Gaufre liégeoise aux pralines roses

C’est la même recette que celle de Bernard à ceci près que j’ai remplacé une partie du sucre perlé par des pralines roses concassées (et j’ai aussi diminué la quantité de beurre, parce que psychologiquement, c’était trop pour moi). Le rendu est un peu girly et tout aussi délicieux.

S’il vous en reste, congelez les et passez les quelques instants au grille-pain pour leur redonner toute leur fraicheur.

A partir du moment où vous ajoutez les pralines roses, ne pétrissez ni ne laissez trop la pâte reposer. Sinon, le sucre va capter l’humidité de la pâte et la rendre toute rosée.

Imprimer

Gaufre liégeoise aux pralines roses

Des gaufres moelleuses qui vous envoutent par leurs parfums de beurre, de vanille et de sucre caramélisé.
Temps de préparation 45 minutes
Temps de cuisson 5 minutes
Temps total 1 heure 50 minutes
Portions 8 gaufres

Ingrédients

  • 250 g farine
  • 110 g beurre à privilégier à de la margarine
  • 110 g lait
  • 15 g sucre
  • 10 g levure fraiche de boulanger
  • 1 oeuf
  • 1 cac arôme de vanille
  • 1/4 cac sel
  • 100 g praline rose
  • 25 g sucre perlé

Instructions

  • Dans la cuve de votre MAP, délayez la levure dans le lait avec le sucre.
  • Ajoutez ensuite l'oeuf, l'arôme de vanille, le beurre mou puis la farine additionnée du sel.
  • Lancez le programme de pétrissage (1h30 = pétrissage + 1ere pousse). Pas d'inquiétude, la pâte est relativement collante.
  • Ecrasez grossièrement les pralines roses (cela éclate assez facilement lorsqu'on les frappe avec un pilon). Veillez à hacher également les amandes.
  • A la fin de la pousse, ajoutez le sucre perlé et les pralines roses concassées. Relancer un pétrissage de pâte et arrêter le dès que les morceaux de sucres sont répartis de manière assez homogène.
  • Pesez des boules de 100g de pâte (je trouve que ça fait beaucoup, les gaufres sur les photos correspondent à des pâtons de 70g) et donnez leur une forme allongée.
  • Faites chauffer votre fer à gaufres. Déposez un pâton par place, refermez et laissez cuire 5-6 min (selon la puissance de votre fer).Les gaufres doivent prendre une belle teinte dorée. Retirez les du gaufrier en utilisant une fourche. laissez tiédir (attention au sucre caramélisé si vous les manipulez à la main).

Peck 20 : quand bruncher n’est plus réservé au dimanche !

Dès que j’ai du monde chez moi, j’ai envie d’aller bruncher à l’extérieur. Pour moi, c’est une forme de restauration qui invite vraiment à la convivialité et la décontraction, beaucoup plus qu’un repas traditionnel avec entrée, plat, dessert. Du coup, je recherche toujours des adresses qui cadrent avec mes attentes d’atmosphère détendue. Et puis c’est aussi l’occasion de se consacrer à des formes de nourriture qu’on ne consomme pas au quotidien comme les viennoiseries ou les pancakes alors autant que ce soit aussi gourmand et bon que possible.

J’ai trouvé mon bonheur chez Peck 20 au niveau de la ceinture des boulevards niveau Louise (qui se décline aussi en Peck 47 en plein centre, place de la Bourse mais aussi StreetPecker sur les boulevards mais côté Rogier). Comme A Confesse, ils ont fait les frais de beaucoup de critiques visant le manque de courtoisie du personnel et la lenteur du service. Et bien en ce qui concerne ma première expérience (oui car j’en ai été tellement contente, que je pense bien y retourner) je n’ai pas eu à me plaindre de quoi que ce soit ! Arrivées vers 11h, juste avant que tout le monde ne débarque, nous avons été servies en un clin d’oeil avec beaucoup d’amabilité et ce fut également le cas pour les clients qui ont suivi ! Alors vous pouvez mettre ces appréhensions de côté et y aller le coeur serein.

