Gramajo de patates douce au chorizo et maroilles

Voici une spécialité d’Argentine revue à ma façon : le gramajo. Il s’agit en général de frites de pommes de terre coupées très fin, cuites avec du jambon et de l’oeuf brouillé. C’est un peu le même principe que la poutine. J’ai découvert ce plat délicieux chez El Chivito. J’ai voulu m’en refaire presque immédiatement mais en adaptant pour avoir une recette encore plus automnale.

Au final, j’ai préparé des frites de patates douces avec une pointe de paprika fumé et de 4 épices, que j’ai agrémenté de chorizo et de maroilles avec un peu d’oignon nouveau pour la couleur et l’assaisonnement. J’ai adoré le résultat. En terme de goût, c’était particulièrement harmonieux. Les arômes étaient assez forts mais sans se masquer les uns les autres. C’est un plat complet et très gourmand.

J’en profite pour participer au Cata Cooking Challenge #11, qui met à l’honneur les pays d’Amérique pour le mois de Novembre.

Pour 1 personne :

Pour les frites :

  • 250g de patate douce
  • 2 cac d’huile de noisette
  • 1/2 cac de Mélange Country Potatoes Ducros
  • 1/8 cac de 4 épices

Pour le reste :

  • 50g de chorizo (doux ou fort)
  • 30g de maroilles
  • 1 oeuf
  • 1 oignon nouveau avec sa tige
  1. Préparez les frites : lavez bien la peau de la patate douce puis coupez la patate douce en julienne sans la peler.
  2. Mélangez l’huile avec les épices et enduisez en les frites. Brassez bien avec vos mains pour bien les enrober.
  3. Dans une grande poêle, faites cuire les frites à feu fort. Remuez régulièrement pour qu’elles dorent. Comptez une quinzaine de minutes.
  4. Préparez la garniture : émince la partie blanche de l’oignon nouveau. Coupez le chorizo en rondelles, puis les rondelles en deux. Coupez le maroilles en dés.
  5. Dans une petite poêle, faites revenir l’oignon en même temps que le chorizo.
  6. Quand l’oignon est translucide, ajoutez l’oeuf et même temps que les dés de maroilles et mélangez bien à l’aide d’une spatule pour brouillez l’oeuf.
  7. Ajoutez les frites et mélangez plus délicatement pour bien les enrober.
  8. Ciselez la partie verte de l’oignon. Parsemez en sur le gramajo et servez aussitôt.

Petite info complémentaire :

J’ai passé mes frites 10 min au four à 200°C après la cuisson à la poêle pour leur donner un peu plus de croustillant, mais sachant qu’elles vont se ramollir avec la préparation à l’oeuf, ce n’est pas très important.

El Chivito : l’Argentine à Bordeaux

En général, c’est toujours moi qui choisis les restaurants. Pour une fois, je me suis laissée guider par mon homme et je ne l’ai pas regretté. Il m’a fait mettre les pieds dans un type de restaurant que je ne côtoie absolument pas : un argentin !

Autant, je me fais à l’occasion des fajitas ou des empanadas chez moi, que je n’avais jamais vraiment mangé dans un restaurant hispanique ou latino ! On peu dire que je n’ai pas été déçue du voyage !

Les prix affichés sur la carte de leur site ne sont plus à jour

L’ambiance est au rendez-vous, musique latine assez forte, affiche à l’humour pince-sans-rire et un peu décalé, des tables hautes en bois avec leurs tabourets, guirlande lumineuse autour du bar. Le résultat est très convivial et presque festif. Il y a de fortes chances pour que votre popotin se trémousse pendant votre repas. Attention, l’endroit est couru et fréquenté par les gens du cru. Pensez bien à réserver si vous souhaitez y venir à plusieurs et pouvoir vous éterniser un peu. Nous sommes arrivés vers 19h45 et il n’y avait encore personne, mais moins de 30 min plus tard, la salle était pleine. On nous avait prévenu que l’intégralité du restaurant était réservé à partir de 21h…

La carte est composée à la fois de plats typiques et de saveurs plus « adaptées ». Je tiens pour exemple les empanadas (ces chaussons farcies que l’on retrouve partout en Amérique du Sud) qui sont en général plutôt au boeuf, mais qu’on pouvait choisir ici garnis d’un mélange caprese (mozza, basilic, tomate = plutôt italien tout ça !). L’avantage tip top de l’endroit : des plateaux à partager entre 1, 2 ou 3 personnes avec leurs spécialités : nachos, empanadas, quesadillas, tacos … C’est suffisante en terme de quantité et cela revient à peine à 13€ / personne. Sinon, ils font aussi des tapas, des assiettes très complètes et des sandiwchs bien indécents comme ceux que l’on peut voir sur le blog Je Cuisine Donc Je Suis.

