Eton Mess aux fruits rouges et violette

Pour écouler les blanc d’oeufs restants de la préparation de mon entremet vanille-mangue-coco, je me suis lancée dans la préparation de meringue avec l’idée de faire des Eton Mess. Cette spécialité anglaise n’est ni plus ni moins qu’une Pavlova destructurée avec de la meringue brisée, de la chantilly et des fruits frais.

J’ai préparée un version estivale aux fruits rouges (fraise, framboise, cerise et myrtilles) avec une chantilly à la violette. Je vais d’ailleurs la dédier à Cuisinons de Saison organisé par Claudine, pour célébrer les bontés de l’été. C’est un dessert très frais et (presque) léger.

Si vous faites la meringue vous même, cela réclame un peu d’organisation mais rien ne vous empêche de céder à la facilité et de prendre des meringue du commerce (je trouve qu’il y a assez peu de valeur ajoutée à les faire soi-même). Vous pouvez également opter pour une chantilly en bombe et faire un dessert de dernière minute (malheureusement ce sera sans le goût de violette dans la chantilly qui s’hamonise très bien avec les fruits rouges).

J’ai travaillé avec un sirop de violette artisanal qui m’a apporté assez peu de satisfaction en terme d’aromatisation. Je pense qu’une version industrielle permettrait un goût plus prononcé. Mais le dosage est assez compliqué dans l amesure où plus vous allez ajouter de sirop pour renforcer le goût, plus la chantilly sera sucrée et en compétition avec le sucre des meringues. Après, je pense qu’il est possible de faire les meringues avec du sucre de violette (broyez des bonbons à la violettes jusqu’à les réduire en poudre).

Imprimer

Eton Mess aux fruits rouges et violette

Une verrine fruitée qui allie de nombreux fruits rouges (fraises, cerises et myrtille) dans un joyeux bazar de chantilly à la violette, de coulis de framboise, de brisures de meringue et d'éclats de violettes cristallisées !
Type de plat Verrines
Cuisine Angleterre, blanc d'oeuf, Ete, Girly
Temps de préparation 10 minutes
Temps de cuisson 1 heure
Temps total 1 heure 10 minutes
Portions 2 personnes

Ingrédients

Pour la meringue

  • 1 blanc d'oeuf
  • 40 g sucre glace
  • 1/4 cac maïzena
  • 1/4 cac jus de citron

Pour la chantilly à la violette

  • 10 cl crème liquide ENTIERE
  • 25 g sirop de violette

Pour la coupe

  • 6 g fraise
  • 6 g cerise
  • 12 myrtille
  • 2 cac éclat de violette
  • 6 cl coulis de framboise

Instructions

LA VEILLE : préparez les meringues

  • Préchauffez le four à 150°C en chaleur tournante.
  • Montez les blancs en neige pas trop fermes.
  • Ajoutez le sucre et continuer à fouettez jusqu’à obtenir une meringue brillante et bien lisse. l’idéal.
  • Mélanger le jus de citron à la maïzena puis ajoutez le à la meringue.
  • Dressez des petites meringues sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
  • Baissez la température du four à 100°C et enfournez pendant 1h (voire plus).
  • Tâtez doucement du doigt les meringue pour voir si elles collent encore. Eteignez le four, entrebaillez la porte et laissez sécher les meringues à l’intérieur toute la nuit.

Préparation de la chantilly

  • Laissez la chantilly mélangée au sirop de violette reposer 5-8 min au congélateur.
  • Montez la crème en une chantilly bien ferme.

Dressage

  • Lavez les fruits. Coupez les fraises en quartiers et les cerises en deux.
  • Emiettez une meringue dans le fond d'une coupe. Ajoutez un peu pêle-mêle, fruits coupés, coulis de framboise, chantilly et meringue brisée de manière à donner un air désordonné à votre verrine.
  • Terminez pas une belle cuillère de chantilly et parsemez d'éclats de violette.
  • Servez dans la foulée.

Lemon curd [sans beurre]

L’été me donne souvent envie de saveurs acidulées qui me donne une impression de légèreté et de fraîcheur. Du coup, des envie de lemon curd ont commencées à me titiller. Mais à force de travailler dans le chocolat, ma ceinture abdominale s’est un peu trop arrondie à mon goût et quand je peux opter pour des recettes gourmandes mais à moindre frais caloriques, j’en profite.

