Menu de Noël 2020

Covid oblige, les fêtes se font en format réduit. Nous étions 4 à l’occasion, bien espacés sur la table avec ses rallonges qui nous avait accueillis à 8 l’année passée. J’ai laissé les obligations du repas à ma mère et je me suis réservée le dessert. Une gigantesque bourriche d’huîtres du Cotentin est arrivée à l’improviste dans le menu pour notre plus grand plaisir !

Pour ne pas changer, ma mère a encore repeint son salon. D’un mélange bigarré, nous sommes passés un un tamdem blanc et bleu profond très apaisant et parfait pour aller avec les guirlandes multicolores et apporter une ambiance chaleureuse pour Noël.

Pas de messe de minuit cette année non plus, nous avons commencé à diner assez tôt, et (comble de la tricherie) nous n’avons même pas attendus minuit pour faire un sort aux cadeaux au pied du sapin.. Bon nous n’étions plus à une entorse près, vu que le petit Jésus de notre crèche était déjà installé bien avant le 24 …

Après notre plantureux repas et une pause vaisselle (que toutes les familles en détresse de lave-vaisselle pour les fêtes me laissent un commentaire !), nous nous sommes lancés dans des jeux de société en famille : un blanc manger coco qui a ravit les 3 générations autour de la table, un cranium qui est vite venu à bout de notre perspicacité toute relative passé minuit et enfin un triomino.

D’ailleurs, j’engage un débat tout de suite à ce sujet ! Je persiste à penser que pour poser un triomino, il faut juste que les chiffres du bord correspondent mais pas forcément la pointe… J’ai réussi à faire juris prudence avec ce vide juridique des règles auprès de ma mère, mais ma soeur a été beaucoup moins complaisante !


Cette année, j’ai choisi de faire un bataillon de pains au lait pour le petit déjeuner de Noël plutôt que de la brioche. Ma mère était aux anges ! Allez, j’arrête de vous faire patienter, voilà notre menu de réveillon !


Menu de Noël 2020

Toasts variés
(saumon fumé crème au citron / Houmous au citron vert et câpres / tartinade de saumon fumé et crevettes / tarama et crevette)

Huîtres au naturel

Terrine de foie gras mi-cuit
à l’Armagnac et confiture de figues
Pain d’épices clémentine, noix et gingembre

Cassolettes de saint jacques à la crème,
butternut et saumon fumé

Rôti de cerf
gratin de courgette au parmesan
butternut rôtie
purée truffée

Bonnet de Père Noël
(tiramisu déguisé au spéculoos et confit de clémentine)

Je vous partagerais bientôt la recette du Bonnet de Père Noël ainsi que celle du pain d’épices qui était à tomber !


Pour le plaisir, je vous laisse sur la traditionnelle photo de la baie de Sienne au matin de Noël ! Je vous souhaite de passer de merveilleux moments en famille tout en faisant le nécessaire pour respecter la santé de chacun ! Un joyeux anniversaire aussi à mon filleul de Noël que je n’aurais pas pu chouchouter cette année pour ses 12 ans !

Baguette viennoise aux pépites de chocolat et cerises amarena

Prêt pour la gourmandise du siècle ? Pour ouvrir une nouvelle dimension lors de votre petit-déjeuner ? Ouvrez grand la bouche pour ces baguettes viennoises aux cerises amarena et aux pépites de chocolat.

C’est tout simple : on prend la recette de base de la baguette viennoise selon le CAP Pâtissier et on rajoute beaucoup de gourmandise, selon son appétit ! On ajoute de préférence les cerises au moment du façonnage pour éviter qu’elles ne se disloquent dans la pâte et pouvoir mordre dedans au détour d’une bouchée.

Si cela vous intéresse, vous pouvez préparer vos cerises au sirop vous même grâce à cette recette. Sachant que c’est assez long à préparr, je vous invite fortement à prévoir une grosse quantité. C’est d’autant plus rentable que cela se conserve aussi bien que des confitures en bocaux.