Bon, que je vous explique un peu le concept. Ici le brunch est sur mesure. Vous prenez ce qui vous fait envie (avec les conséquences sur votre estomac et votre porte-monnaie bien évidemment). Il n’y a pas de menu pré-existant. Donc vous pouvez partir sur les gaufres (leur spécialité) ou les muffins anglais avec les oeufs pochés, qui font partie de la carte brunch ou alors opter pour un burger, un wrap ou tout autre plat qu’ils proposent dans la partie Lunch de la carte. Mais si vous êtes un early bird (à traduire par un lève-tôt qui ne supporte pas de sauter le petit-déj et de mourir de faim en attendant midi que ses potes émergent) vous pouvez bénéficier d’une offre étendue valable jusqu’à 11h30 (attention, ils sont pointilleux sur l’heure) qui comprend des pancakes, des wraps spéciaux, un smoothie bowl… Je vous laisse contempler tout le détail de la carte de chez Peck, ils peuvent couvrir le moindre instant de la journée :

Niveau cadre, l’intérieur est modeste mais peut tout de même accueillir une quarantaine de personnes (répartie en table de 2 ou de 4 réparties de part et d’autre d’une large allée centrale). En revanche la terrasse est d’une taille appréciable (même si elle n’était pas encore ensoleillée à notre arrivée). J’aime bien le côté un peu récup’ de l’endroit. Les chaises ne sont pas vraiment confortables à cause de leur côté très raide mais elles contribuent à l’atmosphère un peu écolo des lieux. Le résultat est assez masculin avec ses teintes bleu foncé et noir, la structure apparente du plafond, le parquet brut etc… C’est solide, bien batti et sans chichi. Pareil au niveau de la vaisselle, on reste sur du très basique avec des couverts présentés dans des petits seaux métalliques. On retrouve l’aspect environment-conscious (désolée, mais depuis que je vis à Bruxelles, j’ai beaucoup de mots qui viennent en anglais et qui n’ont pas trop de traduction en français) avec les pailles recyclables en métal.

Point important à noter : c’est un des rares endroits où l’on vous fournit une carafe d’eau et où vous n’êtes pas obligés de payer de l’eau en bouteille pour vous désaltérer au cours de votre repas! Qui plus est, elle est délicatement aromatisée avec des feuilles de basilic. C’est rafraichissant à souhait !

Nous avons toutes les deux opté pour un jus de fruits pressés (orange, carrotte, pomme, gingembre). Les jus et les smoothies sont servis dans de grands Mason Jar, donc aucun risque que vous vous sentiez lésé sur la quantité. Avec ça, nous nous sommes laissées séduire par les gaufres salées aromatisées, marque de fabrique de la maison. Elles sont réellement délicieuses, et comportent dans la pâte des ignrédients comme de la feta et du chorizo ou alors du poireau.

Nous avons donc dégusté une Peck Spéciale (oeufs pochés et bacon) et un Drunken Sailor (oeufs pochés et saumon gravlax). A savoir que la sauce psycho est en réalité une hollandaise légèrement relevée. L’avantage étant que les gaufres sont divisées en deux moitiés, donc il est très facile de partager (ce que nous avons fait, comme a chaque fois qu’on va au restaurant ensemble ^^).

De mon avis, les portions servies sont justes parfaites. Elles comblent votre estomac en vous laissant suffisament de placer pour avaler un dessert sans souffrir. Ni d’excès, ni de manque ! Les gaufres ne sont pas sèches et ce d’autant moins qu’elles sont nappées d’une bonne quantité de sauce (mais pas au point de les noyer non plus, ce que je n’aurais pas apprécié). Après je n’ai pas forcément retrouvé le goût du poireau dans la Drunken Sailor (si cela inquiétait certains). Les oeufs sont pochés à la perfection, avec un coeur encore bien liquide et une texture qui n’est absolument pas caoutchouteuse. Le rendu avec la sauce hollandaise est parfait aussi bien avec les ingrédients mer que terre. C’est épicé mais sans vous mettre le feu à la bouche. C’est pile poile le dosage adéquat pour apporter du goût et du pep’s sans masquer tout le reste.

