Soupe de Grand-Mère au poulet et vermicelles

La bonne soupe des malades et des gens frileux ! Le bouillon au vermicelles. Bon là, c’est clairement la version de luxe puisqu’il s’agit du recyclage de mon bouillon de poule au blanc. Il y a donc les petits morceaux de poulet qui viennent de la carcasse, les légumes de la poule et des pâtes au blé complet plutôt que de tous petits vermicelles parce que je ne suis plus une enfant alors je veux des pâtes de grands !

Du coup, pour la quantité, c’est un peu selon votre appétit. Le fait d’avoir de vrais morceaux plutôt que des ingrédients mixés aide au sentiment de satiété (sans compter le volume de liquide qui prend vite de la place dans votre estomac). Avec ça, vous serez bien calé et réchauffé !

Pour 1 bol :

Ingrédients :

  • 25cl de bouillon de poule au pot
  • 40g de pâtes torti
  • la moitié des miettes de poulet de la carcasse
  • 1 carotte
  • 1 blanc de poireau
  • 1 cas de crème fraîche (pour la gourmandise)
  1. Portez le bouillon à ébullition. Quand il bout y faire cuire les pâtes le temps nécessaire (10min environ).
  2. Détaillez la carotte en rondelles et de même pour le poireau.
  3. Placez tous ces ingrédients avec le poulet dans une assiette creuse.
  4. Versez le bouillon et les pâtes par dessus et ajoutez une grosse noix de crème fraîche si le coeur vous en dit. A savourer bien chaud avec du pain grillé.

Soupe de brocolis au camembert et pain d’épices

Je me suis trouvée inspirée par la carbonade. Et puis avec ce temps pluvieux, j’avais envie d’un truc qui réchauffe bien mais qui reste nourrissant et savoureux. Ce n’est pas parce qu’on mange de la soupe que ce doit être fade !

Cette recette me fait un peu penser aux one pan pasta. On met tout dans la casserole et on attend que le charme opère ! Vous allez vous régaler avec cette soupe très onctueuse!

Pour 2 personnes :

Ingrédients :

  • 250g de brocolis (1 petite tête)
  • 40cl d’eau
  • 50g de pain d’épices (=5 tranches)
  • 50g de camembert
  • 1 cas de moutarde (facultatif)
  1. Dans une casserole, versez l’eau avec les fleurs de brocolis, le pain d’épices éventuellement tartiné de moutarde si vous aimez les plats un peu relevés et le camembert coupé en lamelles.
  2. Portez à ébullition avec un couvercle.
  3. Comptez 15min à partir de l’ébullition puis mixez bien le tout jusqu’à avoir un mélange bien lisse.
  4. Buvez bien chaud avec des tranches de pain d’épices grillées.

Ramen au magret de canard

Pour terminer mon magret de canard, j’ai eu l’idée de le convertir en un délicieux Ramen. Ce sont des pâtes baignant dans un bouillon accompagnées de diverses viandes, de légumes et d’algues Nori. Au départ, c’est un plat d’origine chinoise. Il fut définitivement importé au Japon à partir du XXeme siècle.

J’ai préparé un bouillon très rapidement, simplement avec quelques herbes et épices et des lamelles de magret. J’ai sélectionné mes ingrédients en fonction de mes envies : des champignons, un oeuf mollet et des haricots plats.

Pour 2 personnes :

Pour le bouillon :

  • 1L d’eau
  • 2 étoiles de badiane
  • 2 cac de citronnelle séchée
  • 1 cac de gingembre en poudre
  • 1 cac d’ail semoule (=ail séché)
  • 1 cac d’oignon séché
  • 1 kub or
  • 1 cac d’herbes de provence (ou un bouquet garni avec thym, laurier et persil)
  • 3 tranchettes de magret avec son gras (venant des 200g de magret)

Pour les ramen :