C’est ainsi que j’en suis arrivée à tester la recette de lemon curd sans beurre de Corinne du blog Mamou & Co. Il est bien acidulé (comme j’aime, mais à mon avis plus fort que ce que peut endurer le commun des mortels) avec l’avantage d’être dépourvu de matière grasse et en prime de se préparer en 5 min !

J’ai utilisé un seul gros citrons ur lequel j’ai prelevé tout le zeste à l’aide d’un économe avant de l’hacher finement. Il m’a donné 80mL de jus. J’ai rincé mon presse-agrumes avec un peu d’eau qui m’a servi à compléter jusqu’à 100mL. A vous d’adpter selon le degré d’acidité qui vous fait envie.

C’est une tartinade délicieuse que ce soit sur le pain, les crêpes, les verrines, les cakes etc…

Imprimer

Lemon curd [sans beurre]

Une crème onctueuse au citron sans beurre, divinement acidulée et zéro complexe pour se faire plaisir tout l'été avec des crêpes, du fromage blanc ou du pain !
Type de plat Confiture & Pâte à tartiner
Cuisine Angleterre, sans beurre
Temps de préparation 5 minutes
Temps de cuisson 5 minutes
Temps total 10 minutes
Portions 160 g

Ingrédients

  • 1 citron = 75 mL de jus + son zeste
  • 1 oeuf
  • 50 g sucre
  • 25 mL eau
  • 5 g maïzena

Instructions

  • Prélevez le zeste du citron puis pressez son jus.
  • Mélangez tous les ingrédients dans une casserole et faites épaissir à feu doux pendant 5 min en fouettant régulièrement pour éviter la formation de grumeaux (que vous pouvez mixer au pire)
  • Versez dans un bol, filmez au contact et laissez refroidir.
  • Conservez au réfrigérateur.

Overnight porridge mangue, coco, citron vert

L’overnight oat se prépare la veille. Les céréales se gonflent toute la nuit au frais et au matin on se retrouve avec une préparation prête à déguster, fraiche et tout simplement parfaite.

Je vous avais déjà proposé une version aux fraises et à la noisette, je vous propose cette fois une version plus exotique à la mangue, au lait de coco et au citron vert. Vous pouvez presque en faire une recette vegan si vous utilisez du yaourt végétal à la place de mon petit suisse en complément du lait de coco. Quasiment sans sucre ajouté, c’est une recette assez diététique qui vous apportera un copieux sentiment de satiété et de gourmandise.

Petit conseil, mieux vaut mettre trop peu de liquide et rectifier la texture le lendemain matin en rajoutant du lait que de noyer les flocons et de se retrouver avec de la soupe !

Je la propose au Cuisinons de Saison, organisé par Claudine !

Imprimer

Overnight porridge mangue, coco, citron vert

Un petit déjeuner consistant, fruité, acidulé, épais et crémeux, inspiré de la tradition anglo-saxone du porridge mais sans cuisson !
Type de plat Petit déjeuner
Cuisine Angleterre, Etats-Unis
Temps de préparation 5 minutes
Temps de cuisson 15 minutes
Temps total 21 minutes
Portions 2 personnes

Ingrédients

Pour la compotée de mangue

  • 100 g mangue = 1/2 mangue
  • 1/2 citron vert pour le jus
  • 10 g cassonade

Pour le porridge

  • 150 g lait de coco
  • 60 g petit suisse = 1 petit suisse
  • 50 g flocon d'avoine
  • 1/2 citron vert pour le zeste

Instructions

J-1 : Préparation de la compotée de mangue

  • Détaillez la mangue en dés. Prélevez le zeste du demi citron vert puis pressez son jus.
  • Déposez les dés de mangue dans une casserole, saupoudrez les de sucre couvrez et faire cuire à feu doux pendant une dizaine de minutes.
  • Au bout de ce temps, les dés de mangue doivent commencer à s'écraser facilement le sucre doit avoir tendance à caraméliser. Arrosez avec le jus de citron vert pour déglacez le fond de la casserole. Mélnagez, couvrez et poursuivez la cuisson 5 min.
  • Réservez et laissez refroidir.

J-1 : Préparation du porridge

  • Mélangez le petit suisse avec le lait de coco et les zestes finement hachés de citron vert.
  • Versez les flocons d'avoine dans un récipient qui ferme, versez le mélange au lait de coco par dessus et la compotée de mangue.
  • Mélangez pour que les flocons d'avoine soient bien enrobés de lait de coco et que les mangues soient réparties de manière homogène.
  • Fermez le récipient et gardez le toute la nuit au réfrigérateur. Dégustez votre porridge le lendemain matin !