En ce qui concerne les desserts, nous avons eu le coup de coeur pour le carrot cake qui avait l’air bien moelleux. Je crois que si nous ne l’avions pas vu, exposé sous sa cloche, nous n’aurions pas forcément craqué. Je me faisais une joie d’engloutir le brookie mais en fait, il nous a été servi trop réchauffé et au lieu d’être fondant, le résultat était très sec. Après, dégusté sans l’image de mon idéal de brookie, il était bon. Mais incapable de soutenir la comparaison avec le carrot cake, qui était largement à la hauteur de son physique ! Moelleux et surtout le glaçage à la noix de muscade était beaucoup plus intéressant gustativement parlant qu’un glaçage à la cannelle (et pourtant je voue un culte à la cannelle). Cela apporte plus de piquant et de fraicheur sur les papilles. Pour ceux qui craignent les morceaux de carottes, ils sont réellement invisibles dans ce gâteau. Cela ressemble plus à un Bolo de cenoura (la version portugaise où la carotte est mixée) qu’à un american carrot cake où la carotte est rapée et le gâteau bourré de morceaux de noix. Au final, je trouve cette version beaucoup plus attrayante.

Entre le plat, le jus et le dessert, l’addition n’est pas si salée que cela. On s’en sort environ pour 20 à 24€ /personne. C’est le prix d’un bon brunch français et c’est équivalent avec A confesse mais dans un esprit différent.

Résumé

« Peck 20»
Cantine, brunch
Waffel : 13 à 14,50€
Smoothie bowl : 9€
Salade, sandwich : 12 à 13€
Juice, smoothie : 5€
Arrêt Louise (Metro 2 et 6)
Rue Jourdan 20
1060 Saint-Gilles
Lu-Sam : 9h-20h
Dim
: 9h-18h
Leur page facebook
Les ⊕⊕⊕ Les Θ
portions adaptées
bon rapport qualité/prix
original
bruyant

Gaufre à la bière

Nous avons fêté Mardi-Gras au début du mois et si cette fête est synonyme de beignets, elle me fait également penser aux gaufres ! Pour l’occasion, je me suis lancée dans des gaufres à la bière. J’ai beaucoup apprécié cette recette, sans lait, les gaufres sont particulièrement croustillante et la bière donne un petit arrière goût légèrement suave très sympathique. Je ne mets pas d’arôme supplémentaire, elles me plaisent ainsi.

Imprimer

Gaufre à la bière

Temps de préparation 10 minutes
Temps de cuisson 5 minutes
Temps total 45 minutes
Portions 8 gaufres

Ingrédients

  • 165 g farine
  • 1 cas sucre
  • 2 oeuf
  • 8 cl bière
  • 8 cl limonade ou eau gazeuse
  • 40 g beurre demi sel
  • 1/4 cac levure chimique

Instructions

  • Séparez le blanc des jaunes d'oeuf.
  • Mélangez les jaunes avec le sucre et le beurre fondu.
  • Ajoutez ensuite la farine mélangée à la levure et les liquides.
  • Laissez la pâte reposer 30min.
  • Montez les blancs en neige et incorporez les délicatement avec une spatule à la pâte.
  • Faites cuire dans votre gaufrier bien chaud. Comptez environ 5-8 min selon la puissance de votre appareil.Les gaufres doivent être bien dorées et croustillante.