  • 80g de nouilles chinoises
  • 200g de magret de canard déjà cuit (dont 3 tranches pour le bouillon)
  • 100g de champignons variés
  • 100g de haricots plats (environ 6 haricots)
  • 2 oeufs
  • 3 tiges d’oignons nouveaux
  1. Confection du bouillon : coupez les haricots plats en tronçons et le magret en tranches assez fines. Brosser les coquilles d’oeufs. Ciselez les tiges d’oignons nouveaux.
  2. Mettez l’eau du bouillon à bouillir avec toutes les herbes, épices, les haricots plats, les champignons et le magret.
  3. Laissez frémir 10 min à couvert. Au bout de 5 min de cuisson, ajoutez les oeufs.
  4. Au bout des 10 min : sortez les oeufs, récupérez les champignons et les haricots puis filtrez le bouillon et mettez-y les nouilles à la place.
  5. Portez de nouveau à ébullition, dès que ça commence à bouillir, retirez la casserole du feu et laissez les pâtes gonfler 5 min.
  6. Dressage : répartissez les pâtes et le bouillon dans 2 assiettes creuses.
  7. Ajoutez les les champignons et les haricots plats.
  8. Ecalez délicatement les oeufs (attention, le jaune sera encore coulant), puis coupez les en deux et déposez les dans chaque assiette.
  9. Enfin ajoutez les tranches de magret et une petite poignée d’oignons nouveaux.

Petite info complémentaire :

J’ai choisi de sacrifier des tranches de magret pour apporter du goût et un peu de gras au bouillon. Si vous êtes juste niveau viande, remplacez les par 1 cube de bouillon de volaille et 1 cas de graisse de canard.

Soupe de butternut à la noisette et moutarde à l’ancienne

Une Nième soupe à base de courge mais cette fois-ci à la délicieuse saveur aigrelette, qui croque sous la dent, tout en ayant une base velouté. La noisette se marie à la perfection avec le petit goût beurré de la butternut (alias doubeurre en français) ! Pour un goût de noisette encore plus prononcé, privilégiez du potimarron à la place de la butternut ! Une recette prête très rapidement : 20 minutes grand maximum!

Pour 2 personnes :

Ingrédients :

  • 300g de chair de butternut (ou potimarron)
  • 20cl d’eau
  • 5cl de crème liquide
  • 30g de poudre de noisettes
  • 1 grosse cas bombée de moutarde à l’ancienne (30g environ)
  1. Coupez la chair en cubes. Désposez les dans une casserole avec l’eau. Faites bouillir une quinzaine de minutes.
  2. En fin de cuisson, ajoutez la crème liquide et la poudre de noisettes. Mixez longuement.
  3. Ajoutez en dernier la moutarde et mélange au fouet.
  4. Servez aussitôt !

Velouté de carottes au lait de coco et saveurs citronnées

[ratings]

Une soupe presque sucrée, d’une douceur étonnante avec pourtant une certaine dose de pep’s grâce à la citronnelle, à la coriandre et au gingembre! Un joli mélange un brin asiatique qui sera encore plus gourmand et riche si vous le faites avec de la crème de coco !

Pour 2 personnes :

Ingrédients :

  • environ 250g de carottes pelées (soit à peu près 4 carottes de taille moyenne)
  • 20 cl de lait de coco
  • 15 cl d’eau (un peu plus si vous voulez une soupe plus fluide)
  • 2 morceaux d’écorce de citronnelle séché
  • 1/2 cac de gingembre en poudre
  • 1/4 cac de coriandre
  1. Pelez vos carottes et coupez les en cubes.
  2. Disposez les dans une casserole avec le lait de coco, l’eau et la citronnelle.
  3. Portez à ébullition et laissez mijoter une bonne vingtaine de minutes.
  4. Otez les morceaux de citronnelle, puis mixez l’ensemble jusqu’à obtenir une soupe bien lisse.
  5. Enfin ajoutez les épices et mélangez.
  6. Servez aussitôt avec un peu de noix de coco râpée sur le dessus et une touche de crème fraîche.

 

Nage de Saint-Jacques au safran et petits légumes [Menu de Noël 2010]

[ratings]

Pour continuer sur mon Menu de Noël 2010, après le médaillon de veau à la sauce vanille et le dessert crousti-fondant, voici la première entrée!

J’avais pioché cette recette dans un Cuisine Actuelle hors série. J’avais envie d’une entrée bien chaude et d’une soupe élaborée pour le réveillon de Noël. Dans le jargon des soupes, il s’agit en réalité d’une bisque puisque ce potage est préparé à partir de crustacés puis liée à l’eau et au beurre.