Imprimer

Baguette viennoise aux pépites de chocolat et cerises amarena

Temps de préparation 30 minutes
Temps de cuisson 20 minutes
Temps total 50 minutes
Portions 3 demi-baguette

Ingrédients

Pour la pâte à viennoise

  • 250 g farine
  • 30 g beurre
  • 10 g levure de boulangerie fraiche
  • 62 g eau
  • 62 g lait
  • 1/2 oeuf gardez le reste pour la dorure
  • 15 g sucre
  • 5 g sel

Pour la garniture

  • 50 g pépites de chocolat
  • 1 quinzaine cerise amarena au sirop

Instructions

  • Mettre tous les ingrédients dans la cuve de votre MAP sauf le beurre, les pépites et les cerises.
  • Lancez le programme de pétrissage seul (20 min + pousse). Au bout de 8 min de pétrissage, ajoutez le beurre coupé en morceaux et les pépites de chocolat.
  • Après la pousse d'1h à température ambiante, divisez la pâte en 3 pâtons et réservez 30 min au frais.
  • Façonnez les demies-baguettes en incorporant quelques cerises au sirop bien égouttées par baguette.
  • Déposez les baguettes sur une feuille de papier sulfurisé et dorez les baguettes avec le reste d'oeuf battu et lamez la pâte.
  • Couvrez les laissez pousser 1h30.
  • Préchauffez le four à 220°C et dorez de nouveau les baguettes.
  • Enfournez pour 20 min environ. A la sortie du four, badigeonnez les baguettes avec un peu de sirop des cerises.

Lasagne poulet rôti, poireau et bleu

Restons dans les plats qui mettent du baume au coeur : les Lasagnes ! Celles-ci ont un certain caractère avec le bleu. Mais libre à vous d’utiliser un gorgonzola à la cuillère qui sera beaucoup plsu doux et rendra ces lasagnes encore plus crémeuses. C’est relativement facile à mettre en oeuvre en préparant la béchamel au bleu à l’avance ainsi que la Julienne de poireau. Les restes du poulet rôti du dimanche et le tour est joué.

A l’origine, j’avais prévu ces lasagnes pour la visite de mon chéri au moment de la Saint Valentin. Au final, nous avons toujours mangé dehors et je ne les ai préparées qu’une fois qu’il était parti. Comme il adore les pâtes, j’étais sûre que manger des lasagnes le motiverait. J’en ai profité pour cacher quelques légumes dedans, histoire de diversifier discrètement son alimentation. Aucune chance qu’il s’en aperçoive… Il adore les fromages à pâte persillée et ces derniers, avec leur goût prononcé, camouflent aisément celui les légumes.

Imprimer

Lasagne poulet rôti, poireau et bleu

Des lasagnes crémeuses d'une béchamel au bleu, aux fines lamelles de poireau et au poulet rôti
Type de plat Pâtes & Lasagnes
Cuisine Automne, Hiver
Temps de préparation 25 minutes
Temps de cuisson 20 minutes
Temps total 45 minutes
Portions 4 personnes

Ingrédients

Pour la garniture

  • 6 feuilles lasagne
  • 150 g poulet rôti
  • 300 g poireau (2 blancs)
  • 15 g gruyère facultatif

Pour la béchamel

  • 30 cl lait
  • 20 g farine
  • 15 g beurre
  • 1/3 cac ail
  • 1/8 cac muscade
  • 75 g bleu

Instructions

Préparation des ingrédients

  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Détaillez les poireaux en julienne (d'abord en tronçons, puis chaque tronçon en deux et chaque demi tronçon en fine lamelles dans le sens de la longueur) et ébouillantez les 8 min.
  • Epluchez la carcasse du poulet rôti ou effilochez des restes de blancs, ailes etc...
  • Plongez les feuilles de lasagne 5 min dans de l'eau bouillante.