Freakshake banane-myrtille

La dernière tendance complètement indécente venue d’Australie ? Un Mason Jar XXL qui peine à contenir son topping gourmand et démesuré et qui finit par déborder, tel un volcan, en une coulée ultra appétissante. Une orgie calorique à base d’un volume de milkshake qui viendrait à bout de la soif d’un dromadaire, d’une montagne de chantilly encore plus haute que l’Everest, de coulis divers et variés, parfois de crème pâtissière, mais aussi de toutes les sucreries et gâteaux que vous évitez soigneusement du regard, de peur de grossir rien qu’en posant les yeux dessus ! Rien n’est trop léger : brownie, gaufre, cookie, donut… Bref, tout ce que votre extravagante imagination est capable de poser en équilibre précaire sur le haut d’un pichet est le bienvenu. Plus le rendu sera gras, sucré et brouillon, mieux ce sera !  C’est comme tomber sur la hotte du Père Noël avant qu’il parte faire sa tournée ! C’est la Corne d’Abondance brandie fièrement par l’Obésité, le Diabète et le Cholestérol réunis en un trio ravageur ! Si vous souhaitez vous faire encore plus de mal, jetez un oeil à ce diaporama du magazine Elle. ..

Je vous propose une version un poil moins outrancière à base de fruits : de la myrtille et de la banane avec une lichette de citron. Ceci servi avec de la chantilly, du coulis de chocolat blanc et de myrtilles et une gaufre liégeoise. C’est frais, fruité, parfait pour préparer la saison des maillots de bains ! Comme les proportions sont relativement colossales, je vous conseille de le partager à deux. En plus ce sera très romantique !

Pour 2 personnes :

Pour le milkshake :

  • 1 banane (80g environ)
  • 1 cas de lemon curd
  • 50g de myrtilles fraîches
  • 150g de lait ribot
  • 100g de glace à la vanille

Pour le coulis :

Pour le topping :

  • 1 gaufre liégeoise
  • 1/2 banane
  • chantilly en bombe
  • quelques myrtilles fraiches
  1. Coupez la banane pour le milkshake en rondelles et congelez là.
  2. Coupez la gaufre en rangée ou en triangle et la banane en deux dans le sens de la longueur. Réservez.
  3. Préparez le coulis : faites fondre le chocolat blanc avec le coulis de myrtilles. Mélangez bien.
  4. Préparez le milkshake : mixez tous les ingrédients ensemble (banane congelée, myrtilles, lait ribot, lemon curd et glace vanille)
  5. Dressage : versez dans un grand mug (ou Mason Jar).
  6. Bombez bien de chantilly. Plantez les morceaux de banane et de gaufres un peu au hasard. Répartissez quelques myrtilles par dessus.
  7. Nappez avec le coulis de chocolat blanc à la myrtille et plantez 2 pailles pour déguster immédiatement !

Petite info complémentaire :

Je préfère le lait ribot pour les milkshake car étant bien épais, il apporte une texture vraiment douce et épaisse. Pour une couleur violette plus intense du milkshake, mettez plus de myrtilles fraîches ou ajoutez 1 ou 2 cas de coulis de myrtille de chez Sophie’s Store. Sinon j’ai également une bonne recette de coulis de myrtille maison.

Le lemon curd et facultatif, mais il donne une touche d’acidulité (oui, oui) vraiment topissime avec la myrtille et la banane.

J’ai mélangé le coulis de myrtille à du chocolat blanc pour qu’il soit plus épais et nappant.

Gaufres liégeoises façon apple pie

Vous avez aimé les gaufres comme des cinnamon roll ? Alors vous risquez d’aimer cette version avec des pommes ! Servis avec une boule de glace à la vanille, du coulis de caramel et de la chantilly, ce dessert en envoie pleins les yeux! C’est une tuerie.