J’avais eu la main un peu lourde sur le gingembre, du coup, ça chauffait pas mal la bouche, mais mis à part ça, c’était un très bon mélange, léger et agréablement relevé.

Si vous voulez éviter cet écueil, je vous conseille d’utiliser du gingembre en poudre, qui sera moins fort que du gingembre fraîchement râpé et juteux!

Pour 6 personnes :

Ingrédients :

  • 12 à 18 noix de saint-jacques
  • 6 jeunes carottes
  • 1 oignon
  • 200g de petits pois
  • 1cac de coriandre en poudre
  • 1/4 cac d’ail séché
  • 10cl de vin blanc
  • 75 cl d’eau
  • 50g de beurre
  • 2 cas d’huile d’olives
  • 1 dosette de safran
  • environ 2cm de gingembre pelé et râpé ou 2 cac de gingembre en poudre
  • 1 étoile de badiane
  1. Pelez les carottes et émincez finement l’oignon.
  2. Dans une sauteuse, faites suer l’ensemble à couvert 10 min avec l’huile.
  3. Ajoutez ensuite le vin blanc et faites réduire ce bouillon de moitié.
  4. Ajoutez l’eau avec l’ail, les épices et un peu de sel et de poivre. Laissez cuire 10 min.
  5. Ajoutez ensuite les petits pois et poursuivez la cuisson 5min.
  6. Coupez les Saint-Jacques en 2 dans l’épaisseur, et ajoutez les au bouillon, et faites frémir quelques minutes.
  7. Passez cette soupe à la passoire pour séparer le bouillon des légumes et des Saint-Jacques.
  8. Répartissez les légumes et les Saint-Jacques dans les assiettes de service.
  9. A feu doux, incorporez progressivement le beurre au bouillon en fouettant . Donnez un coup de mixeur puis nappez les légumes de bouillon.

Petite info complémentaire :

Si vous ne trouvez pas de carotte nouvelle, prenez des carottes classiques que vous coupez en fines juliennes.

Soupe potiron-châtaigne (et lardons)

Il existe une autre soupe de potiron que je trouve délicieuse : le velouté de potiron à la châtaigne. C’est un de mes amis qui à force de me narguer avec sa délicieuse soupe, a réussi à fini par me convaincre de m’en faire! J’ai presque suivi toutes ses instructions orales, aux lardons et au cube de bouillon près. Je préfère rajoutez du sel et du poivre à ma convenance plutôt que d’utiliser des cubes. Et puis j’avais envie d’un petit goût de salé en plus et de quelque chose à « mâcher » dans ma soupe, d’où l’ajout de lardons.

J’ai 2 petites suggestions pour vous dans les infos complémentaires pour améliorer cette soupe.

La récolte des châtaignes commence à partir d’Octobre en général, alors profitez en pour aller vous promener!

Pour 2 personnes:

Ingrédients :

  • 400g de chair de potiron
  • 200g de châtaignes ou marrons en boîte
  • 1/2 barquette de lardons (75g)
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 25cl d’eau
  • sel, poivre et/ou muscade
  • 2 cas de crème fraîche
  1. Découpez la chair de potiron en gros dés.
  2. Dans une grande casserole, faites revenir les lardons. Mettez les de côté et enlever l’excédent de jus de cuisson dégorgé par les lardons.
  3. A la place mettez y à caramélisez les châtaignes avec le sucre vanillé.
  4. Ajoutez ensuite les dès de potiron, et faites les légèrement dorer.
  5. Mouillez avec l’eau, ajoutez un peu de sel et de poivre.
  6. Laissez cuire une vingtaine de minutes à couvert.
  7. Quand la chair de potiron est molle, mixez la soupe pour la rendre bien lisse. Rectifiez l’assaisonnement.
  8. Ajoutez la crème fraîche et servez cette soupe parsemée de lardons.

Petite info complémentaire :

Après dégustation, je vous conseillerai de remplacer les lardons par de fines tranches de bacon grillées au point de devenir croquantes…

Et raffinement ultime : faites griller vos châtaignes à la cheminée avant de les incorporez à votre soupe ! Cela apportera un petit goût de fumé absolument divin!

