Pommes de terre sautées à la graisse de canard

Ma grand-mère excellait pour faire des pommes de terre sautées. Ma mère et mes soeurs m’en ont toujours parlé ! Elle coupait ses pommes de terre en tranches très fines et les faisait cuire dans une grande poêle en les retournant une par une ! Quand on sait la quantité de petits-enfants qu’elle avait, on ne peut contester le fait que ma grand-mère était très patiente  !

Aujourd’hui je me fais aussi des pommes de terres sautées, souvent pour agrémenter mes salades (comme ici ou ), je n’ai pas sous savoir-faire ni sa patience, mais je les fais rissoler dans de la graisse de canard et je les agrémente d’herbes de provence et de piment d’Espelette pour apporter plus de saveurs.

Après le Jambon braisé au Porto, voici donc ma deuxième participation au défi du mois de Mars 2015 sur le thème des Recettes de Grand-Mère de Recette.de .

Pour 2 personnes :

Ingrédients :

  • 300g de pommes de terre grenailles
  • 15g de graisse de canard
  • 1/2 cac de piment d’Espelette
  • 1 cac d’herbes de provence
  • 1 cac  de fleur de sel
  1. Brossez les pommes de terre et coupez les en lamelles.
  2. Plongez les dans une casserole d’eau froide que vous portez ensuite à ébullition.
  3. Dès le début de l’ébullition, égouttez les pommes de terre et essuyez-les.
  4. Dans une grande poêle, faites fondre la graisse de canard, quand elle est bien chaude, déposez-y les pommes de terre.
  5. Faites cuire une trentaine de minutes en remuant souvent pour les que les pommes de terre s’enrobent bien de graisse et dorent toutes.
  6. A mi cuisson ajoutez les herbes de provence ainsi que le piment d’Espelette. Ajoutez la fleur de sel au moment de servir.

Petite info complémentaire :

Je préfère garder la peau sur mes pommes de terre. Ca leur donne un petit côté rustique. De plus, je préfère les grenailles car une fois en rondelle, leur diamètre est plus homogène et j’obtiens des rondelles plus régulières.

Potée limousine / auvergnate


[ratings]

Après le boeuf bourguignon et le lapin aux pruneaux, voici un autre grand classique du terroir français : la potée ! Le principe de ce plat est de cuire longtemps dans son bouillon, il tient son nom du plat (le pot) dans lequel il est préparé. Il existe pas mal de variantes, mais ma préférée reste l’auvergnate très proche de la potée limousine : du chou vert, des pommes de terre, du poireau, des carottes et des navets qui mijotent longuement avec du petit salé et de la poitrine fumée. Rajoutez par là-dessus des saucisses fumées ou des chipolatas et vous obtenez un repas complet et copieux, propice aux flatulences!

Tous les bons ingrédients de la potée !

Bon, l’astuce pour éviter de passer l’après-midi à vous tortillez sur votre chaise pour éviter de lâcher un gros pet, c’est de faire blanchir le chou (on le fait bouillir 10 minutes) avant de le cuire vraiment. Ca le rendra plus digeste. Mais à réserver pour un dimanche de préférence. D’une part parce qu’il faut du temps pour la préparer cette potée! Et d’autre part, parce qu’il va bien vous falloir tout un aprem à roupiller pour digérer tout ça !

C’est un très bon plat familial et peu cher, qui nous fera invariablement penser à nos grands-mères !

A titre indicatif, il m’a fallu environ 12€ pour mes proportions (sachant que j’ai pris un kit « mini potée » où il y avait le jarret, du maigre de porc ainsi que 2 saucisses fumées, en gros près de 1,3kg de viande, sans compter la poitrine fumée…), ce qui revient à 3€/personne. Mais soyons honnêtes et réalistes, avec tout ça, il y a bien de quoi nourrir 6 personnes tranquille… Du coup ça fait environ 2€/personne.