Préparation de la béchamel au bleu

  • Dans une casserole, faites fondre le beurre avec l'ail.
  • Ajoutez la farine et mélangez bien. Laissez roussir pendant 5 min.
  • Mouillez avec le lait agrémenté de la muscade. Fouettez vigoureusement pour éliminer le maximum de grumeaux.
  • Laissez épaissir quelques minutes, ajoutez le bleu coupés en dés. Poursuivez la cuisson 5 min en remuant pour faire fondre le fromage.
  • Mixez pour lisser la béchamel et assaisonnez de sel et de poivre à votre convenance.
  • Mélangez les 2/3 de la béchamel que vous avez préparé avec le poulet et le poireaux ébouillanté.

Dressage

  • Dans un petit plat rectangulaire, versez la moitié du restant de béchamel. Etalez la bien partout avant de déposez 2 feuilles côte à côte.
  • Déposez ensutie la moitié de la préparation poulet-béchamel-poireau. Recouvrez de 2 feuilles lasagnes.
  • Déposez le reste de la prépration poulet-béchamel-poireau et recouvrez des 2 dernières feuilles lasagnes. Versez le reste de béchamel sur le dessus. Parsemez éventuellement d'un peu de gruyère râpé.
  • Enfournez pour 20 à 30 min selon le degré de gratinage que vous souhaitez.

Gâteau crème de marron, chocolat et sarrasin

Parce qu’on a tous besoin de réconfort en cette période compliquée de confinement, je vous propose ce gâteau très parfumé grâce à la farine de sarrasin et une pointe de rhum. Ses saveurs hivernales vous projeteront directement dans la période de Noël et des fêtes de famille. Et comme il tient bien au corps, pas de risque de venir chiper dedans toutes les deux minutes. Il mériterait bien sa petite crème anglaise pour l’accompagner !

Pas besoin de rajouter beaucoup de sucre grâce de la crème de marrons qui est bien sucrée. Si vous avez un reste d’oeuf (de la dorure d’une brioche par exemple), je vous invite à l’utiliser dasn cette recette.

Imprimer

Gâteau crème de marron, chocolat et sarrasin

La gourmandise de la crème de marron et du chocolat dans un gâteau moelleux enrichi par l'arôme boisé du rhum et ceux de noisettes du sarrasin.
Type de plat Gâteau au yaourt et moelleux
Cuisine Hiver, Kid's Friendly, Noël
Temps de préparation 10 minutes
Temps de cuisson 45 minutes
Temps total 55 minutes
Portions 8 personnes

Ingrédients

  • 125 g farine
  • 40 g farine de sarrasin
  • 75 g beurre
  • 50 g sucre
  • 150 g crème de marrons
  • 3 oeuf
  • 3/4 cac levure chimique
  • 1 cac rhum
  • 75 g pépite de chocolat

Instructions

  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Fouettez les oeufs avec le sucre et le rhum.
  • Ajoutez le beurre fondu et la crème de marrons.
  • Terminer en ajoutant les farines tamisées avec la levure chimique. Puis incorporez les pépites de chocolat.
  • Versez dans un moule rond de 18 cm de diamètre et enfournez pour 45 min environ. Le gâteau doit être cuit à coeur.

Menu de Noël 2019

Vous avez l’habitude maintenant, tous les ans, je partage le menu de notre réveillon de Noël avec vous. Cette année, je ne l’ai pas fait en temps et en heure. J’avais envie de profiter en famille, de couper un peu de la routine et (surtout) de la pression du blog. C’est donc a posteriori que je vous dévoile notre festin de rois ! Et petit exploit, ce dernier est Halal ! 

Cette année, c’est ma mère qui était aux fourneaux et qui a élaboré le menu. J’ai pris en charge les petites tâches : décorticage des homards (je suis une véritable experte maitenant), dressage de certains plats… Bref une foule de petites tâches qui prennent du temps et empêchent de se concentrer sur le vif du sujet. J’ai quand même gardé pour moi la préparation de l’apéro et des desserts !