Hot Cross Bun

Je fête Pâques un peu en décalé avec le blog. J’ai préparé ces petites briochettes aux raisins et à la cannelle typiques des pays anglophones et que l’on mange à l’occasion du Vendredi Saint. J’ai réalisé la recette deux fois en une semaine. La première pour vous préparer un burger peu ordinaire (j’ai fait 6 buns de 100g à partir de ces proportions pour l’occasion) et une deuxième pour apporter à mes collègues (j’ai opté pour 12 buns de 50g du coup).

En dehors de leur look très fervent avec la croix sur le dessus, ces brioches sont vraiment très moelleuses et bien parfumée. J’aime beaucoup l’alliance de la cannelle avec les raisins secs. J’avais déjà eu l’occasion de m’en convaincre avec cette recette de brioche rhénane très généreuse. Je me suis accordé un petit plaisir en faisant tremper les raisins dans de l’eau chaude avec un peu de rhum. J’ai utilisé cette eau de trempage pour faire la « pâte à croix » puis le sirop.

Imprimer

Hot Cross Bun

De petites briochettes hyper moelleuses aux raisins et à la cannelle dégustées traditionnellement le jour du Vendredi Saint dans les pays anglophones.
Type de plat Boulange, Brioche
Cuisine Angleterre, Pâques
Temps de préparation 3 heures
Temps de cuisson 15 minutes
Temps total 3 heures 15 minutes
Portions 6 briochettes

Ingrédients

Pour la pâte à brioche

  • 260 g farine
  • 130 g lait
  • 25 g sucre
  • 25 g beurre mou
  • 10 g levure fraiche de boulanger
  • 1 oeuf
  • 1/3 cac cannelle
  • 1/4 cac muscade
  • 100 g raisin sec

Pour la pâte à croix

  • 35 g farine
  • 35 g eau de trempage des raisins

Finitions

  • 1 oeuf battu
  • 2 cas eau de trempage des raisins
  • 1 cas sucre

Instructions

  • Déposez les raisins secs dans un verre à moutarde (l'équivalent des petits pots de nutella), ajoutez 1 cas de rhum et recouvrez à hauteur d'eau bouillante. Laissez reposer ainsi 15 min pour réhydrater les raisins.
  • Egouttez les raisins en veillant à garder le jus.

Préparez la pâte à brioche

  • Dans votre machine à pain : délayez la levure et le sucre dans le lait. Ajoutez ensuite l'oeuf, le beurre, les raisins secs égouttés puis recouvrez avec la farine mélangée à la cannelle et à la muscade.
  • Lancez le programme de pétrissage (1h30 = pétrissage + 1ere pousse chez moi).

Façonnage

  • A la fin du programme, la pâte doit avoir doublé de volume. Dégazez la pâte en tapant dessus sur votre plan de travail fariné et divisez la en 6, 9 ou 12 pâtons (soit des pâtons de respectivement 100, 66 ou 50 g).
  • Donnez une forme de boule à chacun de ces pâtons. Déposez les les uns à côté des autres, légèrement espacés (1,5 cm environ) dans un rectangle à pâtisserie, chemisé de papier sulfurisé en suivant la configuration 2x3 rangées ou 3x3 ou 3x4.
  • Recouvrez de film étirable et laissez doubler de volume. Les pâtons doivent se toucher.

Croix, cuisson et finitions

  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Dorez la surface des briochettes à l'oeuf battu à l'aide d'un pinceau.
  • Mélangez la farine avec l'eau de trempage des raisins pour former une pâte épaisse.
  • Garnissez une poche à douille avec et dessinez des lignes sur le dessus des pains pour former les croix.
  • Enfournez pour 15-20 min. Les briochettes doivent prendre une teinte brune et la croix bien ressortir en contraste avec la coloration des briochettes.
  • Une fois les buns sortis du four, faites bouillir l'eau de trempage des raisins avec le sucre pendant 5 à 8 min pour former un sirop.
  • Badigeonnez la surface des briochettes de sirop à l'aide d'un pinceau. Dégustez les tièdes.

