Perle coco au nutella

Une vrai tuerie, que dis-je, un massacre !! Une fois de plus, j’ai mis à profit la recette de Séverine de Maman, ça déborde. J’ai testé cette version le lendemain de mes boules coco à l’abricot. J’avais vraiment envie de maîtriser la cuisson à la vapeur et je ne regrette pas mon entêtement ! J’ai trouvé ça irrésistible. Vous imaginez l’alliance de la noix de coco avec un coeur de chocolat fondant au goût légèrement praliné?

Elles sont un peu délicates à réaliser mais quel régal !!! Le jeu en vaut vraiment la chandelle surtout si vous les dégustez encore tièdes, le coeur sera tout fondant/coulant… Oh oui, je visualise la concupiscence dans vos regards !

Si vous avez envie d’une version encore plus intense en noix de coco, précipitez vous sur cette recette de truffes chocolat-noix de coco ? Je rajoute cette recette au Défi culinaire #12 autour de la noix de coco. Ce thème a été choisi par Fabienne du blog Famoh – Saveurs Antillaises Orientales. C’est la nouvelle marraine du défi créé de Florine du blog Ma petite cuisine gourmande. Le challenge a lieu  du lundi 11 janvier 2016 et prendra fin le lundi 25 janvier 2016 à minuit.

Pour 10 boules coco :

Ingrédients :

  • 100g de farine de riz gluant
  • 50g de sucre en poudre
  • 1 cac d’huile de tournesol ou sésame
  • 8cl d’eau
  • 100g de pâte à truffes au nutella ou 10 truffes au chocolat
  • 25g de noix de coco râpée
  1. Préparez la pâte : faites tiédir l’eau avec le sucre et l’huile.
  2. Versez l’eau petit à petit sur la farine de riz gluant et mélangez à l’aide d’une spatule. La pâte doit être souple et ne pas trop coller.
  3. Formez des petites boules de pâte de 20g chacune.
  4. Préparez la farce : façonnez des petites boules de 10g de truffe au nutella. Placez les au congélateur 15 min avant de les utiliser.
  5. Façonnage : aplatissez chaque boule de pâte de riz en un petit cercle, et enrobez une boule de pâte d’abricot dedans.
  6. Roulez la entre vos mains pour lui donner une joli forme.
  7. Placez la sur une feuille de papier sulfurisé.
  8. Cuisson : faites cuire 5 min à la vapeur à partir de l’ébullition (à peine 1min avec mon cuiseur vapeur au microonde).
  9. Laissez les perles coco refroidir légèrement puis rouler les dans la noix de coco râpée.

Petite info complémentaire :

Comme le coeur sera liquide à la sortie du panier vapeur, il est important de les laisser refroidir un peu avant de les rouler dans la coco. Sinon vous risquez de percer la pellicule de pâte de riz et le chocolat va se faire la malle !

Truffe au nutella

D’horribles petites douceurs qui ont un goût de « reviens-y » irrésistible ! J’ai trouvé la recette sur le blog Alter Gusto. C’est une vraie merveille. Les truffes sont fondantes et vraiment délicieuses. Absolument rien à modifier ! C’est fou d’obtenir quelque chose d’aussi bon avec si peu d’ingrédients.

J’ai une petite idée de dégustation à vous proposer bientôt … C’est une très bonne idée pour réaliser des paniers gourmands. N’hésitez pas à les proposer avec le café ! Personnellement, j’adore les tartiner sur du pain …

Pour 18 truffes de ±10g:

Ingrédients :

  • 50 gr de chocolat noir
  • 40 gr de crème (liquide ou fraîche, ça marche aussi)
  • 100 gr de praliné amande-noisette Barry (ou nutella)
  • cacao, vermicelles de chocolat ou pralin en grain pour enrober
  1. Râpez le chocolat et faites chauffer la crème.
  2. Quand la crème commence à fumer, versez la sur le chocolat râpé et mélangez bien. Vous devez obtenir une pâte lisse et brillante.
  3. Ajoutez en suite le praliné/nutella et mélangez bien.
  4. Placez votre préparation au congélateur pour 2h.
  5. Préparez une petite assiette creuse avec le pralin et farinez vos mains avec le cacao.
  6. A l’aide d’une petite cuillère, prélevez des petites quantités de pâte à truffe et façonnez des boules entre vos mains.
  7. Roulez chaque boule dans le pralin.
  8. Conservez vos truffes au réfrigérateur dans un récipient clos pour éviter qu’elles ne prennent les odeurs du frigo. Pensez à les sortir une dizaine de minutes avant de les déguster pour qu’elles soient fondantes comme il faut !