Attention, avec 8 adultes de prévus et 8 enfants, nous avions vu le réveillon en grand ! Cela n’était pas arrivé depuis 2015 ! Difficile de faire cohabiter tout ce petit monde et pourtant nous l’avons fait. L’espace d’une nuit, la maison de famille s’est transformée en colonie de vacances ! J’ai de nouveau eu le privilège de dormir avec ma soeur ainée, les enfants n’avaient d’yeux que pour Mario et Sonic aux JO de Tokyo 2020 sur l’écran plat gigantesque de ma mère (au détriment de la décoration lumineuse flambant neuve du salon), les adultes se sont lancés dans les anecdotes de leurs dernières péripéties.

La matrone sanguinaire
La vengeance du Homard

Nous avons commencé par faire manger les enfants. Ma mère avait décidé de leur accorder, pour la dernière fois, un menu personnalisé à chacun. Je vous laisse imaginer la galère en cuisine pour préparer les pâtes carbo aux lardons de l’un mais la carbo saumon de l’autre, le burger-frites d’untel en même temps que les escalopes crème-champignons pour celui-là… Pour éviter de se coucher trop tard et ménager la patience des ados, nous avons fait l’impasse sur la messe de minuit. Après avoir un peu éclairci la cuisine suite au repas des enfants (le lave-vaisselle a presque tourné non stop pendant 3 jours), nous avons directement lancé l’apéro au champagne !

Menu de Noël

Mise en bouche

Sapin feuilleté bolognaise et gruyère
Gougère à la fourme d'Ambert
Gougère au saumon fumé et aneth
Escargot aux fruits secs
Noeud à l'anchoïade

Entrée n°1

Tatin de pommes caramélisée
Tranched de foie gras
Toast brioché

Entrée n°2

Homard canadien
julienne de légumes
sabayon à l'orange

Plat principal

Rôti de cerf Wellington
Butternut farcie aux fruits secs
Ecrasé de pommes de terre à la truffe et huile d'olive

Dessert n°1 : village enneigé

génoise citron vert
confiture d'abricot
chantilly coco

Dessert n°2 : entremet

crumble cacao
insert crème brûlée
gelifié d'abricot
mousse au chocolat au poivre du Sichuan

Comme vous vous en souvenez sans doute, un de mes filleuls est né le 25 Décembre. Pour ses 11 ans, je lui ai préparé un gâteau inspiré d’une recette du chef Jerôme Landrieu de chez Barry-Callebaut : la tarte à la crème Madagascar. Elle combine :

  • une pâte sablée au cacao
  • une couche de bananes caramélisées
  • une ganache cuite au chocolat
  • un crémeux au chocolat
  • une chantilly à la noix de coco.
Pas de chichi pour la déco : une tarte à la forme vallonées couvertes de 11 sapins en cornet de glace, plongés dans du chocolat blanc et saupoudrés de noix de coco. C’est le gâteau qui m’a le plus plu des trois que j’ai préparé à Noël ! J’ai vraiment aimé le côté exotique apporté par la banane et le fondant de la ganache et du crémeux au chocolat. 

J’espère que le menu vous a plu et vous inspirera pour l’année prochaine. Et vous, qu’avez vous cuisiné pour Noël et le passage à l’an 2020 ? Quels sont vos incontournables des fêtes ? 

Je vous laisse sur cette photo de la baie de Sienne le matin du jour de Noël !