Pour 10 gaufres :

Pour la pâte à gaufre :

  • 250g de farine spéciale brioche
  • 80g de beurre demi sel
  • 20g de sucre (dont 1 sachet de sucre vanillé)
  • 10cl de lait
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 1/8 de cube de levure de boulanger

Pour la garniture :

  • 30g de vergeoise brune
  • 30g de cassonade
  • 1 cac de cannelle
  • 200g de pomme (±1pomme très peu juteuse)
  • 25g de grains de sucre
  1. Préparez la pâte à brioche : délayez la levure dans le lait tiédi (pas plus de 37°C).
  2. Placez dans les ingrédients dans votre MAP et terminez par la farine.
  3. Lancez le programme pâte (1H30).
  4. Façonnage : mélangez la cassonade avec la vergeoise et la cannelle. Vous devez faire un sucre homogène.
  5. Coupez les pommes en petits dés.
  6. A la fin du programme, étalez votre pâte en un grand rectangle.
  7. Répartissez le mélange de sucres à la cannelle sur toute sa surface.
  8. Ajoutez les dés de pommes et les grains de sucre.
  9. Roulez la pâte en escargot.
  10. Découpez des tronçons de ±1,5cm d’épaisseur et déposez les sur une feuille de papier sulfurisé en attendant.
  11. Cuisson : faites bien chauffer vos fers.
  12. Déposez une rondelle de pâte roulée par fers et cuisez ±5min selon la puissance de votre appareil. Les gaufres doivent être bien dorées et caramélisées.

Petite info complémentaire :

J’avais mis trop de morceaux de pommes. Résultat ? Mes gaufres étaient un peu « trouées » diront nous… A mon avis il ne faut vraiment pas plus de 200g et il faut vraiment faire des petits dés.

Pour les faire réchauffer, passez les au grille-pain dans une feuille de papier sulfurisé pliée en deux. Elles vont devenir toutes tièdes et moelleuses.

Gaufres liégeoises façon cinnamon roll

Je n’avais pas vraiment envie de me faire des crêpes le weekend dernier pour la chandeleur. J’étais beaucoup plus tentée par quelque chose de plus gourmand : des gaufres liégeoises !!! Mais histoire de changer, je suis partie sur une pâte à brioche roulée avec de la vergeoise à la cannelle et des morceaux de noix de pécan pour imiter des cinnamon rolls, grande spécialité américaine !

J’ai complètement succombé ! Comment vous dire … La vergeoise a caramelisé pendant la cuisson. Ca a donné un rendu superbe avec la cannelle et le noix de pécan qui croquaient sous la dent… Très très réconfortant avec un chocolat chaud bien épais!

Je suis repartie de ma recette de gaufres liégeoises fourrées. Mais comme il me restait beaucoup de jaunes d’oeufs à cause de mes récentes tentatives de gâteaux meringués. Du coup, je les ai utilisé dans la pâte à brioche. Mais n’hésitez pas à mettre un oeuf entier. J’ai aussi modifié la quantité de beurre et de sucre, sachant qu’on en rajoute beaucoup ensuite… Enfin, pour un clin d’oeil plus poussé aux cinnamon rolls, j’ai glacé quelques gaufres avec un mélange eau/sucre glace/arôme vanille.

Pour 12 gaufres :

Pour la pâte à gaufre :

  • 250g de farine spéciale brioche
  • 80g de beurre demi sel
  • 20g de sucre (dont 1 sachet de sucre vanillé)
  • 10cl de lait
  • 2 jaunes d’oeuf
  • 1/8 de cube de levure de boulanger

Pour la garniture :

  • 30g de vergeoise brune
  • 30g de cassonade
  • 1 cac de cannelle
  • 50g de noix de pécan
  • 20g de grains de sucre
  1. Préparez la pâte à brioche : délayez la levure dans le lait tiédi (pas plus de 37°C).
  2. Placez dans les ingrédients dans votre MAP et terminez par la farine.
  3. Lancez le programme pâte (1H30).
  4. Façonnage : mélangez la cassonade avec la vergeoise et la cannelle. Vous devez faire un sucre homogène.
  5. Concassez grossièrement les noix de pécan.
  6. A la fin du programme, étalez votre pâte en un grand rectangle.
  7. Répartissez le mélange de sucres à la cannelle sur toute sa surface.
  8. Ajoutez les brisures de noix de pécan et les grains de sucre.
  9. Roulez la pâte en escargot.
  10. Découpez des tronçons de ±1,5cm d’épaisseur et déposez les sur une feuille de papier sulfurisé en attendant. 
  11. Cuisson : faites bien chauffer vos fers.
  12. Déposez une rondelle de pâte roulée par fers et cuisez ±5min selon la puissance de votre appareil. Les gaufres doivent être bien dorées et caramélisées.