Ils ont testé :

Elodide de la Cuisine d’une Gourmande dont le blog s’appelle maintenant La Cuisine d’une Toquée

Galette des rois chocolat et praliné

Je vous propose une dernière galette pour cette année. Tout en gourmandise et qui sent bon comme un brownie ! Il s’agit d’une pâte feuilletée au chocolat avec une crème au praliné et à la poudre d’amande et de noisette. J’ai un un gros coup de coeur pour son goût ! Absolument pas écoeurant et bien chocolaté…

Bon, la fainéantise et la précipitations ne paient pas ! J’ai voulu tenter une pâte feuilletée au chocolat express et j’ai été très peu satisfaite du résultat (je pense que j’ai trop mixé ma préparation, il ne restait pas assez de morceaux de beurre pour contribuer au feuilletage). Enfin, si vous avez envie de tenter, n’hésitez pas et suivez les instructions de Séverine du blog Maman, ça déborde…

Pour 1 grande galette :

Pour la pâte feuilletée :

Pour la garniture :

  1. Préparation de la garniture : mélangez tous les ingrédients ensemble au batteur. Laissez au réfrigérateur le temps de réaliser la pâte feuilletée.
  2. Préparation de la pâte feuilletée : mélangez la farine avec le cacao et le sel.
  3. Agglomérez la pâte petit à petit en incorporant l’eau. Ajustez la quantité d’eau de manière a obtenir une boule homogène et non collante (= la détrempe).
  4. Filmez et réservez 2h au frais.
  5. Feuilletage : étalez le beurre en un carré.
  6. Reprenez votre détrempe et étalez la en un carré plus grand.
  7. Mettez le beurre au centre de votre pâte, pointe en haut comme un losange.
  8. Rabattez chaque pan du carré sur le beurre comme pour une enveloppe.
  9. 1er tour : farinez légèrement votre carré de pâte puis étalez le en un long rectangle.
  10. Rabattez chaque extrémité vers le centre, puis pliez la pâte en deux (comme un portefeuille, vous devez avoir 4 épaisseurs de pâte). Faites pivoter d’1/4 de tour dans le sens de votre choix. Souvenez vous de cette position.
  11. Filmez la pâte et laissez reposer 30 min au frais.
  12. 2eme tour : replacez votre pâte comme elle l’était avant de la filmer.
  13. Etalez de nouveau en un long rectangle et réalisez le même pliage.
  14. Pivotez, filmez et laissez reposer 30 min au frais.
  15. 3eme tour : on recommence comme pour les tour 1 et 2.
  16. Placez la pâte 30 min au frais avant de l’utiliser.
  17. Dressage : étalez votre pâte feuilletée en un rectangle dont la longueur fait 2 fois la largeur sur 0,5 mm d’épaisseur environ.
  18. Coupez ce rectangle en deux. Vous pouvez faire soit une galette carrée soit découper deux grands cercles de même diamètre pour faire une galette circulaire. Je pars sur le carré.
  19. Répartissez la frangipane sur un carré en veillant à laisser 2 cm d’écart entre le bord et la frangipane et placez la fève plutôt vers l’extérieur (cela diminue la probabilité de la couper…). 
  20. Humidifiez légèrement les bords d’eau et recouvrez la frangipane avec la deuxième pâte feuilletée. Appuyez bien avec vos doigts tout autour pour souder les bords.
  21. Découpez le contour de la galette pour en lisser les bords (comptez environ 5mm).
  22. Conservez 1h au réfrigérateur.
  23. Préchauffez votre four à 180°C.
  24. A la sortie du réfrigérateur, retournez la galette sur son plat de cuisson (elle est maintenant à l’envers).
  25. Badigeonnez la d’oeuf battu une première fois et laissez la de nouveau 10 min au frais. 
  26. Appliquez une deuxième couche de dorure. Puis tracez un motif de votre choix sur le dessus de la pâte feuilletée à l’aide d’un couteau pointu. 
  27. Enfournez pour une trentaine de minutes jusqu’à ce que la pâte feuilletée soit bien dorée.
  28. Servez tiède ou à température ambiante.

Petite info complémentaire :

Vous pouvez remplacer le praliné par du nutella. C’est presque similaire.