Crumbcake aux fruits jaunes et citron

C’est le grand retour du crumbcake chez moi avec cette fois-ci un mélange de fruits d’été : des abricots et des pêches. J’ai fait compoter les pêches avec un peu de vanille. C’était un moyen habile pour moi de rafraîchir des fruits qui n’étaient plus présentables. Pour rendre ce petit délice encore plus pimpant, j’ai aromatisé la base moelleuse et le crumble avec des zestes de citron ! Bref, beaucoup de douceur et de moelleux ragaillardi par une touche fruité délicieusement acidulée ! Je ne connais vraiment pas de meilleur gâteau pour célébrer le goûter. Je vous conseille de choisir un moule assez grand pour avoir une base pas trop épaisse et avoir ainsi un bon ratio : moelleux-fruit-croquant par bouchée.

Imprimer

Crumbcake aux fruits jaunes et citron

Type de plat Crumbles et crumbcake
Cuisine Ete
Temps de préparation 25 minutes
Temps de cuisson 45 minutes
Temps total 1 heure 10 minutes
Portions 6 personnes

Ingrédients

Pour la base moelleuse

  • 120 g farine (80g blé + 40g riz)
  • 75 g sucre dont 1 sachet sucre vanillé
  • 60 g beurre mou = margarine possible
  • 1,5 oeuf
  • 40 g lait
  • 1 cac zeste de citron

Pour la couche fruitée

  • 2 nectarine
  • 2 gros abricot
  • 1/8 cac vanille en poudre
  • 1/4 cac poudre à flan vanille
  • 5 cl eau

Pour le crumble

  • 75 g farine
  • 75 g cassonade dont 1 sachet sucre vanillé
  • 75 g beurre mou
  • 1/2 cac zeste de citron
  • 1 cas amande effilée

Instructions

Pour la couche fruitée

  • Pelez les nectarines. Coupez les en morceaux.
  • Faites cuire les nectarine 10-15 min à feu doux et à couvert avec l'eau, la poudre à flan et les grains de vanille pour les faire compoter. Vous ne devez plus avoir de liquide.

Préparez le crumble

  • Mélangez tous les ingrédients secs ensemble (farine, cassonade et zestes de citron ) puis sablez avec le beurre jusqu'à avoir une pâte plus ou moins amalgamée et très friable.
  • Ajoutez les amandes effilées en dernier.

Préparez le moelleux

  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Fouettez le beurre avec le sucre.
  • Ajoutez les oeufs et les zestess puis les farines mélangées à la levure.
  • Terminez par ajoutez le lait pour assouplir la pâte.

Dressage

  • Versez la pâte dans un moule rond de 18 cm de diamètre. Puis répartissez la compotée de fruits à sa surface. Ainsi que les abricots coupés en petits morceaux.
  • Recouvrez de crumble emietté.
  • Enfournez pour 35 à 40 min. Le gâteau est cuit à coeur quand une pique insérée en son centre ressort sèche.

Cheesecake façon tarte pécan

Des semaines que ma manager, motivée par l’appât du caramel dégoulinant, me travaille pour que je fasse la recette du Cheesecake façon tarte pécan du Demotivateur. J’ai fini par craquer en adaptant légèrement la recette au contenu de mes placards. C’est crémeux, indécent de gourmandise, sans pour autant être trop sucré. En le dégustant frais, il paraîtra plus léger sur l’estomac.

Pour le cheesecake, vous pouvez prendre n’importe quel fromage frais : ricotta, St Morêt (attention au sel), Philadelphia, mascarpone ou un mélange de ceux ci. Je pense même qu’on peut s’octroyer la fantaisie de choisir du brocciu ou un fromage frais de chèvre pour des saveurs plus insolites. Ici j’ai pris 250g de mascarpone avec 150g de ricotta. Cela a bien fonctionné mais c’était un peu trop liquide pour pouvoir mettre le caramel aux dès le début de la cuisson au four, sans risque qu’il coule.

A défaut de sirop d’érable vous pouvez également prendre du miel. Choisissez un miel au goût assez doux, comme de l’acacia, pour ne pas masquer le goût des noix ou obtenir un caramel au goût étrange.