Ils ont testé :

Rosa de la Cuisine de Rosa avec une variante au fromage de chèvre plutôt qu’aux lardons

Velouté au potimarron, bière et comté

[ratings]

Cette soupe s’apparente presque à une fondue tellement elle est gourmande et épaisse! Entre le comté et la bière, cela a un bon petit goût de « terroir » automnale. Servie bien chaude, on voit les filaments de fromage qui s’étirent de la cuillère à soupe ! Et puis présenter sa soupe dans une soupière naturelle, ça en jette!

On est en plein dans la saison des courges alors profitez en pour en cuisiner. Dans les semaines à venir, je vais proposer plusieurs recette à base de cet ingrédient et de ses cousins : le potiron, la citrouille, la butternut… Ils sont tous interchangeables!

Cette fois-ci, j’ai opté pour du potimarron pour faire plaisir à ma maître de thèse qui a besoin de la peau et des graines de potimarron (et de butternut) pour ses expériences.

Pour 2 personnes:

Ingrédients :

  • 1 potimarron (j’ai du en retirer environ 400g de chair, j’ai oublié de peser -_- )
  • 10 cl de bière (brune de préférence) *
  • 15 cl de lait *
  • 80g de comté (râpé ou non)
  • 1 pincée de poivre
  • crème liquide (facultatif)
  1. Découpez le « chapeau » de la courge, puis extrayez les graines.
  2. Ensuite, raclez la chair le plus possible. Mettez la de côté. Armez vous de patience! Personnellement, j’ai obtenu les meilleurs résultats en grattant avec une cuillère à soupe!
  3. Découpez votre comté en petits dès (pas besoin si vous l’avez pris râpé).
  4. Faites cuire la chair dans une casserole avec la bière et le lait et une pincée de poivre une dizaine de minutes à couvert à feu moyen (faites attention à ce que cela ne déborde pas, cela peut vite arriver avec le lait).
  5. Rajoutez le fromage et faites cuire encore 5 minutes le temps de le faire fondre.
  6. Mixez bien le tout pour lisser. Rajoutez un peu de lait, si le mélange vous parait trop épais.
  7. Versez cette soupe dans votre courge évidée et servez immédiatement avec une spirale de crème sur le dessus pour le petit plus déco!

Petite info complémentaire :

* Pour la quantité de liquide, je fais à l’à peu près. Sachant que la courge va rendre de l’eau à la cuisson, il vaut mieux en mettre moins et rajouter un peu de liquide après si on trouve la soupe trop épaisse plutôt que l’inverse!

Pas besoin de saler grâce au comté.

Soupe à l’oignon

[ratings]

Pour moi, c’est la soupe des fêtards. Celle que l’on prend en rentrant de soirée ou que l’on sert en fin de mariage, voire même au nouvel an. Elle n’a pas son pareil pour réchauffer ! Elle est idéale pour un repas du soir avec une salade ou en entrée l’hiver.
En principe, comme les oignons sont cuits longtemps, il ne doit pas y avoir de problèmes de digestion.

Pour 2 personnes:

Pour la soupe :

  • 3 petits oignons ou 2 moyens
  • 15g de beurre
  • 50cl d’eau
  • 5cl de vin blanc
  • 1 cas de farine
  • 1 cube de bouillon de volaille

Pour le service:

  • pain rassis
  • gruyère (au moins 50g, je dirai, si vous êtes bien gourmands)
  1. Coupez les oignons en fines lamelles ou en petits dés.
  2. Dans une casserole, faites fondre le beurre pour y faire dorer les oignons.
  3. Quand ils sont dorés, enrobez les de la farine et laissez roussir un petit peu.
  4. Quand (et si) cela commence à accrocher au fond de la casserole, mouillez avec le vin blanc. Laissez épaissir un tout petit peu puis ajoutez l’eau avec le cube de bouillon émietté.
  5. Laissez bouillir une quinzaine de minutes.
  6. Pendant ce temps, découpez votre pain rassis en petits morceaux. Et préchauffez le grill de votre four.
  7. Versez votre soupe dans 2 bols résistants à la chaleur, parsemez des croûtons de pain, puis saupoudrez allègrement de gruyère.
  8. Passez au grill environ 5 minutes le temps de bien faire fondre et grésiller le fromage.
  9. Réchauffez vous bien !

Petite info complémentaire :

Attention de ne pas vous brûler avec ! Cette soupe est vraiment bouillante au sortir du four !