Ils ont testé :

Séverine du blog Maman, ça déborde… Avec une garniture légère au chocolat et à la noisette

Elvinois (entremet chocolat-caramel)

Le village d’Elven, situé dans la campagne bretonne près de Vannes, n’abrite pas moins de trois boulangeries! Une de ces boulangeries fut autrefois tenue par les grands-parents de mon homme.

Ainsi pour les 80 ans de sa grand-mère, nous sommes allés acheter le pain et prendre deux gâteaux dans leur ancienne boulangerie. Nous avions opté pour un Rouge Plaisir (mousse mascarpone et insert fruits rouges) pour son côté a priori léger et un Elvinois (baptisé ainsi en l’honneur de sa commune maternelle) car il semblait être déjà bien connu de la famille.

Ca peut paraître lourd comme ça, mais je vous promets qu’une fois dans votre assiette, il glisse tout seul. On le mange vraiment sans se faire prier. Devant le plaisir évident de mon chéri, je me suis dit qu’il fallait absolument que je perce les mystères de ce gâteau. L’Elvinois est composé :

  • d’une génoise au chocolat
  • d’une couche de praliné feuilleté terriblement croustillant
  • d’un insert de caramel mou délicieusement crémeux
  • d’une mousse au chocolat noir absolument douce et fondante

Le tout est recouvert d’un beau glaçage miroir au chocolat. Au final, cet entremet est plutôt simple à réaliser et relativement rapide à préparer (en dehors du temps de prise de la mousse au chocolat). Vous pouvez presque le faire le matin pour le soir !

Pour 2 elvinois de 9cm de Ø :

Pour la génoise au chocolat :

  • 20g de farine
  • 5g de cacao en poudre
  • 25g de sucre
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de levure chimique
  • 1 pincée de sel

Pour le caramel oncteux :

  • 40g de sucre
  • 15g de beurre demi-sel
  • 40g de crème liquide
  • 1/4 de feuille de gélatine
  • plusieurs gouttes d’arôme beurre-vanille

Pour le praliné croustillant :

  • 30g de pralinoise
  • 30g de nutella (à défaut de praliné)
  • 20g de gavottes (4 crêpes dentelles)

Pour la mousse au chocolat :

  • 30g de chocolat noir
  • 5cl de crème liquide ENTIERE
  • 1 oeuf

Pour le miroir au chocolat :

  • 50g de sucre
  • 20g d’eau
  • 20g de cacao
  • 40g de crème liquide
  • 1 feuille de gélatine
  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Préparez le caramel mou : réhydratez la gélatine 15min à l’eau froide.
  3. Dans une poêle, réalisez un caramel à sec avec le sucre.
  4. Quand il est blond, ajoutez lui le beurre et mélangez vivement pour éviter la formation de grains de sucre.
  5. Ajoutez ensuite petit à petit la crème liquide portée à ébullition. Fouettez bien.
  6. Ajoutez l’arôme de vanille et la gélatine essorée.
  7. Mixez la préparation pour enlever tous les éventuels grumeaux et obtenir un caramel bien lisse.
  8. Versez dans un récipient, filmez au contact avec du film étirable et laissez refroidir au réfrigérateur.

  9. Préparez la génoise : dans un saladier posé sur un bain marie, fouettez l’oeuf avec le sucre pendant environ 5 min le temps que le mélange blanchisse et devienne bien mousseux et crémeux.
  10. Puis continuez à fouetter encore 5 min hors du bain marie.
  11. Ensuite, incorporez progressivement la farine mélangée au cacao et à la levure chimique.
  12. Beurrez et farinez 2 cercles à pâtisseries de 9cm de diamètre puis versez la pâte dedans.
  13. Faites cuire 25min environ.
  14. Démoulez et laissez refroidir.
  15. Une fois froide, coupez les cercles de génoise de manière à ce qu’ils fassent un peu moins d’1cm d’épaisseur. Puis à l’aide d’un emporte pièce de 7cm de Ø découpez des cercles plus petits dans ces génoises.
  16. Préparez le praliné feuilleté : faites fondre la pralinoise avec le nutella 30sec au microonde.
  17. Ajoutez les crêpes dentelles brisées en petits morceaux et mélangez bien.
  18. Dressage partiel : chemisez les petits cercles (ceux de 7cm de Ø) à l’aide d’une bande de rhodoïd (une pochette plastique transparente sera amplement suffisante).
  19. Déposer un cercle de génoise puis recouvrez le de praliné feuilleté.
  20. Placez 15 min au congélateur pour figer le praliné.
  21. Sortez les cercles et recouvrez le praliné de caramel mou.
  22. Placez 30 min au congélateur.