Imprimer

Cheesecake façon tarte pécan

Un cheesecake crémeux, surmonté d'un caramel aux noix de pécan sur une base croustillante à l'envoutant gout de spéculoos. Pour un gâteau de 16 cm de diamètre.
Type de plat Cheesecake & flan
Cuisine Etats-Unis
Temps de préparation 30 minutes
Temps de cuisson 1 heure
Temps total 1 heure 30 minutes
Portions 8 personnes

Ingrédients

Pour la croûte

  • 50 g spéculoos
  • 25 g farine
  • 30 g beurre mou
  • 1/2 cac levure chimique

Pour le cheesecake

  • 400 g mascarpone
  • 100 g crème liquide
  • 50 g sucre dont 2 sachets sucre vanillé
  • 2 oeuf

Pour le topping caramel & pécan

  • 100 g sirop érable
  • 100 g pécan
  • 50 g cassonade
  • 15 g beurre

Instructions

  • Préchauffez le four à 200°C.

Préparez la croûte

  • Mixez les spéculoos pour les réduire en poudre. Mélangez cetet poudre avec la farine et la levure chimique.
  • Agglomérez le tout avec le beurre mou.
  • Etalez cette pâte de manière approximative dans un moule à charnière de 16cm de diamètre. Réservez au frais.

Préparez l'appareil à cheesecake

  • Mélangez tous les ingrédients jusqu'à obtenir un mélange lisse.
  • Versez sur le fond de pâte.
  • Enfournez 15 min à 200°C. Pendant ce temps, réalisez le caramel aux noix.

Préparez le caramel aux noix

  • Concassez grossièrement les noix.
  • Dans une casserole, portez à ébullition le sirop d'érable avec le beurre et la cassonade en mélangeant de temps en temps.
  • Quand le mélange est homogène, ajotuez les noix et remuez bien pour toutes les enrober.

Cuisson

  • Sortez le cheesecake du four : une croûte fine a du se former sur le dessus mais le cheesecake reste très liquide sous cette peau.
  • Versez le caramel aux noix avec délicatesse sur la surface du cheesecake. Je conseille de prendre une cuillère à soupe et de répartir le caramel manuellement, plutôt que de versez directement à partir de la casserole et de prendre le risque de percer la "peau" et que les noix "coulent".
  • Baissez le four à 100°C et enfournez pour 1h.
  • Laissez tiédir puis entreposez au réfrigérateur au moins 2h.

Menu de Noël 2018

Ho, ho, ho, bonjour à tous !

Comme tous les ans, je viens partager avec vous mon menu de Noël et les décorations de la maison !

Nous avons accueilli pour l’occasion un joli épicéa ventru et bien touffu. Cela sent si bon dans le salon! Certes ses aiguilles tombent mais vu qu’il ne fait pas excessivement chaud, il devrait bien tenir. Comme vous pouvez le constater, la maison est en continuelle évolution. Rentrer chez moi, c’est comme jouer au jeu labyrinthe dans la vie réelle ! La maison est tellement colorée qu’on a jugé un peu superflu de la décorer autant que les années précédentes.

Cette année, c’est repas entre adultes et presqu’adulte pour un total d’uniquement 5 personnes. J’ai le bonheur de reprendre du service en cuisine et ce malgré les tentatives de ma mère pour reprendre le repas du réveillon !  Bon… elle a quand même réussi à imposer des cassolettes aux Saint Jacques dans mon menu en plus de vouloir incruster un plateau de fromages.