Pause gaufre à Bruxelles

J’ai profité de mon séjour à Bruxelles pour me gaver de délicieuses gaufres liégeoises ! Un peu paradoxal puisque les gaufres de Bruxelles existent aussi mais elles sont beaucoup moins célèbres. Ce sont les gaufres de foire (les grandes rectangulaires avec 3×5 trous). Je me suis octroyée une gaufre par jour en changeant à chaque fois de fournisseur (histoire de comparer). De manière générale, le prix des gaufres natures oscille entre 1 et 2€.

Juice Land

C’est ici que j’ai dégusté ma première gaufre : une délicieuse fraise-nutella pour 4,3€. Pour tout vous dire, c’est celle que j’ai préféré. Sans parler de la garniture. Rien que l’odeur qui s’échappait du fer et le goût de la gaufre en lui-même. Le bonheur des grains de sucre caramélisés, le moelleux digne d’un oreiller…

J’ai eu le droit à un accueil des plus chaleureux. La patronne est vraiment très gentille et souriante. Elle s’accorde très bien avec sa boutique très colorée. Bel avantage, vous pouvez savourer votre gaufre à l’abri des intempéries avec un bon jus de fruits en prime.

Le Funambule

Deux adresses situées à deux pas du Manneken-Pis. C’est un spot idéal pour des gaufres au très bon rapport qualité/prix avec un choix de garnitures à faire frétiller votre estomac ! Les boutiques donnent directement sur la rue et sont dans des tons bleu et marron. L’équipe porte des tenues assorties avec une petite toque.

Là, j’ai clairement laissé parlé ma gourmandise en prenant une gaufre totalement indécente : du nutella, les morceaux de fraises et de banane avec de la chantilly et du nappage au chocolat ! Le tout pour seulement 5€. Autant vous dire que j’ai attiré les regards de convoitise lorsque les gens ont vu ma gaufre !

Belgaufra & Australian

Une alliance entre deux chaînes pour offrir des gaufres de qualité avec des glaces fraîchement turbinées. Pour cette dernière gaufre, je me suis contenté de la prendre nature. D’autres touristes m’avaient confié que c’étaient normalement les meilleures de Bruxelles, alors je voulais essayer le goût de l’authenticité. Verdict : c’était bon mais sans plus. 2€ pour une gaufre que m’a parue trop peu sucrée (sauf lorsque j’avais la chance de croquer une bouchée avec un grain de sucre).

J’ai aussi pris une gaufre dans un food truck sur la place de la Monnaie. J’étais un peu frigorifiée et trempée par la pluie et je commençais à en avoir un peu marre de marcher alors je me suis jetée sur ce camion lorsque j’ai vu qu’il faisait des gaufres avec de la pâte de spéculoos (j’en voulais absolument une). Bizarrement, il n’y a pas tant de « gaufreries » qui proposent de la pâte de spéculoos… Bref, après dégustation et 2,5€ de moins, je me suis dit que je m’étais un peu précipitée. Elle était bonne mais sans plus… Aucun grain de sucre et pas vraiment d’arôme propre une fois englouti toute la pâte de spéculoos. Alors si vous êtes pris d’une envie furieuse comme moi, poursuivez encore un peu votre chemin le long de la Rue Neuve jusqu’à atteindre la boutique Vitalgaufre. Cette dernière propose des gaufres fourrées (framboise, chocolat, cannelle…).

==> Un autre article sur le blog FastandFood pour compléter ma toute petite revue de dégustation de gaufres.