Nous avons opté pour un plateau Dégustation, composé de : empanadas caprese, tacos, nachos et du gramajo (une spécialité qui serait l’équivalent d’une poutine argentine !!). Pour une première expérience, j’ai trouvé cela bon. Je ne raffole pas vraiment des nachos, mais je me suis régalée sur le gramajo. Le guacamole était d’un soyeux très agréable sur la langue mais très peu relevé. Je pense que les empanadas auraient souffert un peu plus de cuisson, mais j’ai bien aimé la garniture caprese, même si le rendu était un peu gras. Même petit constat sur nos tacos au boeuf. Je m’attendais vraiment à ce que ce soit plus épicé. Au final, ce n’est pas plus mal ! C’est plus accessible.

En quelques mots, c’est une adresse pas mal pour une réunion entre copains ou un afterwork. La nourriture est bonne, sans être trop recherchée pour un prix correct. C’est convivial et dans l’esprit bonne franquette.

Résumé

« EL Chivito »
Argentin, Latino
Plateau à partager : 26€ pour 2
Ma-Je : 12h-14h30
19h-23h

Sur Place
A emporter

Arrêt Place du Palais ou Ste Catherine (Tram A)
19 rue du Cerf-volant
33000 Bordeaux

05 56 48 21 34


Page Facebook
Site internet

Les ⊕⊕⊕ Les Θ
Authenticité
Ambiance joyeuse et festive
Bruyant

Empanadas au boeuf mode carotte

J’ai vu passer tellement de recette d’empanadas ces derniers temps que j’ai voulu en faire aussi. Il s’agit d’une spécialité d’Amérique du Sud et principalement d’Argentine. Bien souvent, ces chaussons de pâte sont garnis d’un mélange de viande hachée, de raisins, d’olives, de tomate, d’œuf et d’un peu de fromage.

J’avais un tout petit reste de steak (des brochettes yakitori au fromage). Alors je l’ai mitonné en pseudo boeuf carotte : un peu de sauce tomate, des petites carottes vapeur, du lard et du vin blanc. La farce était prête. Improvisation de la pâte avec de la farine complète, un peu de graisse de canard (à la place de la margarine) et une pincée de 4 épices pour la forme. Un façonnage en chausson et le tour était joué !

Au final, c’est une manière très pratique d’accommoder un reste de boeuf (bourguignon, carotte, daube …). Sans compter que cela fait des plats à emporter et à grignoter sur le pouce vraiment agréables.

Pour 2 personnes :

Pour la farce :

  • 50g de boeuf haché
  • 20g d’oignon
  • 20g de petites carottes nouvelles cuites
  • 10g de lardon (1/2 tranche de jambon fumé)
  • 2 cas d’eau
  • 1 cas de vin blanc
  • 1 cas de concentré de tomate
  • 1/2 cac d’huile d’olive
  • 1/4 cac d’ail semoule
  • 1 pincée d’herbe de provence

Pour la pâte :

  • 40g de farine de blé complète
  • 20g de farine de blé T55
  • 5g de graisse de canard ou saindoux
  • 6 cac d’eau
  • 2 cac de lait
  • 1/8 cac de levure chimique
  • 1/8 cac de 4 épices
  • 1/8 cac de poivre 5 baies
  • 1 pincée de sel
  1. Préparez la farce : émincez finement l’oignon et les lardons. Coupez les carottes en petits tronçons.
  2. Mélangez le vin blanc avec l’eau, le concentré de tomate et les herbes de provence.
  3. Faites revenir l’oignon dans la poêle avec l’ail. Quand il est fondant ajoutez la viande et les lardons.
  4. Une fois que la viande est bien cuite, mouillez avec le liquide et poursuivez la cuisson 5 min.
  5. Retirez du feu et incorporez les carottes cuites au reste de la farce. Réservez.
  6. Préparez la pâte : mélangez les farines avec les épices et la levure.
  7. Creusez un puits, versez au centre la graisse fondue avec le lait.
  8. Malaxez avec vos doigts et mouillez petit à petit avec l’eau jusqu’à pouvoir amalgamer la pâte. Vous devez à la fin de votre pétrissage obtenir une pâte lisse et souple.
  9. Façonnage : divisez la pâte en deux.
  10. Etalez chaque pâton en un ovale très fin.
  11. Déposez 1 belle cas de garniture au centre. Mouillez légèrement du bout du doigt la pâte autour de la garniture.
  12. Rabattez la pâte à 1 cm du bord inférieur et appuyez avec vos doigts pour souder la pâte autour de la garniture.
  13. Repliez le reste de pâte sur elle-même en formant de petits plis.
  14. Placez au frais le temps de préchauffer le four à 200°C.
  15. Badigeonnez la surface de jaune d’oeuf et percez quelques trous à la surface des chaussons pour éviter qu’ils explosent à la cuisson.
  16. Enfournez pour 20 min. Ils doivent être légèrement gonflés et dorés. Servez tiède ou froid avec une salade verte.