Je ne vous raconte pas ma frustration à l’idée d’être obligée de revoir mon menu parce que je ne trouve pas certain ingrédient en Normandie. En prévision, je suis partie avec du jus de yuzu et une conserve d’airelles. Mais pas de salicorne … Car le marais à côté de chez nous en regorge l’été. J’étais convaincue qu’il serait assez facile d’en trouver dans nos supermarchés. Après tout, j’en ai vu à Bordeaux et même à Bruxelles. Et bien non … Résultat ce sera de la mâche …

Je n’étais pas très inspirée pour le foie gras cette année. J’ai déjà réalisé de nombreuses terrines : aux pruneaux, aux cêpes, à la vanille et cacao, aux poires  ou encore au miel et épices…. Heureusement que je suis allée au bistro Glouton avec mon homme! J’ai été totalement séduite par leur assiette, qui bouscule un peu mes conventions de présentation et d’association du foie gras. Toutefois, impossible aussi de trouver du foie gras de canard cru ! Nous avons été obligée de prendre un bloc déjà cuit, que j’ai savamment tassé dans une terrine,ni vu, ni connu. Du coup, l’étape la plus compliquée de mon menu s’est réduite à 45 min d’attente à côté du chauffage que le foie gras soit suffisamment malléable !

J’ai également revu mon dessert pour la bonne cause. Noël est sous le signe de la mixité religieuse chez nous, donc exit le sanglier à table et les plats parfumés de lardons et aussi pas de gélatine dans le dessert. J’ai donc renoncé à mon idée originale d’entremet façon nougat glacé avec une dacquoise amande et un superbe glaçage miroir rouge. Un nougat glacé traditionnel est nettement plus indiqué !

Mises en Bouche
Merci Picard et le surgelé !

Entrée n°1
Huîtres au sabayon yuzu
Salade de salicornes à l’asiatique

Entrée n°2
Foie gras et sa déclinaison de carottes
Petit pain moelleux à l’anis

Plat principal
Magret de canard sauce aux airelles et orange
Rose de pommes de terre

Dessert
Nougat glacé

J’ai pu préparer de nombreuses choses à l’avance: la sauce aux airelles, la purée de carotte pour le foie gras, le coulis de fruits rouges pour le nougat glacé etc… Au dernier moment, il ne restera que des étapes assez rapides : préparer e sabayon, cuire le magret. Le timing parfait pour laisser le temps aux convives de digérer un tout petit peu entre chaque plat avant d’enchainer avec la suite.

A côté de cela, j’ai préparé de nombreuses fournées de brioches pour faire plaisir à ma mère. Elle a un faible pour cette recette inratable, qui me suit dans toutes mes expériences briochées. J’expliquais lors de mon interview pour l’article MENU DE FÊTES À 10 MAINS AVEC LES BLOGUEUSES BORDELAISES paru sur le site Un Air de Bordeaux, que c’était ma recette fétiche et bien en voilà la preuve !

Avant de vous laisser profiter des fêtes, je vous présente la commande spéciale de ma frangine pour l’anniversaire d’un de mes filleuls. Un choixpeau magique d’une trentaine de centimètres de haut, clin d’oeil à la saga Harry Potter que mon neveu vient de finir de lire. J’ai beaucoup aimé jouer avec le chocolat plastique (je m’en faisais tout un monde). C’était beaucoup plus satisfaisant que la pâte à sucre. Et puis, il faut dire que je ne me suis pas beaucoup foulée en dessous : un quatre-quarts du commerce, de la pâte à tartiner au caramel et brisures de gavotte pour une touche crunchy qui atténue la sécheresse du cake. Un combo tout simple vanille – chocolat – caramel qui plaira à coup sûr !

Toque_de_choc disponible sur Instagram

Bonjour à tous,

J’ouvre ce blog un peu plus au réseaux sociaux. Après la page facebook, profitez désormais de son compte instagram, pour une interactivité plus fun. Vous pourrez retrouver le meilleur de mon contenu visuel culinaire ainsi que mes escapades gourmandes sous le pseudo :

toque_de_choc

J’en profiterai pour partager avec vous quelques moments de ma vie pour vous offrir une vision plus humaine et vous faire découvrir un peu les coulisses de ce blog.

N’hésitez pas à vous abonner dès maintenant en cliquant sur l’icône ci-dessous !

[wdi_feed id= »1″]