Pour 4 personnes (très affamées) :

Ingrédients :

  • 1 jarret de porc demi sel (environ 700g) ou du petit salé
  • 2 tranches de poitrine fumées (environ 150g)
  • 4 saucisses fumées ou 4 chipolatas
  • 1 chou vert (frisé ou pommé)
  • 4 carottes moyennes (ou plutôt petite)
  • 4 navets pas trop gros
  • 4 pommes de terre moyenne
  • 1 poireau
  • 1 cac d’ail séché
  • 1 bouquet garni (persil, thym et laurier)
  • poivre
  1. Epluchez et lavez les légumes.
  2. Coupez le chou en 4 et retirez le trognon dur au bas de chaque quartier. Coupez le poireaux en 3 tronçons (blanc, vert et feuilles) et les navets en 2 (ou 4 s’ils sont un peu gros).
  3. Faites bouillir 2 grands volumes d’eau :
      1. Dans le premier : ébouillantez le chou 10 min avant de l’égoutter et de bien l’essorer.
      2. Dans le deuxième :  mettez y le jarret et la poitrine fumée, écumez pendant 10 min.
  4. Ajoutez les légumes (SAUF les pommes de terre) à la marmite de viandes. Ajoutez dans la foulée le bouquet garni, l’ail et du poivre.
  5. Laissez mijoter 1h30 à petite ébullition. Sinon 20-30 min à la cocotte-minute.
  6. Ajoutez enfin les pommes de terre et prolongez la cuisson 30 min.
  7. Juste avant le service, faites cuire les saucisses.
  8. Egouttez les légumes et disposez les dans un grand plat. Posez les viandes par dessus.

Petite info complémentaire :

Pour évitez que ce ne soit trop salé, laissez tremper le jarret une demie journée dans de l’eau.

Le bouillon de cuisson peut tout à fait être recyclé en soupe aux vermicelles.

La Pataterie

Voici une chaîne de restaurants que je trouve particulièrement sympathique et bon marché. Oubliez tout de suite vos envies de grandes cuisines, l’esprit c’est plutôt bonne franquette et repas qui tient au corps dans un cadre rustique et campagnard. J’ai découvert et testé cette enseigne à St-Lô (à retenir : ça tombe parfois dans les mots fléchés avec le fleuve Aa ^^) dans la Manche. Elle est située juste à côté de la gare et du complexe de cinema en bordure de la Vire. C’est vraiment un cadre très agréable.

Le concept est simple et tourne (principalement) autour de la pomme de terre. C’est la variété Spunta, réputée pour donner de très gros tubercules, qui est à l’honneur. Armez vous d’une solide fringale car vous allez pouvoir vous rassasier à pas cher!

Le cadre est volontairement fermier : vieilles affiches publicitaires, anciens ustensiles ménagers et agraires. L’ensemble a une allure d’étable ou de grange bien rénovée avec son sol en carrelage imitation brique, ses tables, chaises et murs en bois, sans compter la charpente apparente! J’ai bien aimé cette ambiance. Le fond musical est tranquille et n’empêche pas la conversation. 

Le menu phare, c’est la Pom’s au four : une grosse pomme de terre cuite au four avec une gamme de garnitures très variée, allant du simple 3 fromages, à la Ch’ti (au maroilles) en passant par la Norvégienne (au saumon) ou la Savoyarde (reblochon, jambon cru) .
La pomme de terre est en plus servie avec de la salade mélangée et un petit pot de sauce crémeuse aux fines herbes et légèrement aillée (comme si on avait mélangé un tout petit peu de Boursin avec une belle dose de crème fraîche bien épaisse). Les portions sont très généreuses, en dehors de la taille particulièrement copieuse de la pomme de terre. Vous ne risquez pas de sortir de là avec la faim qui vous tenaille le ventre!

Personnellement j’ai opté pour une forestière (du filet de poulet fumé avec une sauce parfumée aux champignons). Je me suis régalée. La sauce était vraiment délicieuse. J’ai simplement déploré l’absence de vrais champignons sur ma pomme de terre.

Une magnifique forestière

Mais pas de panique, il n’y a pas que ça sur la carte! Vous pouvez toujours optez pour un gratin, des salades, des burgers (où le pain a été remplacé par des galettes de pommes de terre) ou encore des fondues, voire même des viandes grillées comme dans une brasserie! La carte est vraiment très riche et variée! Mais rien de dépasse les 16€, comptez même plutôt 12€ en moyenne.

un gratin au saumon

Nous avons été servies relativement vite. Il y a moyen en semaine de demander à être servie en 15 min pour les personnes pressées ou ayant des impondérables. De même, ils proposent des menus Entrée/Plat ou Plat/Dessert voire même Entrée/Plat/Dessert (je déconseille, j’ai déjà peiné à venir à bout de ma pomme de terre) ! Je tenterais bien à l’occasion leur Panier Cajun (onion rings, bouchées au camembert, frites de patates douces)…

Si jamais ça ne suffisait pas, ils ont une carte des desserts, qui commence à vous narguer dès que vous êtes installés étant donné qu’elle vous sert de set de table et qui défie toute concurrence! Un choix très vaste pour un prix modique comparé à la plupart des restaurants qui gonflent sans raison le prix de leurs desserts !