  23. Préparez la mousse au chocolat : placez la crème liquide dans un récipient à bords hauts au congélateur pour 10min.
  24. Pendant ce temps, faites fondre le chocolat au microonde.
  25. Séparez le blanc du jaune de l’oeuf. Incorporez l’oeuf au chocolat fondu. mélangez bien.
  26. Montez la crème en chantilly bien ferme puis incorporez la délicatement au chocolat fondu.
  27. Montez le blanc d’oeuf en neige ferme et ajoutez le toujours avec délicatesse à la chantilly au chocolat.
  28. Démoulez les entremets (relativement facile grâce au rhodoïd, mais le caramel risque de coller un peu quand même). Placez les sur un cercle cartonné de 9cm de Ø.
  29. Chemisez des cercles à pâtisserie de 9cm de ø avec du plastique et placez les entremets au centre.
  30. Versez la mousse au chocolat par dessus les entremets. Assurez vous que la mousse est bien répartie partout autour.
  31. Placez 1à 2h au congélateur pour que la mousse prenne.

  32. Préparez le glaçage : réhydratez la gélatine 15 min à l’eau froide.
  33. Portez à ébullition le sucre avec l’eau (pas plus de 103°C).
  34. Quand le mélange commence à bouillir retirez le du feu et ajoutez le cacao.
  35. Portez la crème portée à quasi ébullition. Essorez la gélatine entre vos doigts et laissez la fondre dans la crème.
  36. Ajoutez la crème au sirop chocolaté. Mélangez en veillant à ne pas créer de bulles d’air. Le mélange doit être lisse et homogène.
  37. Laissez refroidir à l’air libre (ou au réfrigérateur si vous êtes impatient) jusqu’à ce que le glaçage atteigne environ 30°C.
  38. Nappage : sortez le gâteau du congélateur, démoulez le doucement et placez le avec son carton sur une grille posée sur une assiette creuse.
  39. Versez le nappage sur le tour de l’entremet (il doit couler le long des bords) puis terminez par le centre.
  40. C’est le moment de décorer : avec quelques grains de pralin, des coques de macaron, de la crêpe dentelles…
  41. Placez au moins 30 min au frais pour que le glaçage soit bien figé. Servez le gâteau à température ambiante (il doit être décongelé).

Petite info complémentaire :

Je l’ai fait un peu de manière rudimentaire dans mon petit appartement (et aussi parce que ce n’était qu’une version test). Maintenant, je vous confie mes erreurs pour que vous ne tombiez pas dans des pièges faciles à éviter et pour que votre entremet soit le plus beau du monde!

Au départ, j’avais pris un cercle de 8cm et un autre de 9cm de Ø pour réaliser mon entremet. Mais il n’y avait pas assez de marge entre les deux. La mousse au chocolat s’est mal répartie dans le petit espace et le gâteau n’avait pas une surface uniforme. C’est pourquoi je  vous propose plutôt de prendre des cercles de 7 et 9cm de Ø. 

Je vous conseille de bien chemiser à chaque fois vos cercles à pâtisserie avec du plastique. Cela facilite d’une part le démoulage et cela permet d’avoir des bords bien nets. Par ailleurs je vous suggère de monter votre gâteau sur un cercle cartonné de la taille finale (ici 9cm). Ce sera beaucoup plus pratique pour déplacer votre gâteau et lors du nappage.

En parlant de nappage, les sites que j’ai compilés suggèrent souvent de le préparer la veille et de le réchauffer rapidement au microonde avant de l’utiliser. Je pense que dans ce cas, il est préférable d’utiliser de l’agar-agar, car celui-ci se gélifie à nouveau après avoir été chauffé contrairement à la gélatine classique. Si vous n’avez comme moi pas d’agar-agar, pas de soucis, ne préparez pas votre nappage la veille. Faites le simplement 30-40min avant de l’utiliser.
Par ailleurs Pour que le nappage soit uniforme, il est plus pratique de le réaliser sur un gâteau bien réfrigéré. Ainsi le nappage se solidifie plus rapidement. Utilisez une grille posée sur une assiette creuse pour faire le nappage. Versez le nappage sur les bords puis au centre du gâteau, il sera ainsi enrobé de manière uniforme et l’excès de nappage s’écoulera dans l’assiette. La technique est bien expliquée sur cette page.