Fig sticky toffee pudding

Maintenant que j’ai revu mon opinion sur les puddings, je me suis sentie obligée de tester le célèbre sticky toffee pudding anglais ! Normalement, il est fait à partir de dattes mais ici, j’ai choisi de l’adapter à une version à la figue et noisette. Il s’avère que c’est une nouvelle révélation, notamment pour les caramel addicts ! On sent les grains de figue qui croquent sous la dent, je trouve ca divin. C’est très nourissant, moelleux et légèrement spongieux, une fois qu’on a rajouté le sirop de caramel. Le dosage en terme de sucre est parfait. L’ajout de quelques noisettes concassées, loin de dénaturer l’ensemble, complète la saveur de la figue et ajoute un petit croquant supplémentaire parmi toute cette tendre mollesse et tendresse !

Pour 6 personnes :

  1. Pour les puddings :

    Pour la sauce :

    • 180g de cassonade
    • 75g de crème liquide
    • 50g de beurre demi sel
    • 1/2 cac d’arôme de vanille
  2. Préchauffez votre four à 160°C en chaleur tournante (ou alors 180°C sur un four traditionnel).
  3. Préparez les puddings : versez l’eau bouillante sur la pâte de figues coupées en dés avec le bicarbonate. Couvrez et laissez reposer 15 minutes.
  4. Ecrasez grossièrement le tout à l’aide d’une fourchette jusqu’à obtenir une sorte de purée de figues.
  5. Ajoutez le beurre, le sucre et les oeufs. Fouettez bien pour les incorporez.
  6. En dernier, ajoutez la farine et la levure chimique.
  7. Versez dans des moules à muffins.
  8. Enfournez pour 30-45 min. Les puddings doivent avoir gonflé, être ferme au toucher et cuits à coeur (on vérifie à l’aide d’un couteau).
  9. Pendant ce temps, préparez la toffee sauce : placez tous les ingrédients dans une casserole sur feu moyen. Une fois que tout le sucre est dissout, poursuivez la cuisson encore quelques minutes en mélangeant régulièrement. La sauce doit bouillir et s’épaissir. Laissez tiédir.
  10. Démoulez les puddings dans des assiettes. Servez les tièdes et nappés de la toffee sauce.

Petite info complémentaire :

Voici la composition de la farine que j’ai utilisé :

Si vous souhaitez faire votre mélange de farines vous même, je vous suggère : 250g de farine T45, 100g de farine de seigle et 50g de farine de châtaigne avec autant de noisettes concassées que votre gourmandise vous dicte !

Vous pouvez également préparer une version familiale en cuisant la pâte dans un moule à cake ou un moule rond de 16 cm de diamètre.

Pudding choco-coco

Je me doute que beaucoup d’entre vous ont des a priori sur le pudding, à cause de son image de dessert du pauvre à base de pain rassis. Ici je vais plutôt vous parler de sa version sponge cake, qui est un gâteau à part entière ! Il s’agit d’un cake très moelleux et aéré, nappé d’une sauce. Pendant la cuisson, le gâteau gonfle et la sauce se glisse dessous. Au moment du service, on démoule le gâteau en le retournant et il se retrouve nappé de sa sauce onctueuse.

Ici, le gâteau est fait à base de beurre de coco et nappé d’une sauce au lait de coco et chocolat. Si vous voulez mon avis, le résultat est franchement décadent et délicieux ! L’équilibre en sucre et parfait et la noix de coco apporte la touche douceur et exotisme parfaite ! J’ai mis très longtemps avant de tester cette recette parce que le résultat n’avait franchement pas l’air appétissant mais je suis maintenant obligée de revoir totalement mon jugement ! C’est à se pâmer d’extase !

J’ai ressorti cette recette d’un petit livre récapitulant les 101 meilleures recettes chocolatées par Jeni Wright, qui m’avait été offert il y a bien longtemps. Vous pouvez le proposer en format individuel ou alors en gâteau à couper (cela coupe très bien, il faut juste être équitable sur la répartition du nappage ).