Résumé

Juice Land Belgaufra Vitalgaufre Funambule
Adresse 11 Rue du Marché aux Herbes 23-29 rue Neuve 42 rue de l’étuve
9 rue de Tabora
La nature 1,8€ 2€ 2,65€ 1€
Le +  Place assise
Goût de la gaufre
Rapport qualité/prix
au top

Gaufres cidre-potiron

L’automne est installé et je suis en plein dans ma lancée citrouille! Je fais beaucoup de recette à base de potiron, de potimarron ou de courge butternut. Pumkin banana bread, cookies, soupes, poêlées … tout y passe ! Aussi bien le sucré que le salé!

Je vous propose aujourd’hui des gaufres que j’ai déniché sur le blog Lovely Little Kitchen.  J’ai largement modifié la recette (surtout le proportion en sucre qui était ahurissante) et j’ai aussi remplacé le lait par du cidre doux pour avoir des gaufres croustillantes plutôt que molles. Qui plus est le cidre parfume très agréablement ces gaufres ! Elle ont le goût qu’aurait l’automne (selon moi) si on pouvait le manger ! C’est chaud, épicé, un peu acidulé et surtout c’est orange !

Ces gaufres sont assez parfumées pour être dégustées telles qu’elles, mais sinon je vous les conseille avec du nutella, des bananes flambées ou encore des pommes caramélisées.

Pour 8 gaufres :

Ingrédients :

  • 100g de farine
  • 200g de purée de potiron
  • 100mL de cidre
  • 40g de sucre blanc
  • 40g de cassonade
  • 20g de beurre
  • 1 oeuf
  • 1/2 cac de levure chimique
  • 1/4 cac de 4 épices
  1. Mélangez les ingrédient secs ensemble (farine, sucres, épices, levure).
  2. A côté, mélangez le beurre fondu avec la purée de potiron et l’oeuf.
  3. mélangez ces deux préparation ensemble jusqu’à obtenir une pâte lisse.
  4. Délayez ensuite progressivement avec le cidre.
  5. Laissez la pâte reposer 30min.
  6. Faites chauffer votre moule à gaufres.
  7. Remplissez vos fers avec 1 belle louche de pâte et laissez cuire 3 à 6 min (selon la puissance de votre appareil). Les gaufres doivent d’être bien dorées. N’ouvrez pas votre appareil trop tôt sous peine de voir les gaufres s’ouvrir en deux.
  8. A déguster bien chaud avec une bonne bolée de cidre!

Gaufres salées : pommes de terre-courgette-feta parfumées à la menthe

Voici de délicieuses gaufres salées, légères et agréablement parfumées de menthe. Une de mes courgettes dépérissait dans mon bac à légumes, alors, j’ai pensé à cette petite variante de rösti. Je me suis longuement tâtée entre de la feta ou du chèvre, mais avec la menthe, je trouve que la feta était plus intéressante. Je pense que pour le fromage de chèvre, j’aurais plutôt mis des herbes de provence…

Bref, c’est vraiment rapide et très sympa à réaliser. On peut imaginer des gaufres découpées en petits carrés et servies pour un apéritif avec une petite sauce tomate.

Pour 2 personnes :

Ingrédients :

  • 50g de pomme de terre crue râpée ( 1 pomme de terre de 80g environ)
  • 50g de courgette crue râpée
  • 50g de feta
  • 50g de crème fraîche (5cl)
  • 25g de farine
  • 1 oeuf
  • 1/2 cac de menthe séchée
  • 3 tours de poivre 5 baies
  1. Faites chauffer votre gaufrier.
  2. Pelez la pomme de terre puis râpez la avec une râpe à gros trous. Râpes également la courgette sans la peler.
  3. Coupez la feta en petits dés.
  4. Dans un saladier, fouettez la crème avec l’oeuf. Ajoutez ensuite la farine avec le poivre et la menthe séchée.
  5. Incorporez enfin les pommes de terre, la courgette râpée et la feta.
  6. Faites cuire 1 petite louche de pâte dans par fers (pas besoin de huiler avec les revêtements anti-adhésifs). Les gaufres doivent être bien dorées et fermes sous les doigts (ça ne doit plus être mou). Comptez environ 8 min de cuisson.