J’ai vraiment eu du mal à trancher. J’ai réussi à aller raison et gourmandise en me laissant séduire par un fondant au coeur de framboise et cerise. C’était parfait, j’avais tout pour combler ma gourmandise (sans chocolat pour une fois!) : de la chantilly, un petit gâteau gourmand, de la glace et de la crème anglaise!

Ce petit gâteau était servi chaud. Il a une texture aérée, pas facile à décrire. Le dessus était croustillant grâce à couche de sucre à peine caramélisé, mais l’intérieur était moelleux avec une texture très alvéolée. Je dirai bien spongieuse mais le gâteau ne ressemblait en rien à un baba gorgé de sirop.

Un repas très agréable de bout en bou, avec des serveurs alertes et réactifs. Nous n’avons pas eu à attendre entre nos plats. On nous a même laissé le choix de patienter avant de nous apporter notre dessert ! Je n’avais encore jamais vu ça dans un restaurant. En général, vous patientez soit parce qu’on vous a oublié, soit parce qu’ils n’arrivent pas à suivre en cuisine, mais jamais parce qu’on vous en fait la proposition!

Au final, une enseigne que je recommande avec enthousiasme pour les amateurs de cuisine simple, mais rassasiante, qui souhaitent se faire plaisir sans se ruiner.

Résumé

« La Pataterie »
Indescriptible
Plat : ± 12€
Menu : 14,5 / 17,9€
Desserts : ± 5,90€ 

 

Lu-Dim :
11h45-14h
18h45-22h 

Esplanade Jean Gremillon
50000 St Lô

02 33 57 35 21

Leur site internet

Les ⊕⊕⊕ Les Θ
TRES BON rapport qualité/prix
Grande surface d’accueil
Offre très vaste

Poêlée d’automne

[ratings]

Une poêlée un peu longue à préparer (environ 45 min) mais qui est pleine de couleurs, savoureuse et relativement pauvre en matières grasses! Un repas complet tout en un!

On dit qu’il faut de tout pour faire un monde et bien il en va de même pour les poêlées. Celle-ci rassemble des haricots plats, des pommes de terre rôties au four, des marrons, de la carotte, de l’oignon, des champignons et des lardons!

Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 4 petites pommes de terre (200g)
  • 1 barquette d’allumettes de lardons (150g)
  • 1 carotte (80g)
  • 1 petit oignon (40g)
  • 6 haricots cocos (100g)
  • 100g de champignons variés (un mélange congelé est très bien)
  • 150g de marrons cuits
  • 5cl d’eau
  • 1 cac de fond de veau
  1. Préchauffez votre four à 200°C.
  2. Préparez les légumes : brossez les pommes de terre et coupez les en 8. Equeutez les haricots plats et coupez les en tronçons. Pelez la carotte et coupez la en rondelles. Emincez finement l’oignon.
  3. Mettez les pommes de terre à cuire sur la plaque de votre four pendant environ 20-25min en les retournant de temps en temps.
  4. Pendant ce temps faites bouillir de l’eau.
  5. Quand l’eau bout mettez y à cuire les haricots plats et la carotte en rondelles pour 5-8 min. Ils doivent rester croquants.
  6. Commencez la cuisson de la poêlée: dans une poêle, faites revenir l’oignon. Puis ajoutez les lardons. Comptez à peine 5 min.
  7. Ajoutez les champignons, ainsi que la carotte et les haricots plats. Laissez cuire à feu moyen 5 à 10 minutes selon le degré de congélation des champignons.
  8. Baissez à feu doux et ajoutez les marrons avec le fond de veau dilué dans l’eau. Remuez doucement de manière à ne pas trop écraser, ni casser les marrons tout en les faisant réchauffer.
  9. Quand les pommes de terre sont un peu dorée avec la peau fripée et croustillante, ajoutez les à la poêlée et faites cuire encore 5 min. Mélangez bien de manière à tout enrober de sauce (assez épaisse).
  10. Servez aussitôt.

Pommes de terre farcies au saint marcellin

[ratings]

Un recette facile et nourrissante, adaptable à l’envie selon ce qu’il y a dans votre frigo! Petit bémol : elle réclame pas mal de temps de cuisson au four. Mais ce sera plus rapide, chaleureux et hivernal, si vous faites cuire ces pommes de terres dans les braises de votre cheminée, enrobées dans du papier d’alu… Dieu que la cheminée de ma maison me manque!

Cela fait un bon petit repas du soir!