Pour 2 personnes :

Pour le gâteau :

  • 30g de farine
  • 50g de sucre
  • 25g de beurre 1/2 sel mou
  • 25g de beurre de coco
  • 7,5 g de cacao
  • 1 oeuf
  • 1/4 cac de levure chimique
  • 30g de pépites de chocolat

Pour la sauce :

  • 100g de lait de coco
  • 30g de sucre
  • 7,5g de cacao

Pour le service :

  • 1 cac de noix de coco râpée
  • sucre glace
  1. Préchauffez votre four à 160°C en chaleur tournante.
  2. Préparez le gâteau : dans un saladier fouettez les ingrédients liquides (beurres mous et oeuf) avec le sucre.
  3. Ajoutez ensuite la farine mélangée au cacao et  à la levure.
  4. A l’aide d’une spatule, incorporez les pépites de chocolat.
  5. Versez cette pâte dans deux cassolettes. Lissez la surface.
  6. Préparez la sauce : mélangez le cacao au sucre puis délayez progressivement ce mélange à l’aide du lait de coco.
  7. Versez cette sauce sur les cassolettes.
  8. Enfournez pour 20 à 30 min, jusqu’à ce que le gâteau soit ferme au toucher.
  9. Servez tiède, démoulé à l’envers et saupoudré de sucre glace.

Version couple

Version individuelle

Scones amande et fleur d’oranger

Ca faisait très longtemps que je n’avais pas fait de scones. Je vous propose une version très douce et délicate à base d’amande et de fleur d’oranger. Si vous avez aimé ce gâteau, vous devriez adorer ces scones !

Les scones se préparent en un clin d’oeil. Vous aller pouvoir les servir encore tièdes avec du thé et un peu de crème fraiche et de confiture de myrtilles ou alors dans une version beaucoup plus indécente avec des fraises fraiches et du chocolat.

Pour 2 gros scones :

Ingrédients :

  • 100g de farine
  • 30g de poudre d’amande
  • 25g de cassonade
  • 50g de crème fraîche épaisse
  • 30g de lait
  • 25g de beurre froid demi sel
  • 1 cac de fleur d’oranger
  • 3/4 cac de levure chimique
  • amande effilées
  1. Faites préchauffez votre four à 220°C.
  2. Mélangez tous les ingrédients secs d’un côté (farine, poudre d’amande, sucre, levure) et les humides de l’autre (lait, crème, fleur d’oranger).
  3. Ajoutez le beurre au mélange sec et sablez la pâte.
  4. Ajoutez le liquide aux ingrédients secs et mélangez brièvement (juste pour amalgamez grossièrement) pour former une boule compacte.
  5. Divisez la pâte en deux et remplissez 2 moules à muffin avec. Cela va déborder mais c’est justement ce que l’on souhaite pour avoir la forme champignon. Sinon étalez votre pâte sur une épaisseur de 1,5 à 2 cm et découpez des cercles de 9 cm à l’aide d’un emporte-pièce.
  6. Faites cuire 12-15 min au four jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés. Au besoin, s’ils colorent trop, couvrez les d’aluminium pour terminer la cuisson.
  7. Laissez tiédir puis servez coupé en deux.

Scones aux figues, rocamadour et magret séché

Les scones sont traditionnellement servis en version sucrée avec de la crème aigre et de la confiture de fraises. Mais ils peuvent aussi servir de base à des recettes salées, comme un croque-monsieur.

Ici je vous propose une recette terroir à base de magret séché et de rocamadour. Ils sont relevés par un confit d’oignons au miel et des morceaux de figues pour une touche sucrée-salée irrésistible ! Cela se prépare en un clin d’oeil. Les scones prennent à peine 15 minutes à cuire. Cela peut servir de dépannage si vous avez une petite faim et pas de pain de mie sous la main !

Cette recette me permet d’illustrer le magret séché Delpeyrat fourni par mon partenaire Signé Aquitaine.

Pour 2 personnes :

Pour les scones :

  • 130g de farine
  • 12g de sucre roux
  • 50g de crème fraîche épaisse
  • 30g de lait
  • 25g de beurre froid demi sel
  • 1/2 cac de  levure chimique
  • 3 figues séchées moelleuses
  • 1/8 cac herbes de provence

Pour la garniture :

