de gnocchis

C’est une reprise d’un magnifique salade vu sur le blog Cuisine moi un mouton. J’ai utilisé pour la faire mes gnocchis à la vanille et fève tonka que j’ai fait frire pour qu’ils soient bien croustillants. A cela ne s’ajoute que des bonnes choses : du jambon sec espagnol, des tomates cerises, des figues (un peu tôt, c’est vrai), des cerneaux de noix croquants et du Valençay bien sec (un fromage de chèvre cendré en forme de pyramide).

Jean d’Alos propose ses fromages de chèvre devenus ultra secs à moitié prix. C’est absolument génial si vous voulez faire des copeaux comme moi dans cette recette.

Pour 2 personnes :

Pour la salade :

  • salade mélangée
  • gnocchi vanille-fève tonka (la moitié de la recette)
  • une quinzaine de tomates cerises
  • 2 tranches de jambon sec
  • 2 figues noires de Barbarie
  • 30 à 50 g de Valençay ultra sec
  • 4 noix entières (8 cerneaux de noix)

Pour la sauce :

  • 1 cas de moutarde à l’ancienne
  • 1 cas de miel
  1. Faites chauffez votre friteuse ou un grand volume d’huile.
  2. Coupez les figues en quartier et le jambon sec en lanières.
  3. Concassez grossièrement les noix et râpez le fromage en copeaux à l’aide d’un économe.
  4. Faites frire les gnocchis congelés dedans pendant 3 min, le temps qu’ils soient agréablement dorés.
  5. Egouttez les sur du papier absorbant.
  6. Dans un grand saladier, déposez tous les ingrédients dans l’ordre de la liste.
  7. Mélangez la moutarde avec le miel et nappez-en la salade avant de la servir !

Ils ont testé :

Corinne de Mamou & Co avec « une salade sucrée-salée qui met parfaitement en valeur la douceur de ces gnocchi vanille et fève tonka » elle a eu la bonne idée de les marier avec des abricots et de la gelée de piment !