Je m’excuse au passage pour ces photos jaunâtres. Mon appareil photo est très capricieux. Il n’aime que la lumière naturelle. Malheureusement en ce moment, je pars au boulot : il fait nuit et quand je rentre il fait nuit (et c’est pas près de changer!) alors pas trop le choix!

Pour 2 personnes

Ingrédients :

  • 4 pommes de terre moyennes
  • 1 barquette d’allumettes de bacon
  • 1 saint marcellin (80g)
  • 2-3 cas de crème liquide
  • 1 cas de basilic haché ou d’herbes de Provence
  • gros sel
  • gruyère pour le gratinage (facultatif)
  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Lavez et brossez bien vos pommes de terre. Frottez la peau avec du gros sel.
  3. Faites cuire les pommes de terre avec leur peau 40 à 60 min selon leur taille, de manière à obtenir une peau bien croustillante.
  4. Sortez les pommes de terre du four et coupez les en deux.
  5. Videz la chair avec une petite cuillère en prenant soin de laisser une petite marge sur la peau.
  6. Mélangez le saint marcellin, la crème, les allumettes de bacon et le basilic à la chair des pommes de terre.
  7. Ajustez l’assaisonnement (sel/poivre).
  8. Farcissez les pommes de terre évidées de ce mélange. Saupoudrez éventuellement le dessus de gruyère.
  9. Faites cuire encore 10 min au four.
  10. Servez arrosé d’un filet d’huile d’olive avec de la salade.

Salade de gésiers confits

[ratings]

Voilà une salade tout à fait complète : un apport de protéine grâce aux gésiers, de la verdure, des sucres lents avec les pommes de terre, un produit laitier avec le gruyère et un peu de matière grâce au gras de cuisson des gésiers et aux noix.

Les gésiers sont une partie de l’estomac des oiseaux. C’est un muscle qui sert à broyer les graines que les volailles ingèrent. Elles avalent aussi des cailloux pour faciliter le broyage, qui vont s’user au fur et à mesure.

Si vous voulez un assaisonnement supplémentaire, je vous conseille de l’huile de noix et du vinaigre balsamique. Vous pouvez transformer ces proportions en entrée pour 4 personnes.

Pour 2 personnes:

Pour la salade:

  • 200g de gésiers confits
  • 20g d’emmental
  • 6 tomates cocktails
  • 2 pommes de terre moyenne
  • poivre
  • herbes de Provence
  • 1 cœur de laitue ou salade variée

Pour le dressage:

  • cerneaux de noix
  • ciboulette
  1. Pelez les pommes de terre et coupez les en dés.
  2. Faites revenir les gésiers dans un poêle. Réservez les. Faites ensuite revenir les pommes de terre avec un peu d’herbes de provence et du poivre dans le gras des gésiers pendant une vingtaine de minutes, en les remuant de temps en temps.
  3. Remettez les gésiers 5 min avec les pommes de terre pour les réchauffer.
  4. Découpez la salade en lanière et le gruyère en dés.
  5. Coupez les tomates cocktails en 4.
  6. Dressage : disposez la salade dans les assiettes, ajoutez les morceaux de tomates et de gruyère. Ajoutez les gésiers et les pommes de terre sautées. Parsemez de noix et de ciboulette ciselée.

Petite info complémentaire :

Je m’étais tatée à rajouter des champignons de Paris frais émincés…

Salade estivale

[ratings]

Une salade agréable l’été et pour les pique-niques. Cela peut aussi servir de petite entrée.

Pour 2 personnes:

Pour la salade:

  • 2 pommes de terres de taille moyenne
  • 1 cœur de laitue
  • 2 tranches de saumon fumé
  • 2 tomates
  • 1/2 melon

Pour la vinaigrette :

  • 2 cas huile
  • 1 cac vinaigre de cidre ou de jus de citron
  • 2 cas vin blanc
  • cerfeuil ou à default persil
  • poivre
  1. Faites bouillir une casserole d’eau salée. Pelez et coupez les pommes de terre en dés. Faites les cuire dans l’eau bouillante une dizaine de minutes.
  2. Préparez la vinaigrette en mélangeant vigoureusement tous les ingrédients ensemble.
  3. Egouttez les pommes de terre et arrosez les de vinaigrette. Laissez refroidir.
  4. Coupez la tomate en dés et réalisez des billes de melon à la cuillère parisienne. Découpez le cœur de laitue et le saumon fumé en lanières.
  5. Dressage : disposez la salade en premier, puis les pommes de terre. Ajoutez ensuite le melon et la tomate. Terminez par le saumon fumé.