  • 6 lamelles de magret séché
  • 2 rocamadour
  • 1 gros oignon
  • 1 cac de miel
  • 1/2 cac de graisse de canard
  1. Faites préchauffez votre four à 220°C.
  2. Préparez le confit d’oignon : coupez l’oignon en lamelles.
  3. Faites revenir les oignons à feu moyen dans la graisse de canard une dizaine de minutes à couvert en remuant de temps en temps.
  4. Découvrez, passez à feux doux et ajoutez le miel. Remuez bien. Les oignons doivent prendre une teinte marron clair.
  5. Retirez du feu et réservez.
  6. Préparez les scones : mélangez tous les ingrédients secs d’un côté (farine, sucre, levure, herbes et bicarbonate) et les humides de l’autre (lait, crème, vinaigre et éventuellement sirop d’érable).
  7. Ajoutez le beurre au mélange sec et sablez la pâte.
  8. Ajoutez le liquide aux ingrédients secs et mélangez brièvement (juste pour amalgamez grossièrement) pour former une boule compacte.
  9. Etalez la pâte sur 2cm d’épaisseur et détaillez 2 cercles de pâte à l’aide d’un emporte-pièce de 9cm de diamètre.
  10. Faites cuire 12-15 min au four jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés. Au besoin, s’ils colorent trop, couvrez les d’aluminium pour terminer la cuisson.
  11. Dressage : coupez les scones en deux.
  12. Ajoutez le confit d’oignon, puis le rocamadour, le magret, un filet de miel et couvrez avec l’autre moitié de scones.
  13. Servez aussitôt.

Jacket potatoes au Mont d’Or

Je reviens parmi toutes ces recettes de fêtes sur une recette fromagère spécial Hiver et Jean d’Alos. Alors non, le Mont d’Or ne se mange pas que fondu dans sa boîte ! Mais oui, il est vraiment sous son meilleur jour fondu accompagné de pomme de terre ! Donc j’ai préparé une petite recette de pomme de terre à la braise (de cheminée pour nous mais que l’on peut aussi faire au BBQ ou au four) pour mettre en valeur ce fromage.

Je lui ai associé des oignons fondants et caramélisés, du saucisson au poivre qui relève le tout et une crème épicée au paprika fumé…. C’est simple, rustique et savoureux ! Ma gourmandise me dictait de rajouter de belles lamelles de pickles en prime pour accentuer le côté un peu raclette, mais j’ai choisi d’être raisonnable

Pour 2 personnes :

Pour la pomme de terre :

  • 2 grosses pommes de terre Amandine
  • 4 tranches de saucisson au poivre
  • 2 belles tranches de 30g de Mont d’Or
  • 2 oignons
  • 5g de beurre
  • 15g de miel
  • 1 cas de vinaigre de cidre
  • 2 cac de ciboulette ciselée (pour le service)

Pour la crème épicée :

  1. Préchauffez votre four à 220°C.
  2. Emballez bien chaque pomme de terre dans de l’aluminium.
  3. Enfournez pour 45 à 55 min (selon la taille des pommes de terre). Puis retirez les pommes de terre de leur aluminium et poursuivez la cuisson 15 min pour faire craquer la peau.
  4. Pendant la première cuisson emballée, préparez les oignons caramélisés : coupez les oignons en lamelles.
  5. Faites les revenir dans le beurre dans une casserole à feu moyen pendant quelques minutes puis couvrez et laissez cuire 5 à 10 min. Remuez de temps en temps pour veiller à ce que cela n’accroche pas. Normalement, les oignons vont transpirer et cuire dans leur jus.
  6. Passez à feu doux et ajoutez ensuite le miel et le vinaigre. Mélangez bien, couvrez et laissez mijoter 5 min.
  7. Otez le couvercle et laissez réduire en mélangeant régulièrement.
  8. Lorsque vous faites croûter la peau de la pomme de terre, préparez la sauce : mélangez la crème avec toutes ses épices et la ciboulette.
  9. Dressage : sortez les pommes de terre et passez le four sur la fonction grill.
  10. fendez les pommes de terre en deux. Tartinez leur intérieur de crème au paprika.
  11. Répartissez ensuite les oignons puis le saucisson coupés en lanières.
  12. Recouvrez avec les tranches de Mont d’Or
  13. Passez sous le grill du four quelques minutes pour faire fondre le fromage et le gratiner.
  14. Parsemez de ciboulette ciselée et servez aussitôt avec de la salade verte.

Petite info complémentaire :

Pour la pomme de terre au four est connue dans beaucoup de cultures : jacket potatoes en Angleterre, Kumpir en Turquie… Chez nous, elle est remise au goût du jour par la chaîne de restaurants : la Pataterie. Choisissez une variété adaptée à la cuisson au four et plutôt de belle taille. La Samba par exemple ou la Russet Burbank

Pour la cuisson à la braise, comptez 15 à 20 min par face de la pomme de terre et selon sa grosseur.